« décembre 2005 | Accueil | février 2006 »

19 posts from janvier 2006

mardi 31 janvier 2006

BAM : bar à manger.

J’ai toujours aimé aller au restaurant. Le plaisir de sortir, de voir du monde, de manger de bonnes choses, de découvrir de nouvelles saveurs, de voir des assiettes joliment présentées et surtout le plaisir d’être servie.
Paradoxalement, plus je cuisine plus j’apprécie que quelqu’un d’autre cuisine pour moi certainement parce que je l’apprécie à sa juste valeur.
En revanche, lorsque je vais au restaurant, je veux être séduite. Je ne demande pas un repas digne d’un restaurant étoilé car j’ai rarement eu l’occasion d’y aller, mais je veux des produits de bonne qualité, des cuissons adaptées, une jolie présentation sans chichi,  et surtout un bon rapport qualité prix. Je sais que le métier de restaurateur est difficile mais parfois j’enrage de payer ce que je paye pour une assiette décevante.

De temps en temps, je sors d’un restaurant en me disant : et voilà, c’est exactement cela que j’aime et je pourrais bien faire de cet endroit ma cantine.

C’est le cas du restaurant Le Bar à Manger dans lequel je suis allée déjeuner récemment.

La première fois que j’ai entendu parler d’eux, c’était par leur blog puis par un article dans le Figaroscope du mercredi. Par chance, j’ai pu y aller peu de temps après.

Mes premières impressions

Accueil sympathique, de jolies fresques peintes à la main et une lumière agréable.
Les plats sont très bien présentés, c’est frais, c’est original et le rapport qualité prix est incomparable.

En sortant de là je me suis dit : voilà une équipe qui a tout compris, pourquoi est ce si rare ?

Ce jour là

Bouillon de châtaignes : réconfortant et léger à la fois
Filet d’églefin pané persillé, mousseline de betterave : poisson parfaitement cuit et mousseline bien assaisonnée
J’ai moins aimé mon dessert (visitandine) mais le crumble pommes poires servi dans des mini cocottes en fonte avait l’air incroyable.

Un repas le midi avec entrée, plat et dessert coûte 14 euros.

BAM : Bar à Manger
85, Rue Lafayette
75009 Paris
Tél : 01 44 63 02 86
Métro Poissonnière

lundi 30 janvier 2006

Podcast trucs et astuces.

Kafir_lime_vue_1_1

Trucs et astuces pour stériliser des pots avant la fabrication de confitures, écoutez ce qui suit :

Francepodcast_5

Recette citée dans ce podcast

La confiture d'Aude aux poires, gingembre et massepain

vendredi 27 janvier 2006

Feuilletés au parmesan thym et noisettes.

Feuilletes_parmesan_noisettes_thym_vue_1

J’adore avoir du monde à la maison. En revanche, je crains depuis toujours les visites à l’improviste.

David a mis un peu de temps avant de s’en rendre compte et j’ai fini par lui avouer ma faiblesse.                           

De mon coté, après quelques années, j’ai fini par comprendre que le fait de recevoir des gens est associé pour moi au plaisir d’offrir des choses à manger qui sortent de ma cuisine, ce qui n’est pas toujours possible pour des visites à l’improviste.

C’est pourquoi, j’ai souvent dans mon congélateur des petits feuilletés faits maison que je peux servir en moins de 15 minutes. J’ai commencé il y a quelques années lorsqu’un ami m’a appris que la pâte feuilletée « montait mieux » lorsqu’elle sortait du congélateur et que je pouvais facilement congeler des choses à base de pâte feuilletée avant de les faire cuire.

Hier, en marchant dans les rues glaciales, j’ai eu l’idée de ces feuilletés au parmesan, thym et noisettes, souvenir d’une pâte brisée thym noisettes vue chez Clotilde il y a plus d’un an.

La forme des feuilletés est inspirée des fameux feuilletés aux anchois de Nawal, que je fais très régulièrement et qui remportent toujours leur petit succès.

Cette version parmesan thym noisettes se fait en 15 minutes. Ils se mangent sans faim, sont très jolis et vont embaumer votre cuisine.

Il ne reste plus qu’à savoir qui va passer chez nous à l’improviste !

Feuilletés au parmesan thym et noisettes

Pour environ 40 feuilletés

2 rouleaux de pâte feuilletée
1 œuf battu avec 1 cuil. à soupe de lait
50 g de parmesan fraîchement râpé
2 cuil. à soupe de poudre de noisettes
1 cuil. à soupe de thym frais
Un peu de thym frais pour la finition.

Etalez un rouleau de pâte feuilletée.
Badigeonnez-le avec le mélange œuf-lait.
Mélangez le parmesan, la poudre de noisettes et le thym.
Parsemez toute la surface avec ce mélange.
Posez le second disque de pâte sur le premier et faites-les adhérer en étalant légèrement avec un rouleau à pâtisserie.
Badigeonnez le dessus du second disque avec le mélange oeuf-lait et saupoudrez de thym frais.
Coupez des bandes de 1,5 cm de large que vous couperez en deux pour celles au bord du disque et en trois pour celles au centre.
Disposez ces bandes sur des plaques de cuisson préalablement saupoudrées de farine (pour éviter que la pâte ne colle au métal lors de la congélation).
Mettez les plaques au congélateur.
Lorsque les feuilletés sont congelés, vous pouvez les mettre dans une boîte hermétique que vous conserverez au congélateur.

Au moment de servir

Préchauffez votre four à 210 °C.
Posez vos feuilletés dans un moule ou sur une plaque et enfournez pour 8 minutes environ, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Note : si vous les faire cuire sans les congeler, vous n’avez pas besoin de saupoudrer votre plaque de farine.

mercredi 25 janvier 2006

Petits pains complets aux graines de tournesol (machine à pain).

Pain_complet_aux_graines_de_tournesol_vu

Le petit déjeuner est de loin mon repas préféré, que ce soit en famille, seule ou dans un café. Je ne me souviens même pas de la dernière fois que je l’ai manqué. Le nec plus ultra : le prendre dehors. Au fait, c’est quand le printemps ? 

J’aime ce qui est simple pour le petit déjeuner : un verre de jus d’orange pressé ou un mélange orange pamplemousse, du pain, du beurre demi-sel, de la confiture ou du miel et une tasse de café noir sans sucre. 

La seule chose qui varie, c’est la confiture ou le miel. Il y a toujours 3 ou 4 pots de confiture entamés, et autant de miel, à choisir selon son humeur.

Ce matin, mon choix s’est porté sur une délicieuse confiture maison aux poires, épices et massepain offerte par Aude et par des petits pains complets aux graines de tournesol faits avec ma machine à pain : de quoi commencer une bonne journée.

Et vous, vous prenez quoi pour votre petit déjeuner ?

Pain complet aux graines de tournesol avec machine à pain

Pour 10 petits pains

320 ml d’eau
1 cuil. à soupe rase d’huile d’olive
300 g de farine mélange pain de campagne
280 g de farine mélange 6 céréales
1 cuil. à soupe rase de sucre roux
1 cuil. à café rase de sel
1,5 cuil. à café rase de levure sèche de boulanger
70 g de graines de tournesol

Mettez l’eau et l’huile dans la cuve de votre machine à pain.
Ajoutez la farine et le sucre.
Mettez le sel sur les bords puis la levure au milieu.
Mettez les graines de tournesol dans le distributeur ou incorporez-les à la fin de la levée.
Choisissez le programme pain complet.
Sortez votre pâte à la fin du programme « levée ».
Sortez l’air de la pâte puis façonnez 10 boules avec vos mains et disposez-les sur deux plaques de cuisson.
Laissez lever les petits pains 15 minutes.
Pendant ce temps, préchauffez votre four sur 210°C et mettez-y un petit bol d’eau.
Enfournez les petits pains pour 20 minutes environ.
Ils doivent sonner creux lorsque vous tapotez le dessous avec la pointe d’un couteau.

Note sur les ingrédients

J’ai utilisé les farines de la marque « Moulins de Versailles » (magasins Résonances).
J’ai trouvé les graines de tournesol dans un magasin bio.

mardi 24 janvier 2006

Hommage.

Photo_montagne

Clea, nous pensons très fort à toi dans cette douloureuse épreuve.

Photo de Pierre Chapoutot

lundi 23 janvier 2006

Petits moelleux au chocolat et au gingembre.

Petit_moelleux_au_chocolat_et_au_gingemb

Grande amatrice de gâteaux au chocolat, je ne les fabrique pourtant que lorsque nous avons des amis ou de la famille à la maison. Non pas que je doute de mes capacités à finir les restes, bien au contraire ...
La semaine dernière, après quelques jours particulièrement gris, la pensée d’un gâteau au chocolat a soudain éclairé ce ciel si désespérément bas, et ce fut également l’occasion d’inaugurer le nouveau Larousse du chocolat de Pierre Hermé.

Mon choix s’est porté sur des moelleux au chocolat et aux écorces d’orange à déguster par unité, par paire ou plus si affinité.

En fouillant dans mes placards, ces petits moelleux aux écorces d’orange se sont retrouvés transformés en moelleux au gingembre confit.

Je suis certaine que Pierre Hermé lui-même approuverait mon geste car il semble être un grand adepte du mélange chocolat-gingembre et je le comprends sans peine.

Par rapport à la recette originale, j’ai donc remplacé les écorces d’orange par du gingembre confit, tout en diminuant la quantité. J’ai utilisé du beurre demi-sel et remplacé les 60 g de la recette par 50 g pour des raisons pratiques de découpe des plaquettes de beurre.
Pour la cuisson, j’ai utilisé des moules à mini muffins en silicone.

Verdict : moelleux comme je les aime, avec un léger goût piquant apporté par le gingembre. Tout le monde a aimé y compris Noé qui a juste retiré les morceaux de gingembre du dessus.
Ils se conservent facilement 2 jours emballés dans du papier d’aluminium, tout en gardant leur moelleux.

Petits moelleux au chocolat et au gingembre

Recette adaptée de celle du Larousse du chocolat de Pierre Hermé

Pour 18 petits gâteaux

50 g de beurre demi-sel
60 g de chocolat noir à 70% de cacao
60 g de farine
60 g de sucre glace
75 g de poudre d’amandes
75 g de sucre en poudre
3 blancs d’œuf
100 g de gingembre confit coupé en tout petits dés

Préchauffez votre four à  220 °C.
Faites fondre le beurre puis laissez-le tiédir.
Faites fondre le chocolat au bain-marie.
Tamisez la farine et le sucre glace au dessus d’un grand saladier.
Ajoutez la poudre d’amandes et le sucre en poudre et mélangez.
Battez les blancs en neige et incorporez-les aux éléments secs.
Ajoutez alors le beurre fondu et mélangez.
Ajoutez le chocolat fondu et 75 g de gingembre confit et mélangez.
Versez dans des moules à mini muffins.
Disposez le reste du gingembre sur chaque moelleux et enfournez pour 15 minutes environ.

samedi 21 janvier 2006

Sandwhich "BLT".

Blt_coupe_vue_1

David et moi sommes en train de découvrir avec bonheur que nos enfants sont suffisamment grands aujourd’hui pour dormir le matin s’ils se sont couchés tard la veille.

C’est ainsi que dimanche dernier, toute la maisonnée a dormi jusqu’à 10 h, ce que nous n’avions pas fait depuis des années puisque Noé est né juste au moment où Gabrielle commençait à se lever plus tard.

Ceci dit, l’option lever-tôt-après-une-nuit-courte-plus-petite-sieste n’est pas forcément plus éprouvante que l'option lever-tard-sans-sieste. Je devrais peut être essayer l’option lever-tard-plus-sieste, mais où trouverais-je le temps de tout faire ?

Les enfants sont tout de même étranges car malgré un petit déjeuner aux alentours de 10h, ils ont tout de même faim avant 13h.

Ce fameux dimanche de grasse matinée, David et moi n’avions pas une énergie débordante pour préparer un repas digne de ce nom et c’est David qui a trouvé l’idée : « et si nous faisions des BLT, mon sandwich préféré ? ».

BLT sont les initiales de Bacon, Lettuce, Tomatoes et c’est la base d’un sandwich extrêmement populaire dans les pays anglo-saxons. David pense que c’est un sandwich anglais, je pense que c’est un sandwich américain, mais, est ce bien important ?

Notre version est à base de pain de campagne, ce qui rend de toute façon, le sandwich franco-anglo-saxon. La version originale est à base de pain de mie grillé et vous trouverez parfois ce sandwich fait avec 3 tranches de pain.

BLT sandwich

Pour 4 personnes

8 grosses tranches de pain de campagne ou plus si gros appétit

2 tomates

Des feuilles de laitues lavées et séchées

8 tranches de bacon

Un peu de mayonnaise (pour David et les enfants mais pas pour moi)

Un peu de beurre

Pour réaliser ce sandwich, le bacon que je préfère est celui de la marque Monoprix, les tranches sont larges et assez épaisses et donnent de très bon résultat. C’est celui que j’utilise pour faire le vrai « english breakfast ». Je ne conseille pas les tranches de bacon qui servent à faire les pruneaux au bacon, les tranches sont trop fines et pas assez larges.

Préchauffez votre four en position grill.

Mettez vos tranches de bacon sur une plaque de cuisson recouverte de papier aluminium ou de papier sulfurisé, ce qui facilitera le nettoyage.

Enfournez et laissez cuire environ 8 minutes, jusqu’à ce que le bacon soit bien croustillant au bord.

Mettez sur du papier absorbant.

Pendant ce temps :

Lavez et coupez les tomates en tranches.

Lavez et sécher vos feuilles de laitue.

Beurrez 4 tranches de pain et mettez-y des tranches de tomates, des tranches de laitue, puis des tranches de bacon.

Mettez un peu de mayonnaise sur les 4 tranches de pain restantes puis fermez les sandwiches.

Variante : vous pouvez y ajouter des tranches d’avocat et obtenir ainsi la version californienne du BLT.

Excellent week-end à vous.

Blt_vue_1

jeudi 19 janvier 2006

Jamie's Italy

Jamies_italy_book_vue_1

Lorsque ma belle mère m’a offert le nouveau livre de Jamie Oliver pour Noël : Jamie’s Italy, j’étais à la fois très heureuse et très surprise. « Un livre sur la cuisine italienne, il y en a déjà tellement ! ». Jamie Oliver a toujours été attiré par l’Italie. Dans ces précédents livres, du moins dans les deux que j’ai, il y a déjà beaucoup de recettes de cuisine italienne. Il a même convaincu un certain nombre de britanniques de faire leurs pâtes fraîches à la maison. Il ne faut pas oublier non plus que Jamie Oliver a été durant plusieurs années le chef du River café, un restaurant très connu à Londres qui sert de la cuisine moderne Italienne.

Dès que j’ai pu feuilleter le livre sans paraître impolie devant ma famille, c'est-à-dire lorsque je me suis couchée, j’ai tout de suite vu que ce livre n’était pas comme les autres.

Il ne s’agit pas simplement d’un recueil de recettes mais le résultat de ses rencontres avec des cuisiniers, des mamas italiennes, des producteurs locaux, des marchands sur les marchés, des artisans, etc. Vous les verrez d’ailleurs en photo tout au long de l’ouvrage, des photos aux couleurs chaleureuses de l’Italie, qui ajoutent au coté très authentique de ce livre.

Jamie Oliver a fait une sorte de voyage initiatique en Italie, afin d’aller à la rencontre de ceux qui produisent et de ceux qui cuisinent tous les jours. Il a cuisiné et parlé avec eux et en a rapporté des recettes typiques, telles qu’elles sont réalisées dans les villages d’Italie.

Dans ce livre, rien de branché, ni de sophistiqué dans les recettes ou les photos. C’est plutôt un retour aux sources. Il dit lui même qu’il a énormément appris tout au long de son voyage sur les gens, les produits et sur le coté très régional de la cuisine Italienne. J’aime beaucoup lorsqu’il raconte que chaque village a sa manière de faire tel ou tel plat et qu’ils seraient capable de se battre pour prouver que leur manière de faire est la meilleure.

Ce que j’apprécie beaucoup, c’est qu’il prend le temps de tout réapprendre, même si la cuisine italienne est l'une des cuisines les plus connues en Europe. Il explique par exemple quelle est la différence entre bruschetta et crostini.

Après avoir lu ce livre, je n’ai qu’une envie, aller en Italie et me faire inviter dans les familles de ces villages. En attendant, je vais m’atteler à ses recettes très alléchantes.

Mon seul regret : très peu de recettes sucrées, comme c’est souvent le cas dans ses livres, mais si vous lisez son introduction sur les desserts, vous comprendrez mieux pourquoi.

Quelques exemples de recettes

Pätes aux sardines (pasta con sarde)

Saucisses aux lentilles à la salsa de tomates

Gigot d’agneau farci aux olives, pain, pignons de pin et herbes

Champignons farcis à la ricotta

Beignets d’anchois et de sauge 

Pour le moment ce livre n’est pas traduit en français mais il y a fort à parier que quelqu’un, quelque part est en train de le faire.

mercredi 18 janvier 2006

Podcast : Panna Cotta.

Fraise_vue_1_1

Podcast spécial Panna Cotta, écoutez ce qui suit

Francepodcast_5

Les recettes citées dans ce podcast

Panna Cotta à la vanille d'Anne de Station Gourmande

Panna Cotta au confit d'ananas de Frédérique de Frais !

Panna Cotta au coulis de fraises de Clotilde de Chocolate&Zucchini

A très bientôt.

lundi 16 janvier 2006

Digestive biscuits.

Digestive_biscuit_vue_1

Parfois je me fais l’effet d’être une grande naïve mais il paraît que cela fait partie de mon charme !

Connaissez-vous les Digestive Biscuits ? Ce sont des biscuits britanniques ronds, à base de farine complète, les plus connus sont ceux de la marque McVities. Ils sont excellents avec une tasse de thé. Ils sont également la base des cheesecakes en Grande-Bretagne. En France, il n’est pas facile d’en trouver et nos cheesecakes sont souvent faits à partir d’autres biscuits.

En feuilletant un livre de cuisine, toujours chez ma belle mère Anne, j’ai eu un choc en voyant une recette de Digestive Biscuits. Je me suis dit « mais bien sûr, on peut les faire soi-même, comment ai-je pu ne pas y penser avant ?». Et oui, comme si je venais de découvrir que les biscuits que j’achète parfois dans les grandes surfaces sont à l’origine des gâteaux que nous faisions à la maison. A quand la recette des pépitos ?

Pour ces biscuits, j’ai utilisé la recette de Gary Rhodes, un chef Britannique.
Ils sont très simples à faire mais un peu délicats à étaler.

Verdict : excellents, très peu sucrés et croustillants à souhait et un brin rustiques.
J’ai la sensation que je ferai encore ces gâteaux lorsque je serai grand-mère, c’est vous dire comme nous les aimons.

Digestive biscuits

Pour 18 biscuits environ

100 g de farine complète
100 g de flocons d’avoine
1 cuil. à café rase de levure chimique
50 g de sucre roux
100 g de beurre demi-sel mou
2 cuil. à soupe de lait

Préchauffez vote four à 180°C.
Mettez les flocons d’avoine dans le bol d’un robot mixeur et actionnez-le 5 secondes afin de broyer les flocons en chapelure.
Mélangez tous les ingrédients secs dans un saladier.
Ajoutez le beurre et incorporez-le du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte sableuse.
Ajoutez le lait et mélangez jusqu’à obtenir une boule de pâte.
Laissez reposer 15 minutes au frais.
Etalez cette pâte sur une épaisseur de 3 mn (attention la pâte n’est pas très facile à travailler).
Coupez des cercles de 6 cm de diamètre environ, et déposez-les sur une plaque de cuisson.
Enfournez et laissez cuire environ 15 minutes, ils doivent êtres dorés.
Faites-les refroidir sur une grille.

Le conseil de Scally : vous pouvez également les manger avec un morceau de fromage, comme chez Sam.

Suivez Pascale Weeks sur Twitter
Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger