« Petits gâteaux ultra simples à faire et à emporter, pour ne pas être une mère indigne | Accueil | Petits flans aux épinards et à la ricotta. »

11/06/10

Rungis : le plus grand marché du monde + tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le melon.

Rungis viande trois vue 1


 

Rungis : le plus grand marché du monde + tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le melon

Avez-vous déjà remarqué la force de travail qui se dégage lorsque vous arrivez sur un marché, en particulier au tout début, ou à la fin : les camions qui arrivent, qui se garent tant bien que mal, les personnes qui dirigent les diables, qui mettent en place, cette impression de déranger un peu en étant toujours sur leur chemin, etc.

Imaginez la même chose à l’échelle d’un marché de 232 ha, à Rungis, le plus grand marché du monde. C’est impressionnant.

Hier matin, sous une pluie désagréable, nous avons démarré notre visite, accompagnés de Christophe Couteleau, responsable commercial de l’entreprise familiale des melons rouge gorge et de Gilles Lacharme, de la direction de la communication de Rungis, qui étaient tous les deux ravis de rencontrer des blogueuses et un blogueur de cuisine en chair et en os. (Merci mille fois à Angélique, Anna, Marie-Laure, Anne, Dorian, Alexandra et Silvia, d’être venus hier).

Rungis fine equipe vue 2 A 5 h 30, nous avons démarré par le pavillon de la marée, malheureusement un peu tard. Nous avons eu juste le temps d’apercevoir de magnifiques spécimens de poissons, comme des Saint-Pierre et d’observer les employés en train de laver le sol à grand renfort de jets d’eau, s’arrosant au passage pour chahuter, tout en nous regardant du coin de l’œil, avec nos charlottes super sexys. 

L’ambiance est très chaleureuse à Rungis et cette impression est restée tout au long de la visite.

Rungis tete de veau trois vue 2 Un café plus tard, un tour de voiture en plus, au milieu des camions et des voitures qui roulent à fière allure dans cette quasi ville avec son périphérique et même la menace d’avoir un PV (Merci à Angélique pour la conduite), nous sommes arrivés au pavillon de la triperie qui a bien failli disparaitre au moment de la vache folle comme nous l’explique si bien Gilles Lacharme, mais qui a su renaitre de ses cendres.

Nous avons découvert ensuite la pavillon de la volaille avec son magnifique plafond en bois, sa pendule très ancienne et son café bar, le Saint-Hubert, tout vert au beau milieu du pavillon, quelques hommes chapeautés et de magnifiques produits qui me donnent envie de faire mes courses.

Rungis viande deux vue 1


Le pavillon de la viande est à mon sens le plus impressionnant et j’ai toujours l’impression de rentrer dans un autre monde impossible à décrire. Ca sent la viande, il y a du sang par terre mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être fascinée par cette atmosphère étrange.

Rungis fromages vue 1


Après la triperie et la viande, le pavillon du fromage est reposant et nous retrouvons de magnifiques meules de Comté et de gruyère, des fromages de toutes les régions de France et en particulier les trèfles du Perche, une spécialité de fromage de chèvre pas très connue, fabriquée par un producteur du Perche. C’est dans ce pavillon que viennent vos fromagers préférés pour faire leurs emplettes. Dorian a même rencontré son fromager. Incroyable non ?

Rungis tomates vue 2


Le nez (et les vêtements) pleins d’odeurs, nous reprenons la voiture pour rejoindre le paradis des gastronomes : les pavillons des fruits et des légumes. Nous commençons par le plus petit, le carreau des producteurs, là où des producteurs d’ile de France (et quelques producteurs du sud de la France) viennent régulièrement proposer leurs produits en direct. Ici, pas de boutiques, les cagettes sont posées à même le sol et nous pouvons admirer des produits d’une fraicheur impressionnante (radis, laitues, rhubarbe, navets, carottes, herbes fraiches, pousses diverses, etc.). Tout a été cueilli la veille et je peux vous dire que ça se voit.

Rungis asperges vue 2


Pour voir plus de photos, c'est sur ce lien.

Nous arrivons ensuite à un autre bâtiment, dans lequel ce sont des grossistes qui vendent. Ils sont chacun leur magasin, sous forme de concessions.

Melon degustation vue 1


Christophe Couteleau, notre guide, nous fait déguster du melon Rouge Gorge chez un de ses clients et c’est divin. Il s’agit d’un melon de type charentais jaune.

La plupart des melons qui sont produits en France et que nous consommons, sont de type charentais. Et oui, même le melon de Cavaillon est un melon de type charentais. Il existe ensuite deux types de melon charentais : le jaune et le vert. Le vert a été créé il y a une vingtaine d’années pour répondre aux souhaits de la grande distribution, à savoir un melon moins cher, moins fragile aux transports et au fait de rester en rayon. C’est en raison du fait que le charentais vert dégage moins d’éthylène. Le seul problème, est que l’éthylène est également un catalyseur d’aromes.

Il est donc important, d’acheter un melon charentais de type jaune (cela doit être inscrit sur les étiquettes ou du moins sur les cageots). L’entreprise familiale Rouge Gorge, tout comme d'autres producteurs français, a choisi de ne produire que des melons charentais de type jaune.

Ce n’est pas parce que le melon vient d’autres pays comme de l’Espagne ou du Maroc qu’il n’est pas un melon de type charentais jaune, contrairement à ce que l’on peut lire un peu partout sur Internet. Il se trouve que plusieurs producteurs français, dont l’entreprise Rouge Gorge, se sont installés en Espagne et au Maroc, en plus de leurs productions françaises, afin de pouvoir proposer des melons sur une période plus large. Par exemple, le melon rouge gorge qui est produit près de Poitiers n’arrive à maturité qu’au début du mois de juillet, alors que ceux produits en Espagne arrivent début mai et ceux du Maroc mi avril.

Parmi le type charentais jaune, il existe ensuite différentes variétés dépendantes du type de graines produites par les semenciers, chez qui les producteurs de melon s’approvisionnent. Chaque variété doit s’adapter au terroir, au climat et au type de culture (plein champ ou tunnel). C’est assez complexe et nous, consommateurs ne savons de toute façon pas toujours quelle variété nous sommes en train de manger (à ne pas confondre avec le type : « charentais jaune » qui lui, est connu).

Nous n’avons pas pu résister au plaisir de poser la question fatidique dés que l’on parle du melon : comment le choisir ?

Choisir melon vue 1


Christophe Couteleau nous a alors imité un consommateur en train de sentir un melon, de le soupeser, de triturer son pédoncule, de mesurer le nombre de strie, etc. C’était assez drôle. Il a fini par nous avouer que ce n’est pas si simple et qu’il ne sert pas à grand-chose de le sentir, ni de le soupeser. En revanche, regarder le pédoncule peut donner une indication sur la maturité du melon. En effet, s’il commence légèrement à se décoller ou à craqueler, c’est bon signe. Pour plus d’infos, voire ce billet sur le site mon été.fr.

Ce qu’il est important de savoir, c’est que certains producteurs de melon attachent une énorme importance à la qualité, tant au niveau du choix des variétés, que de la culture, de la cueillette à maturité et du tri des melons avant qu’ils n’arrivent chez nous. 

Pour un autre récit de visite à Rungis il y a 2 ans, je vous invite à lire mon billet, sur ce lien. Pour plus de photos, c'est ICI.

Merci beaucoup à Christophe Couteleau et à Gilles Lacharme pour cette visite.

Rungis radis vue 2



MAJ : samedi 12 juin, une vidéo réalisée par Alexandra De Lapierre, du blog Flane pour vous.



 

RUNGIS PAVILLON DES FRUITS ET LÉGUMES-adelap.com from adelap on Vimeo.

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Superbe billet Pascale. Merci de nous avoir fait partager ce moment unique !

Bonjour Pascale,
comme à ton habitude un superbe billet merci de nous avoir fait découvrir Rungis par procuration
bon week end à toi
hervé (lesateliersdhys)

je regrette de n'avoir pu venir mais je n'avais pas le choix. merci pour les infos sur le melon qui fait parti de mes fruits préférés et que je mange dès que j'en trouve

mes conseils de melon addict : en Charentes où je vais très souvent, on trouve chez les producteurs, des melons second choix dont le pédoncule est un peu éclaté ou qui ont carrément des blessures au niveau du pédoncule, ce sont les meilleurs (et les moins chers car ils ne supportent pas trop de traîner), alors, si vous trouvez des melons au pédoncule presque éclaté, c'est super bon signe généralement. Mais, pourquoi je vous dis ça ???? On va être sur les mêmes....

Bonsoir Pascale,
J'y étais mardi - pour une éternelle promenade dans les pavillons...Tu comprends maintenant pourquoi je m'y promène tant. Rungis c'est le bonheur
Belle soirée à toi.

Merci merci, pour les conseils et tes reportages nous plongent presque dans les lieux (dommage n'avoir pu ;-).
Bises et bon week end

Sympathique de partager avec nous toutes ces informations notamment celle sur les melons. Bonne journée.

bonjour,
Vraiment très intéressant et très utile ce reportage...
bon week end
cath

Oh qu'elles sont mignonnes dans leur blouse blanche et petite casquette! ;-) Merci de cette visite prise sur le vif, on a presque l'impression d'y être.

merci ! c'est là que je travaillais ! ça fait plaisir de revoir tout cela, et avant j'étais aux halles de Paris !!! c'est vrai que c'est un "milieu" spécial, mais envoûtant !! ça sent le melon jusqu'ici, maintenat je suis en Espagne, et bien malheureuse de ne pas retrouver "mes fruits" car ici??? il faut dire la vérité aucun gout ! et je reproche aux pros de ne pas venir faire de la dégustation ici aux Espagnols, ils ne sont pas plus bêtes que nous!!! ils apprécieraient la différence entre une fraise Française et la leur.....

Merci pour ces précisions sur les melons et leurs origines. Je m'étais fait la réflexion il n'y a pas si longtemps en voyant "melon charentais" avec comme origine l'espagne. Je me demandais alors s'il n'y avait pas une erreur ! Voilà l'intrigue résolue !

merci pour cette visite fort intéressante à rungis.. les photos des fruits et légumes sont fort alléchantes, mais, les carcasses de viande, et les têtes de veaux, très peu pour moi........ heureuse de ne pas manger de viande, originaire d'un pays d'élevage (l'auvergne), quant aux fromages, je n'en parle même pas, - ne dis t-on pas : l'auvergne : un plateau de fromages....... mais il en faut pour tous les goûts. En tous les cas, merci pour cette visite...... anne-marie

Très instructif ce reportage...alors que la saison du melon débute à peine...nous avons ainsi dégusté notre premier à midi!

Quelle chance d'avoir pu visiter ainsi Rungis !! c'est si bien raconté! je suis nouvelle blogeuse et je me sens proche du pavillon de la viande et de la volaille... je ne désespère pas d'y faire un tour prochainement et je saluerai les têtes de veaux de votre part. merci!!!

Félicitations pour votre très beau travail. Ce site est une référence.

Un blog sympa que je découvre seulement !

Je viens de visiter votre blog : ce que j'ai vu, j'ai bien aimé.

J’ai trouvé votre blog très interessant du point de vue conception et contenu.

Tres interessant!!! Je l'ai mis dans mon bookmark!

Felicitation pour le reportage

Vérifiez votre commentaire
Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire sur Rungis : le plus grand marché du monde + tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le melon.
Suivez Pascale Weeks sur Twitter
Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger