« Patrice Chapon, Manufacture de cacao, Chelles, Idf, le portrait d’un chocolatier très attachant | Accueil | Salon du livre 2013 : et si vous veniez au square culinaire (5 entrées à gagner) »

13/03/13

Mon repas coréen (Boulettes de bœuf au tofu et oignons nouveaux, salade de concombre à l’huile de sésame, kimchi, tofu sauté au soja et aux graines de sésame & riz coréen)

Repas coreen boulettes boeuf tofu sauté kimchi salade concombre riz

Mon repas coréen

(Boulettes de bœuf au tofu et oignons nouveaux, salade de concombre à l’huile de sésame, kimchi, tofu sauté au soja et aux graines de sésame & riz coréen)

A l’occasion du nouvel an coréen, nous avons été quelques blogueurs et journalistes à célébrer l’événement dans le nouveau restaurant de Pierre Sang Boyer, à Paris. Ce fut l’occasion d’avoir un très bel aperçu de la cuisine coréenne grâce à Pierre Sang, à son équipe et à Yang Il-sun, la présidente de la « Korean Food Fondation.».

J’ai ensuite accepté de participer à un concours sur la cuisine coréenne.

Le temps est passé, je n’ai pas arrêté de me dire qu’il fallait m’y mettre. Pas facile finalement de cuisiner coréen quand on ne connait pas le pays, qu’on ne connait personne qui pratique cette cuisine dans son entourage et que l’on n’a pas le temps d’écumer les restaurants coréens de la capitale.

C’est un vieux livre de David qui m’a sauvé : « The taste of the Far East », écrit par Madhur Jaffrey.

Je voulais faire un plat coréen tout simple puis, à la lecture du chapitre sur la cuisine coréenne, je me suis dit qu’il fallait absolument ajouter du kimchi (voir plus loin), puis du riz, etc.

De fil en aiguille, mon plat coréen s’est transformé en un assortiment de mets car dans la cuisine coréenne il n’y a pas de notion d’entrée, de plat, etc. comme dans la cuisine occidentale. Le repas coréen est composé de plusieurs mets et on parle même de table coréenne, chaque table ayant un nom, selon les mets présentés. Ces derniers ne sont pas posés sur la table par hasard car il doit y avoir une harmonie et une variété, chaque plat apporte de la douceur, de la fraicheur, du pimenté, de l’acide, etc. On trouve aussi bien des mets d’origine végétale, qu’animale.

Le Kimchi est un condiment phare de la cuisine coréenne. Il est présent à tous les repas. Le plus courant est à base de chou chinois que l’on fait fermenter mais on trouve aussi des versions au radis blanc  ou au concombre. Le Kimchi entre également dans la composition des soupes, des ragouts et de certaines crêpes.

Madhur Jaffre
y a eu la chance d’assister au rituel annuel de la préparation du Kimchi d’hiver dans un petit village au sud de Séoul et elle le raconte en anglais dans son livre.

Mi-Novembre, les femmes commencent leur journée en allant dans les champs pour couper les choux chinois et les hommes les transportent vers le village.
Le chou est ensuite fendu en deux après avoir retiré la base. On le fait mariner dans de l’eau fortement salée pendant 10 heures. Le lendemain, on rince puis on les dépose dans des grandes jarres en terre en ajoutant entre chaque feuille une garniture faite d’un mélange de julienne de carottes et de radis blanc, de gingembre, d’ail, d’oignons nouveaux, d’huitres, de crevettes séchées et de piment coréen (voire note).

Les jarres sont fermées hermétiquement avant d’être enterrées pour éviter qu’elles ne gèlent. Un mois après, le kimchi est prêt à être consommé. Une fois les jarres enterrées, les habitants du village célèbrent la fin de la préparation en dégustant des sortes de galettes faites à partir de riz et de haricots rouges (Pattock).

Bizarrement, c’est en préparant ce repas et en le dégustant en famille que j’ai eu l’impression de toucher un peu du doigt l’essence de la cuisine coréenne. Gros coup de cœur pour le tofu sauté au sésame. Je sais que je le referai, c’est divin, même servi tout seul avec du riz.

Du coup, j’ai très envie d’aller plus loin dans la découverte de cette cuisine que j’ai rencontrée totalement par hasard.

Pour être le plus authentique possible, je suis allée dans une épicerie coréenne à Paris, appelée K Mart. Avec un peu de temps (et mes lunettes), j’ai réussi à trouver ce que je voulais et j’ai complété avec des produits frais trouvés chez mon primeur et chez mon boucher.

J’ai choisi de présenter tous les éléments de mon repas coréen dans des bols mais vous pouvez très bien les répartir dans un récipient, à l’image des Bibimbap, le plat de base de la cuisine coréenne. L’idée est de déposer le riz au fond du bol, de rajouter tous les autres éléments et de finir par la sauce. C’est particulièrement sympa à manger de cette manière.

Petit clin d’œil à la cuisine coréenne, les baguettes en métal qui sont très utilisées en Corée.

Repas coreen version bol
Note sur les ingrédients de mon repas coréen

Le Kimchi (choux chinois fermenté)

Comme je n’avais pas le temps de faire fermenter du chou chinois, j’ai acheté du Kimchi déjà préparé au rayon frais de chez K-mart. Bien évidemment, je n’ai pas de point de comparaison mais nous l’avons trouvé très bon. C’est frais, pimenté et acide à la fois.

Kimchi vignette
Le tofu

Je l’ai acheté en deux versions, une plus ferme pour le tofu sauté et l’autre plus souple (mais pas soyeux) pour les boulettes. J’ai été conquise par cette marque, je trouve la texture du tofu ferme très intéressante. En version sauté, il s’imprègne bien des saveurs, il garde bien sa forme mais il est très fondant.

Tofu deux textures vignette
Les graines de sésame

J’ai été surprise par la grande quantité de graines de sésame utilisée dans la cuisine coréenne. Elles sont toujours grillées puis légèrement concassées. Madhur Jaffrey explique que c’est effectivement un ingrédient phare de la cuisine coréenne que l’on saupoudre sur les plats, un peu comme nous le faisons avec le poivre. J’ai acheté du sésame déjà grillé chez K-mart.

Le riz (Bap)

Le riz coréen est un riz aux grains courts qui devient un peu collant après la cuisson. Comme il me restait du riz japonais qui a lui aussi des grains courts, je n’ai pas acheté de riz coréen chez K-mart.

L’ail et le gingembre

Ils sont incontournables dans la cuisine coréenne. J’ai légèrement diminué les quantités d’ail dans les recettes de Madhur Jaffrey (une gousse d’ail pour 4 dans chaque plat à la place de deux)

Sauce soja, vinaigre de riz et huile de sésame

Ils sont indispensables également à la cuisine coréenne mais heureusement, on les trouve dans n’importe quelle épicerie asiatique. Chez K-mart, il y avait beaucoup de types de sauces soja et d’huiles de sésame. Il faudrait y aller avec quelqu’un qui connaisse toutes les subtilités de ces produits.

Le piment coréen

Je ne l’ai pas trouvé chez K-Mart. A priori, il s’agit d’un piment à la croisée d’un paprika et d’un piment fort et il a une couleur rouge carmin. Pour le remplacer, j’ai utilisé du piment de Cayenne.

Repas coreen kimchi bouletets boeuf tofu saute salade cocombre

Les recettes

Boulettes de bœuf au tofu, sésame et oignons nouveaux & sa sauce

Ingrédients pour 4 personnes

Pour 8 boulettes

250 g de bœuf haché
200 g de tofu (version souple)
2 oignons nouveaux ciselés (blanc et vert)
1 gousse d’ail
2 cuil. à café de sauce soja
¼ cuil. à café de sel fin
1 cuil. à soupe d’huile de sésame
4 cuil. à café de graines de sésame grillées puis légèrement concassées
1 cuil. à soupe de farine
Farine pour saupoudrer
1 œuf légèrement battu pour la cuisson
Huile végétale pour la cuisson

Pour la sauce

4 cuil. à soupe de sauce soja
2 cuil. à soupe de vinaigre de riz
2 cuil. à café de graines de sésame grillées et légèrement concassées
1 cuil. à soupe d’oignons nouveaux ciselées (blanc et vert)
¼ cuil. à café de piment de Cayenne

Mettez le tofu dans un torchon puis pressez pour retirer le maximum de liquide.
Mettez-le dans un bol avec la viande, les oignons nouveaux, l’ail, la sauce soja, le sel, l’huile de sésame, le sésame et la cuillère à soupe de farine.
Mélangez bien puis formez des boulettes de la taille d’une balle de ping-pong.
Aplatissez les boulettes entre vos mains puis roulez-les dans la farine.
Réservez.

Bouletets boeuf tofu avant cuisson
Mélangez tous les ingrédients de la sauce puis répartissez-la dans 4 petits bols.
Juste avant de servir, faites chauffer une poêle avec un peu d’huile, sur feu entre moyen et vif.
Passez les boulettes dans l’œuf battu puis faites-les cuire dans la poêle pendant 3 minutes de chaque côté.
Couvrez puis faites cuire pendant 3 minutes sur feu doux.
Servez avec la sauce.

Tofu sauté au sésame et à la sauce soja

Ingrédients pour 4 personnes

200 g de tofu ferme
2 cuil. à soupe de sauce soja
1 cuil. à soupe de sucre
6 cuil. à soupe d’eau
3 cuil. à soupe d’oignons nouveaux ciselées (blanc et vert)
1 gousse d’ail pelée puis pressée ou râpée
2 cuil. à café de graines de sésame grillées puis légèrement concassées
¼ de cuil. à café de piment de Cayenne
Huile végétale pour la cuisson

Posez le tofu sur une assiette recouverte de papier absorbant. Recouvrez d’un autre papier, d’une petite assiette puis d’un poids (grosse boite de conserve).
Réservez pendant 30 minutes.
Dans un bol, mélangez le reste des ingrédients (sauf l’huile pour la cuisson).
Coupez le tofu en dés.
Faites chauffer l’huile dans une poêle sur feu vif.
Ajoutez les dés de tofu et faites-les dorer pendant 2 à 3 minutes, en les retournant une fois.
Ajoutez la sauce puis laissez réduire pendant 1 à 2 minutes sur feu entre moyen et vif, en mélangeant de temps en temps.
Servez.

Salade de concombre

Ingrédients pour 4 personnes

4 mini concombres (400 g)
1 cuil. à soupe d’oignons nouveaux ciselées (blanc et vert)
1 gousse d’ail pelée puis pressée ou râpée
3 cuil. à café de vinaigre de riz
½ cuil. à café de sucre
2 cuil. à café d’huile de sésame
1 cuil. à café de sel fin pour faire dégorger le concombre

Retirez les extrémités des concombres.
Coupez-les en dés puis mettez-les dans une passoire.
Posez-la sur un bol, ajoutez le sel fin et mélangez.
Au bout d’une heure ou plus, rincez les dés puis séchez-les.
Mettez-les dans un bol, ajoutez le reste des ingrédients et mélangez.

Riz coréen

J’ai rincé le riz puis je l’ai fait cuire au rice cooker en comptant pour 4 personnes 2 verres de riz et 3 verres d’eau.

Pour le faire à la casserole, rincez le riz puis mettez-le dans une casserole. Ajoutez l’eau (1,5 fois le volume de riz) puis portez à ébullition. Couvrez, baissez le feu et laissez mijoter jusqu’à ce que l’eau soit absorbée. Retirez du feu puis laissez reposer pendant 15 minutes.

K-mart
8 rue Saint Anne
Paris 2

Pierre Sang Restaurant in Oberkampf
55 rue Oberkampf, Paris 11
Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

ah ah, moi j'ai passé au moins 30 minutes à errer dans les allées de K-Mart à la recherche d'abord des produits... puis des vendeuses pour qu'elles me trouvent les produits !

Après Edda (un déjeuner de soleil) on est à fond dans le coréen, je vois ça...bises à vous Pascale !

Bonjour Pascale,

j'ai une petite question. Je cherche depuis longtemps des baguettes en métal pour les offrir à une copine en souvenir d'un bon restau coréen où nous avions été ensemble. Où puis je en trouver ? Merci d'avance

Cat : chez K mart et à un prix très intéressant. Tu habites où ?

Quelle coincidence! Je viens de publier la recette du Baechu Kimchi aujourd'hui...

http://lesrecettesdupanier.wordpress.com/2013/03/13/baechu-kimchi-chou-chinois-au-piment-chinese-cabbage-with-chili/

@+, Anne.

Moi aussi j'ai publié un repas de découverte coréenne aujourd'hui :-)
Bravo Pascale, j'aime beaucoup ce que tu as proposé !

Pour les baguettes en metal, je confirme, j'en ai vu chez KMART rue Sainte Anne (à droite avec les ingrédients coréens justement)

A part Edda et Claire, qui participe aussi au concours ?


Rose : il le semble sur Dorian fait partie du lot également.

Envoyé de mon iPhone

Ces plats ont tous une touche végétarienne, juste ce qu'il me faut pour augmenter mon volume de vitamines.

Encore ces boulettes qui me rendent dingue d'envie, je vais les essayer une fois à la maison en soirée.

Les boulettes m'ont toujours donné un appétit indescriptible, maintenant, faudrait que je goûte la version coréenne pour savoir ce qu'il en est.

Merci pour ces recettes coréennes. J'ai découvert cette cuisine assez récemment dans un resto parisien dont j'ai oublié le nom, mais j'ai adoré, surtout leur barbecue, c'est délicieux.

Quelle préparation ! Vous êtes bien appliquée.
Je suis heureuse en ce moment, car il y a la cuisine coréennes dans l'air, grace à laquelle, mon blog a doublé le nombre de visiteurs... Merci !

Je craque pour ton tofu, la recette contient tout ce que j'aime !

Je cherche depuis mon sejour de deux semaines a seoul a retrouver les saveurs découvertes la bas ! c'était un voyage gastronomique génial ! Je voulais préciser que, pour moi, même si je ne connais la corée qu'en tant que touriste, je trouve plus de produits que j'ai gouté la bas dans le petit k-mart du 15eme que dans le gros rue saint anne.

Très très jolie composition Pascale, appétissante et tout, c'est superbe ! Je vois dans les commentaires que tu as trouvé tes baguettes hez KMart, mais où sont elles ? J'en ai cherché, je ne les ai pas vues. Je n'avais sans doute pas les yeux en face des trous :)

Claire : merci beaucoup. Elles sont au fond du magasin, au niveau du sol. A très bientôt.


Luna : bravo pour votre blog que je découvre grâce à votre commentaire.

Envoyé de mon iPhone


Catherine : chez k Mart, rue saint anne paris 2.

Envoyé de mon iPhone

felicitation pour le concours c'est vrai que c'est le classe ton assiette !!!

Merci Pascale.
J'habite en région parisienne.
Je vais y aller

encore merci et bon voyage

Vérifiez votre commentaire
Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire sur Mon repas coréen (Boulettes de bœuf au tofu et oignons nouveaux, salade de concombre à l’huile de sésame, kimchi, tofu sauté au soja et aux graines de sésame & riz coréen)
Suivez Pascale Weeks sur Twitter
Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger