« Comment faire des économies en cuisine, les 15 règles d’or : Episode 4. | Accueil | Comment faire des économies en cuisine : dernier épisode »

17/07/09

Comment faire des économies en cuisine, les 15 règles d’or : Episode 5

Fleurs deux vue 1

Comment faire des économies en cuisine, les 15 règles d’or : Episode 5

Petit rappel

Grâce à votre participation, j’ai pu dégager les 15 règles d’or pour faire des économies en cuisine, qui sont :

  • Je ne jette rien (ou presque)

  • Je congèle

  • Je gère mes stocks (frigo et placards)

  • Je recycle

  • Je bois l’eau du robinet

  • J’optimise ma consommation d’eau

  • Je réduis ma consommation d’énergie dans la cuisine

  • J’optimise mes trajets si j’habite loin des magasins

  • Je planifie mes menus

  • J’achète intelligent (bio, local, produits de saison, directement aux producteurs, promotions, etc.)

  • J’achète en gros et je troque

  • J’ai mes astuces pour dépenser moins lorsque je fais mes courses

  • Je fais les choses moi-même

  • Je cuisine les restes avec de la créativité

  • Je cuisine les aliments bon marché, je ne mange pas de la viande à tous les repas

  • Je cultive mes propres légumes, fruits et herbes aromatiques


Règle 1 : Je ne jette rien (voir épisode 1)

Règle 2 : Je congèle (voir épisode 2)

Règle 3 : Je gère mes stocks (frigo et placards) (voir épisode 2)

Règle 4 : Je recycle (voir épisode 3)

Règle 5 : Je bois l’eau du robinet (voir épisode 3)

Règle 6 : J’optimise ma consommation d’eau (voir épisode 3)

Règle 7 : Je réduis ma consommation d’énergie dans la cuisine (voir épisode 3)

Règle 8 : J’optimise mes trajets si j’habite loin des magasins (voir épisode 4)

Règle 9 : Je planifie mes menus (voir épisode 4)

Règle 10 : J’achète Intelligent (bio, local, produits de saison, directement aux producteurs, promotions, etc.) (voir épisode 4)

Règle 11 : J’achète en gros et je troque (voir épisode 4)

Règle 12 : J’ai mes astuces pour dépenser moins lorsque je fais mes courses

Carole du blog « Les découvertes de Carole » (Montréal)

« À mon avis, l’économie dans la cuisine commence par l’épicerie. On doit se procurer des aliments de base nutritifs, comme les œufs, les produits laitiers, les fruits et légumes, le pain et les céréales, les légumineuses, la viande ainsi que des épices pour donner de la saveur aux plats. Avec ces quelques ingrédients, on peut cuisiner pratiquement n’importe quoi. Ne pas faire l’épicerie avec l’estomac vide. Résistez aux tentations en rédigeant une liste d’épicerie et achetez seulement ce qui est vraiment nécessaire. »

Chapot du blog « Dans ma coquerie »

« J’ai décidé d'acheter presque au jour le jour les produits dont j'ai besoin, pas les indispensables comme l'eau, le sel, la farine, le café, ... mais la viande, les légumes, les fruits. Je privilégie mon boucher, le marché, faire le marché à 12 h3, c'est l'idéal, il y a vraiment des affaires à faire, et surtout j'achète des produits de saison qui sont souvent moins cher. »

Linou du blog « Le monde de Linou »

« Je fais des courses une à deux fois par semaine pour jeter le moins possible de produits frais, de fruits et légumes. »
J'achète tout ce que je peux en vrac. Ca coûte beaucoup moins cher que d'acheter des petits paquets de 500 g ou 1 kg et en plus, on choisit seulement la quantité dont on a besoin. Pour le thé et les tisanes, pareil, des sachets de thé en vrac, moins cher et plus écologique. Il faut juste investir dans une cuillère à thé. Je profite également des promos sur les produits qui arrivent en fin de date. En général, il y a -20 à -30% pour des produits qui périment d'ici quelques jours voir le lendemain. Saviez-vous qu'il n'y a que 12 jours pour vendre des yaourts et seulement 7 pour des volailles entières. - Le réseau Biocoop propose également une sélection de produits variés à prix réduit, La Bio Je Peux. Il s'agit de rendre le bio accessible à toutes les poches. Les produits sont repérés en rayon par des étiquettes jaunes quand elles n'ont pas volé sous les rayons suites aux accrochages avec les caddies, les mains des enfants , etc. »

Karine du blog « Mon petit coin de cuisine »

« J'habite à la campagne et avec mon boulot, je ne peux faire les courses que tous les 15 jours. Rien que pour cela, j’évite d'acheter des choses superflues, car comme je sais qu’un gros ticket m'attend à la caisse, je fais attention à ce que j’achète.»

Claire

« Voir comment on peut remplacer un produit cher par un autre plus économique. De manière générale, mieux vaut baisser de catégorie de produit mais toujours garder une bonne qualité (ex : vaut mieux acheter une bonne qualité de pâtes sèches plutôt qu'une qualité moyenne de pâtes fraîches qui sont plus chères), Les produits congelés sont parfois moins chers que les frais, regarder les prix (ex : les petits pois, souvent moins cher congelés et moins longs à préparer !). Eviter d'acheter des produits dont on ne se sert pas souvent (éviter les recettes compliquées qui demandent 36000 ingrédients rares). »

Règle 13 : Je fais les choses moi-même

Claire

"Faire le maximum de choses soi même, acheter des produits de base et éviter les produits transformés."

Karine, du blog « Mon petit coin de cuisine »

« J'évite les préparations toute faites périssables comme les pâtes à tarte, etc.. Je fais un grand nombre de choses moi-même. »

Marjolaine du blog « En cuisine c’est tout »

« Avec 2 enfants en bas âge qui mangent beaucoup de yaourts, je fais les yaourts maison, avec ma cocotte minute. Voir la recette sur mon blog

Nathalie du blog « le blog de cookinnette »

« La première chose qui m'est venue à l'esprit c'est que pour économiser en cuisine, mieux vaut CUISINER !! C'est à dire éviter au maximum les plats tout prêts, qui, en plus de ne pas être fameux, sont vite chers. Plutôt que d'acheter des gâteaux pour les goûters des enfants, pourquoi ne pas les faire avec eux ? On prépare une belle quantité de sablés, de madeleines et on peut même les congeler .... On peut aussi faire son sucre vanillé soi-même, il suffit de fendre une gousse de vanille, de la placer dans un bocal hermétique avec du sucre pendant 1 semaine au moins, en remuant régulièrement et le tour est joué. »

Carole, du blog « les découvertes de Carole » Montréal

« Ne pas acheter les aliments “prêts à servir”,  ils sont beaucoup plus dispendieux et parfois moins nutritifs. Cuisiner les recettes simples qui demandent peu d’ingrédients et se servir des ingrédients qui sont déjà dans le placard. Après tout, ce n’est pas nécessaire de faire l’épicerie pour réaliser une seule recette! Je visite régulièrement les sites Kraft Canada, Campbell ainsi que le blog de Scally. On y retrouve de nombreuses recettes économiques. »

Marion du blog « Couture à la cannelle »

« Déjà exit les plats tous prêt, les légumes sont achetés frais ou congelés sans autres préparations et parfois quelques boites.
Je n'achète pas de fromage râpé tout prêt (très cher pour ce que c'est : les rebus des fromages invendables...) je le râpe moi même en fonction des besoins. Je n'achète pas non plus de fromage en portion, un bon morceau de cantal part exemple plait tout autant à mes enfants et dure plus de deux repas... et il peut se râper lui aussi, en gratin c'est terrible le cantal. »

Laurie du blog « Chaussures et pommes »

« Le sucre glace : très cher et pourtant très simple à faire, en passant au mixeur le sucre normal, on en obtient de très bonne qualité. »

Virginie du blog « les gourmandises de Virginie »

« Je fais mes yaourts : confiture, natures, coulis et franchement, mon budget s'en ressent, mais pour moi, jamais de yaourtière, j'utilise l'énergie perdu de mon four. En effet, je passe mes yaourts après la cuisson de mon pain ou de mes brioches.
 Je ne vais jamais chez le boulanger, il est à 12 kilomètres, et le pain vendu dans le seul petit commerce du village est décongelé. Je fais donc mon pain, mes brioches je n'ai jamais fais le calcul, mais je reste persuadée que cela me reviens bien moins cher. De plus, j'ai toujours au frigo de la pâte faite par avance pour les imprévus. »

Annick du blog Epiceanne (Canada)

« Au lieu d'acheter des sorbets et des sorbetières, je fais mes granités ou je procède comme les kakigoris japonais : de la glace pilée (zéro euro) à arroser de sirop maison, ou de lait d'amandes, lait concentré (voir ce billet).
Je n'achète jamais de sauce, j'utilise de la pulpe de légumes d'une garniture aromatique  que je cuisine, mixe et congèle en cubes. Je déglace les sucs de cuisson avec (voir ce billet).

100% gourmande du blog 100% gourmande

« Mettre du thym, ail dans de l'huile d'olive et cela fait un huile aromatisée bien moins chère que celle du commerce. »

Linou du blog « Le monde de Linou »

«Je n'achète que très peu de conserves (depuis le début de l'année, je dois en être à moins d'une dizaine de bocaux), idem pour les plats cuisinés. Je craque juste pour une pizza ou une tarte de temps à autres et une salade quinoa-châtaigne lorsque je n'ai pas le temps de me préparer un déjeuner au boulot. C'est bien moins cher de tout préparer soi-même. »

Anne C.

« Quand je dois mettre du beurre pour faire cuire quelque chose, au lieu de couper le morceau de beurre, il y en a toujours trop, je laisse mon paquet ouvert et le passe sur ma poêle, c'est plus économique et moins gras. »



 

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Un super récap qui aide sûrement beaucoup d'entre nous... en tout cas, moi, car cela foisinne d'idées.

Merci pour ce beau boulot de synthèse. L'étudiante gourmande que je suis te remercie, vraiment!
Cuisiner avec des produits basiques de saison est une habitude vite prise et finalement tellement agréable.

Pour moi, un weekend sans marché n'a pas de saveur.
Hmm, le rituel du musardage dans le coin "puces", le bouquiniste, l'épicerie libanaise pour les épices en gros sachet tellement plus parfumées que celles du célèbre décarcassé, puis les fruits et légumes en commençant par les pommes de terre-oignons et en finissant par les fines herbes, le traditionnel coup de coeur pour le ptit-truc-original-je-sais-vraiment-pas-ce-que-je-vais-en-faire-mais-je-trouverais-bien-dans-mes-blogs-préférés, la visite de rigueur au poissonnier de famille (quoi, le rapport de confiance est aussi important qu'avec le médecin, non?)... Bref, le plein de bruits, de parfums et de couleurs. C'est quand même moins déprimant que les 2h de queue à la caisse d'un hard-discounter!

Par contre, au risque de paraître parano, le coup du bloc de beurre passé et repassé sur la poêle, fut-ce à froid, ça m'inquiète un peu... non?

Cette synthèse est fort intéressante...Merci pour ce gros travail.
Tiens, à propos du beurre, en lisant toutes les idées des autres bloggeuses ou lectrices, j'ai repensé à quelque chose que je fais depuis toujours; c'est une petite astuce qui vaut ce qu'elle vaut mais qui répond peut-être au dernier commentaire: garder l'emballage papier du beurre dans une boîte au frigo et l'utiliser plus tard pour graisser un plat à cake , à gratin ou encore la poele ...c'est fou ce que ça graisse bien et on ne se salit plus les doigts...

Juste une petite remarque. Attention à l'ail dans la bouteille d'huile d'olive. Il y a des risques de développement de bactéries et de botulisme.
Il existe peut-être une façon de procéder qui élimine ce risque, en cuisant l'ail avant, je ne sais pas. Mais mettre une gousse d'ail sans précaution dans l'huile et l'y laisser macérer longtemps c'est dangereux.

merci pour tous ces trucs et astuces généreusement partagés !

Merci pour tous ces trucs, Pascale ! Je m'aperçois que je suis déjà la plupart de ces principes, une question de bon sens finalement ! Je retiens quelques astuces au passage, comme le sucre glace maison. Amitiés !

quel travail de compilation!.....si on ne fait pas d'économies avec tous ces bons conseils!....

Ce billet est vraiment génial.... que de ressources et d'idées....
ca fait réfléchir
bises
jojo

Je plussoie pour le thé en vrac.
Désormais, les sachets n'ont plus droit de citer à la maison, et je n'achète que du Mariage Frères. Étonnamment c'est le même prix au kilo, environ 70 euros !! (sauf pour les thés très chers).
Alors, je n'ai plus aucune hésitation à acheter des produits de luxe.

Wouah merci beaucoup pour tes billets, j'apprends plein de choses !
Comme ça je vais peut-être moins m'engueuler avec chéri à cause des finances ;-P...

Vérifiez votre commentaire
Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire sur Comment faire des économies en cuisine, les 15 règles d’or : Episode 5
Suivez Pascale Weeks sur Twitter


Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger