« Défi photo quiche piquillos brocciu : les gagnantes. | Accueil | Madeleines salées au parmesan, piment d’Espelette et tomates séchées. »

01/07/10

Dublin épisode 2 : rencontre avec Padraic, éleveur de bœuf et d’agneau irlandais.

Ferme irlande vue 1

Pour lire l'épisode 1, c'est sur ce lien.

Cette rencontre est pour moi, l’un des moments les plus magiques de ce séjour, un moment précieux de découverte de cet univers qui m’est totalement inconnu.

Même si le ciel est voilé ce matin là, il fait doux lorsque nous arrivons à Fieldstown Farm, chez Padraic and Brid McMahon, dans le comté de Dublin, juste à la frontière du comté de Meath.

Nous sommes accueillis par Padraic et son Border Collie « Chip » mais je ne sais plus dans quel ordre.  Padraic ne laisse pas indifférent avec son grand sens de l’humour, son sourire néanmoins timide (j’imagine qu’il n’a jamais vu autant de français dans sa ferme) et son superbe chapeau.

Padraic vue 1


Nous apprenons que la ferme est dans leur famille depuis 1780, même si à une époque ils n’étaient pas propriétaire des terres, l’histoire de L’Irlande étant loin d’être un long fleuve tranquille.

Il est 8 h 30, nous traversons les champs, à la rencontre des animaux et je sens cette herbe si fraiche et si drue sous mes pieds, grâce à mes chaussures ouvertes que j’espère bien que personne ne remarquera, elles ne sont pas vraiment appropriées pour le terrain. Il se trouve que nous sommes en train de fouler la nourriture des animaux qu’élève Padraic.

Cette herbe doit être coupée régulièrement, je n’ose pas imaginer le travail, afin de contenir tous les nutriments nécessaires à la bonne alimentation des animaux. Les animaux sont donc élevés en plein air, sauf pendant les 2 à 3 mois d’hiver.

Paturage vue 1


A force de parler d’animaux élevés en plein air, on finit par oublier combien c’est important, et pour les animaux et pour nous les humains. En effet, les animaux élevés en plein air et qui se nourrissent principalement dans les pâturages, comme c’est le cas chez Padraic, donnent une viande naturellement riche en Oméga 3.

Vache vue 1


Vache trois vue 1

Padraic élève des brebis de race Charolaise et Texel, qui naissent sur place et engraissent des bovins de race Charolaise, Limousine et Simmental, qu’il achète deux fois par an. La viande de bœuf est vendue directement à des bouchers via un abattoir. Celle d’agneau est vendue pour 2/3 aux bouchers et pour 1/3 en direct, à des particuliers, via le site Internet de Padraic.

Comme nous le prédit Padraic, les brebis se sauvent à notre approche, tandis que les vaches viennent à notre rencontre, ce qui peut être assez impressionnant. Heureusement, Padraic est là pour nous prodiguer les conseils adéquats, car vouloir prendre des photos à tout prix peut se révéler périlleux.

Dorian vue 1

Tout en rebroussant chemin, nous assistons au regroupement du troupeau par Chip, le border Collie de Padraic. J’avoue que c’est impressionnant. Le chien obéit à son maitre et les brebis au chien, c’est magique. Saviez vous qu’il existe des concours de chiens de bergers et que l’Irlande gagne très souvent ? David m’a avoué qu’il regardait ce type d’émission à la télévision lorsqu’il était enfant et qu’il rêve depuis toujours d’avoir un Border Collie. David, à défaut de pouvoir réaliser ton rêve, voilà quelques photos, juste pour toi.

Border collie vue 1


Regroupement troupeau brebis deux vue 1


Regroupement troupeau brebis vue 1

Après cela, je pensais que nous allions retourner sur Dublin, mais c’est sans compter sur l’incroyable hospitalité des irlandais. Nous sommes entrés dans la grande cuisine de Padraic et de Brid, dans laquelle trône une cuisinière aga, la cuisinière traditionnelle des pays anglo-saxons qui est chez eux depuis 50 ans, qui reste allumée toute l’année et qui fournit toute la maison en eau chaude.

Irish soda bread vue 1

Alors que nous soignons notre manque de sommeil grâce au café ou au thé, nos estomacs se régalent avec un délicieux « lemon cake » fait par Brid, un pain typique Irlandais, le « Irish soda bread », dont j’aurai l’occasion de reparler, accompagné de fromages et de chutney. Un vrai festin.

Pour digérer tout cela, rien ne vaut la pratique d’un sport national irlandais : le « hurling ». Il se pratique en équipe et il consiste à taper dans une balle, à l’aide d’une crosse à la forme très particulière, que l’on appelle Hurley.

Hurling vue 1


Prochain épisode : cuisine de la viande de Fieldstown Farm avec Donal Skehan

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Quel beau séjour!!!!!
Bises

tu fais durer le plaisir avec ton reportage à épisode ...

Mélodie : oui, j'ai encore les images dans la tête.
Mercotte : c'est normal, c'est si bon ...

Hâte d'en savoir un peu plus sur ce fameux Irish soda bread... En lisant tes billets, c'est comme si on partait un peu là-bas aussi, on s'y croirait vraiment!

Message pour Dorian : les vaches ne broutent QUE de l'herbe. Qu'il se rassure. ;)

Oh la la depuis le temps que j'ai envie d'aller en Irlande... Ca ne fait qu'augmenter mon envie.
En plus les vaches sont tellement belles

Tu as bien raison de faire durer le plaisir avec cette trilogie irlandaise, on a envie de savoir la suite.

ah cela me rappelle de merveilleux souvenir. Le irish soda bread (j'en salive encore bien des années plus tard, rien qu'à lire ce post!)...... le saumon. J'ai passé quelques mois à Dublin au cours de mes études (il y a dejà presque 15 ans) et aisympathisé avec deux étudiantes originaires de Cork...leur maman avait (a toujours) une ferme où je me suis retouvée plus d'une fois.....nous avons gardé le contact......mais les visites sont plus rare.
Je crois que je suis "amoureuse" de ce pays!

c'est rafraichissant de lire cette petite ballade irlandaise ! et ça fait envie de ce temps !!!
merci de nous faire partager ces belles rencontres

ton billet fait claquer l'accent irlandais dans mes oreilles.... j'ai hâte d'y être de nouveau !

Bravo pour les photos..

L'Irlande, c'est mon 2e amour,cela fait quelque temps déjà que l'on projète de s'y installer.Pendant mon année là-bas,je ne mangeais que du soda bread, c'est addictif ce truc, et son goût est inimitable. J'avais déjà essayé la recette de Sandra du Pétrin, mais je n'avais pas retrouvé exactement la même saveur.Tiens-nous au courant si tu fais des essais!!Et merci pour le reportage-souvenir!
:)

Hum hum, et le Lemon Cake, tu n'aurais pas la recette ???

Je me régale avec ces épisodes, tu nous transmets presque l'ambiance fraîche et gaie. On a envie de partir :-) Bises

I'm jealous! You have such a beautiful farm!

I'm jealous! You have such a beautiful farm!
Welcome to my website Http://www.colapinhandbags.com

Vérifiez votre commentaire
Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire sur Dublin épisode 2 : rencontre avec Padraic, éleveur de bœuf et d’agneau irlandais.
Suivez Pascale Weeks sur Twitter
Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger