"Apéritifs + Finger Food" (83)

mercredi 25 mars 2015

Champignons farcis au Boursin

Champignons farcis au boursin ciboulette parmesan

Champignons farcis au Boursin

Vous connaissez ce type de discussion ? Celles que l'on a avec des copines où l'on se raconte ce que l'on a cuisiné récemment ? C'est fou ce que l'on peut partager lors de ces papotages gourmands. Moi, ça me donne des idées, que j'aime mettre en application sur le champ.

Ces champignons farcis viennent tout droit de l'une de ces discutions. Ils sont tellement faciles à faire que j'ai même honte d'appeler cela une recette.

Mais comme ils ont été dévorés durant un apéro et que tout le monde a aimé, je partage le truc avec vous.

Champignons farcis au Boursin

  • Une trentaine de champignons de taille moyenne bien fermes
  • Un petit morceau de parmesan
  • 1 Boursin ail et fines herbes
  • 1 demi-bouquet de ciboulette

Comment faire ?

Préchauffez votre four à 180°C.

Retirez le pied terreux puis essuyez le dessus de chaque champignon avec un papier absorbant ou un torchon légèrement humides.

Retirez le reste du pied avec les doigts puis finissez de les évider avec une petite cuillère.

Remplissez chaque champignon avec du Boursin puis parsemez-les de parmesan fraîchement râpé.

Enfournez pour une dizaine de minutes, le parmesan doit commencer à dorer.

Parsemez les champignons de ciboulette ciselée puis servez tiède ou à température ambiante.

C'est tellement bon …

samedi 28 février 2015

Virgin Mojito ou cocktail sans alcool menthe citron gingembre orange

Virgin mijito menthe gingembre citron orange badoit-001

Virgin Mojito

J'aime ce moment de l'apéro où l'on se relaxe et on papote avec une boisson et des trucs à grignoter. Cela fait partie des rituels auxquels je suis très attachée comme celui du thé le matin au lever ou du café quand j'arrive au boulot.

Pour l'apéro, je suis très vin blanc ou cocktail, voire un martini blanc mais seulement quand il est servi dans le verre adéquat, suis parfois une fille un peu rigide J

Quand je n'ai pas envie de boire d'alcool, je ne veux pas pour autant renoncer à mon rituel. Je me lance alors dans la préparation de cocktails sans alcool.

Cette recette m'a été inspirée par une de mes collègues, c'est ce qu'elle buvait quand elle était enceinte. Je l'ai un peu transformé à ma sauce.

J'ai réussi à surprendre David avec cette boisson, je le prends comme un compliment.

Cocktail sans alcool citron gingembre orange

Ingrédients pour 2 personnes

  • 10 feuilles de menthe
  • ½ citron vert coupé en 8 morceaux
  • 1 cuil. à café de gingembre fraîchement râpé
  • 2 cuil. à café de sirop de sucre de canne
  • Le jus pressé d'une orange
  • 4 glaçons
  • 20 cl de Badoit ou autre eau gazeuse

Comment faire ?

Répartissez les feuilles de menthe dans deux verres

Ajoutez 1 cuillère à café de sirop de sucre de canne dans chaque verre, la moitié du gingembre puis 4 morceaux de citron vert.

Cet ordre est important car il permet de ne pas abimer la surface des feuilles de menthe quand vous allez pillez le mélange car c'est là que se trouve une grande partie de la saveur (voir comment faire un véritable mojito).

Pillez à l'aide d'un pilon.

Dans chaque verre, répartissez les glaçons, le jus d'orange, la Badoit et mélangez.

Servez immédiatement.

C'est très rafraichissant et très goûteux. La prochaine fois, je teste avec du pamplemousse ou de l'ananas.

D'autres recettes de Mojito ?

Mojito à l'eau de coco

Comment faire un vrai mojito ?

jeudi 14 août 2014

Comment faire un bon Mojito ?

Mojito vue 1

Mojito

J'aime beaucoup le Mojito mais je regrette qu'il ne soit pas toujours fait dans les règles de l'art. Un bon Mojito, c'est un bel équilibre, sinon, ça ne vaut pas le coup.

Les cocktails, c'est comme la cuisine, il ne s'agit pas juste d'ingrédients que l'on assemble au petit bonheur la chance. Il y a des choses à respecter aussi bien dans le choix des ingrédients, dans l'ordre d'incorporation des éléments mais aussi dans les petits détails qui ont leur importance.

Bon, ok, me voilà bien sérieuse pour parler d'un cocktail, non ? C'est juste que je reste persuadée que lorsque l'on apprécie quelque chose, c'est bien d'y apporter de l'attention.

Comment faire un bon Mojito ?

Les ustensiles

Des verres hauts à fond et à bords épais, un pilon, deux pailles par verre et un petit doseur qui mesure 4 cl d'un côté et 2 cl de l'autre.

Doseur cocktail

Pourquoi deux pailles ? Non, ce n'est pas pour boire plus rapidement mais simplement pour pouvoir vous en servir pour mélanger plus facilement le Mojito, au fur et à mesure que vous le buvez. Et puis, si par malheur une paille se bouche, vous avez l'autre.

Les ingrédients pour chaque verre

  • 8 belles feuilles de menthe
  • 2 cl de sirop de sucre de canne
  • 1 demi-citron vert
  • 4 cl de rhum blanc
  • Perrier ou eau pétillante de votre choix
  • Glace pillée

Le sirop de sucre de canne se trouve dans tous les supermarchés au rayon des alcools. Certains utilisent du sucre de canne roux en poudre, je ne suis pas fan car vous retrouvez les grains dans la bouche en fin de verre et le sucre risque aussi de déchirer les feuilles de menthe (voir plus loin).

Pour piller la glace, j'utilise un blender, le mien a un bol en verre qui tient le choc.

Comment faire ?

Effeuillez votre menthe, sans déchirez les feuilles.

Retirez les extrémités du citron, coupez-le en 2 puis chaque moitié en 6 morceaux.

Dans chaque verre, déposez les feuilles de menthe.

Ajoutez 6 morceaux de citron puis versez le sirop de sucre de canne.

Cet ordre est important car le citron va protéger les feuilles de menthe. Les huiles essentielles se trouvent sur la surface des feuilles et il est important de ne pas les déchirer, afin d'avoir un cocktail bien parfumé, sans petits bouts de menthe qui se baladent dans votre cocktail et qui pourraient obstruer les pailles.

A l'aide d'un pilon écrasez les morceaux de citron, afin de libérer le jus. On ne tourne pas le pilon, on appuie juste dessus.

Remplissez votre verre de glace pillée.

C'est important d'en mettre beaucoup car le Mojito a besoin de fraicheur.

Sachez aussi que plus vous mettez de la glace, plus elle va mettre de temps à fondre, encore un truc de chimie ou de physique. Ça évite donc d'avoir un cocktail trop aqueux rapidement.

Ajoutez le rhum blanc puis complétez avec le Perrier ou votre eau gazeuse.

Mélangez avec une cuillère puis servez avec les deux pailles.

Le truc en plus pour augmenter les arômes : frottez le dessus du verre avec une feuille de menthe ou bien tapez une feuille de menthe entre vos deux mains puis déposez-la au centre du verre juste avant de le servir.

Note sur la consommation d'alcool

Le Mojito tel qu'il est décrit ici correspond à 1,2 unité d'alcool. Pour connaitre les seuils de consommation dans le cadre d'une consommation raisonnée, je vous invite à visiter le site 2340.fr.

Mojito School

Si vous êtes un adepte du mojito, n'hésitez pas à vous inscrire à des cours de Mojito au Mojito Lab à Bastille, c'est là que j'ai eu le plaisir d'apprendre ces petits détails qui font toute la différence.

Une variante ? le Mojito à l'eau de coco

lundi 14 juillet 2014

Nos premiers makis

Maki samon avocat

Nos premiers makis

Figurez-vous que je n'ai presque jamais cuisiné avec Gabrielle qui a aujourd'hui 21 ans. Oui je sais c'est dingue ! Quand elle était petite, on a du faire des sablés ensemble trois ou quatre fois (idem pour la peinture). Plus tard, je n'ai pas été très moteur pour ce genre d'activité. Quand elle a eu 14 ans, elle a commencé à faire du sport en compétition et puis il y a eu la prépa et en septembre, elle est partie à Lyon.

Et voilà comment les années filent.

Ce week-end, séance de rattrapage. Gabrielle voulait absolument faire des makis. Nous avons commencé par faire les courses ensemble pour acheter ce qu'il faut, je n'avais jamais fait de makis non plus. Le seul ustensile à acheter, ce sont des petites nattes en bambou que l'on trouve très facilement aujourd'hui.

Samedi, en fin d'après-midi, après quelques recherches sur le net, nous avons transformé la cuisine en atelier cuisine. Je vous invite à faire cette activité en famille, c'est assez proche du travail manuel avec une surprise gourmande à la fin.

Une fois le premier maki roulé (une cata pour moi et beaucoup mieux pour Gabrielle), on prend le coup de main et les suivants sont plus faciles à faire, parfois un peu trop fins, parfois un peu trop gros, il faut juste mettre la bonne quantité de riz.

Makis samumon concombre

Comment faire des makis ?

Liste des courses pour une quarantaine de makis

  • 500 g de riz à sushi
  • 10 cl de vinaigre de riz
  • 2 cuil. à soupe rase de sucre
  • 6 feuilles d'algues Nori
  • 180 g de filet de saumon
  • 1 avocat
  • 1 concombre
  • 1 peu de chili sauce (facultatif)
  • Sauce soja pour servir
  • Un peu de jus de citron pour citronner l'avocat

Ustensiles : 1 ou 2 nattes en bambou pour rouler les makis

La cuisson du riz

Après quelques lectures sur le net, nous avons opté pour la cuisson au rice-cooker. Nous étions un peu perturbées par la quantité d'eau qui varie pas mal d'une recette à l'autre. Nous avons opté pour un ratio de 1,25 (pour un volume de riz, mettez 1,25 fois le volume en eau). Ça marche. Ouf !

Rincez votre riz 3 fois puis égouttez-le.

Mettez-le dans le bol de votre rice-cooker avec 625 g d'eau. Mettez le rice-cooker en route.

Pendant ce temps, faites frémir le vinaigre de riz avec le sucre, juste pour dissoudre le sucre.

Quand le riz est cuit, retirez le bol de votre rice-cooker puis attendez 5 minutes.

Ajoutez le vinaigre sucré petit à petit sur le riz et mélangez.

Laissez tiédir.

La préparation des ingrédients

Fendez le concombre en quatre, retirez la partie centrale puis coupez des bâtonnets de la largeur des feuilles de nori.

Coupez l'avocat en deux, retirez le noyau et la peau, coupez des bâtonnets et citronnez-les.

Coupez le saumon en fins bâtonnets.

La préparation des makis

Comme nous n'avions jamais fait de makis, nous avons suivi cette vidéo pour observer les gestes, elle nous a beaucoup aidé (voir plus bas).

Coupez chaque feuille de nori en deux puis déposez une demi-feuille sur chaque natte en bambou, surface brillante contre la natte, soit en dessous.

Posez une couche de riz, en laissant un bord libre de 1,5 cm au-dessus. Ajoutez éventuellement un peu de chili sauce.

Comme le riz est collant, posez un bol d'eau devant vous et mouillez vos doigts.

Posez un bâtonnet de saumon et au choix, un bâtonnet d'avocat ou de concombre et roulez, en serrant le plus possible, en vous servant de la natte (voir la vidéo).

Enroulez vos boudins au fur et à mesure dans du film étirable puis mettez-les au frais.

Laissez-les au frais pendant 30 minutes puis coupez-les en tronçons à l'aide d'un bon couteau dont vous aurez mouillé la lame.

Et voilà, c'est prêt.

A la fin, comme vous pouvez le voir sur la photo, nous nous sommes amusées à la fin à faire des sushis balls et même un vrai sushi.

Je vous souhaite un très bon 14 juillet.

mercredi 18 juin 2014

La vraie tapenade

Tapenade

Tapenade

Il faut avoir une certaine dose d'inconscience pour taper un titre comme celui-là.

Pas grave, je suis d'humeur provocatrice en ce moment. Et puis, toutes ces batailles autour de LA VRAIE RECETTE m'amusent car franchement, on parle de cuisine et pas de guerre.

Maintenant, je peux comprendre que certains soient agacés quand les classiques sont dénaturés, non pas pour les décliner (nous sommes heureusement encore libres en cuisine) mais par manque de culture culinaire. J'ai la même sensation quand je vois sur les blogs ou dans les magazines des jolies tartes avec des pommes taillées en forme de rose, sans que la personne ne mentionne Alain Passard qui est l'inventeur de cette petite merveille appelée « La tarte bouquet de roses ».

Tarte bouquet de roses

La tarte bouquet de rose d'Alain Passard, photo chipée sur son site, qu'il me pardonne

J'ai fait cette tapenade il y a quelques jours dans l'idée de faire un apéro très français puis à nouveau aujourd'hui. Les ramequins sont toujours vides, c'est bon signe.

Voilà donc ma vraie recette de tapenade, avec des câpres bien entendu (le mot tapenade vient de « Tapéno » qui veut dire câpres en provençal).

Ingrédients pour 1 dizaine de personnes

  • 400g g d'olives noires dénoyautées
  • 6 anchois à l'huile
  • 6 cuil. à café bombées de câpres rincés
  • 8 cuil. à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuil. à soupe de jus de citron
  • ½ gousse d'ail pelées et râpée
  • 2 pincées de sel
  • Poivre du moulin
  • 1 cuil. à soupe de thym séché ou 4 cuil. à soupe de persil plat ciselé

Comment faire ?

Mixez tous les ingrédients, goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement.

Servez avec une bonne baguette tradition coupée en tranches ultra fines à griller ou non.

lundi 02 juin 2014

Tapenade olives & figues séchées

Tapenade figues & olives vue 1

Tapenade olives & figues séchées

Je connais une poignée de personnes qui ne raffolent pas de la tapenade, jugée trop forte à leur goût. Cette version devrait les ravir. Jamais je n'aurais pensé à ajouter de la figue séchée dans ma tapenade. L'idée est brillante. Je peux le dire, elle n'est pas de moi :-).

La figue séchée apporte un côté fruité à la tapenade, sans enlever son caractère. Et puis, dans cette tapenade, comme le veut la tradition, on met des câpres et des anchois.

C'est dans le nouveau livre d'Edda Onorato que j'ai trouvé cette idée. Il vient juste de sortir et il s'appelle « Cuisiner les produits méditerranéens ».

Cuisiner les produits méditérranéens edda onorato

Son livre est très original. Edda est partie de ses produits méditerranéens préférés, qu'ils viennent d'Italie, d'Espagne, de Grèce, du Maroc, etc. Pour chaque produit, elle nous raconte son histoire, les saisons, les manières de le cuisiner dans les différents pays, elle nous donne plein d'idées rapides pour le cuisiner et termine par 2 ou 3 recettes illustrées par de très jolies photos ensoleillées et colorées.

Vous pouvez feuilleter quelques pages de son livre sur ce lien.

Vous l'avez compris, je suis fan du nouveau livre d'Edda.

C'est un livre à lire à regarder mais surtout à utiliser. J'ai déjà ajouté des marque-pages sur la salade de pois chiches aux oignons, le gâteau aux amandes et à la rose, les sardines à l'ail, menthe et citron, la glace à la pistache, les pabassinas de Cagliari, le Labneh aux pistaches et sumac, etc.

Tapenade olives et figues séchées

D'après la recette d'Edda avec quelques modifications

Pour un gros pot de confiture

  • 180 g d'olives noires dénoyautées
  • 90 g de figues séchées
  • 2 anchois
  • 1 cuil. à soupe de câpres
  • ½ gousse d'ail pelée puis râpée
  • 6 cuil. à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuil. à soupe de jus de citron
  • 5 cuil. à soupe de persil plat ciselé
  • Fleur de sel et poivre du moulin

Comment faire ?

Comme je n'avais pas de figues moelleuses, j'ai retiré la queue de mes figues, je les ai coupées en quatre puis je les ai mises dans une casserole. J'ai recouvert d'eau, j'ai porté à ébullition puis j'ai fait mijoter pendant une quinzaine de minutes. J'ai égoutté et j'ai suivi la recette.

Mixez tous les ingrédients (sauf le sel et le poivre) dans le bol d'un robot de type mixeur. Vous devez obtenir une purée mais encore un peu grossière.

Versez dans un bol, salez, poivrez, goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement.

Comment la conserver ?

Cette tapenade se conserve une dizaine de jours au frais, en recouvrant la surface d'une fine pellicule d'huile d'olive.

 

samedi 17 mai 2014

Que faire avec un reste de Camembert ou autre fromage ? Des sablés fromagers aux graines de sésame

  Sables au fromage ou sables au camembert

Sablés fromagers

En ce moment, je travaille sur le thème « Zéro Gâchis » que nous allons mettre en ligne mardi sur le site 750g. Stay Tuned. 

J'ai beaucoup discuté avec Chef Christophe pour lui demander des conseils sur comment recycler les restes et ne rien gâcher en cuisine. Il m'a donné des tas d'astuces qu'il me tarde d'essayer à la maison.

Parmi tous les trucs de Christophe, je n'ai pas pu résister aux sablés fromagers. Allez savoir pourquoi mais j'adore le nom qui fait très "chef", non ?

Il me restait un morceau de camembert que j'avais acheté pour un plateau de fromages. Il se trouve que David et Noé ne sont pas fans de camembert et je ne peux pas le terminer à moi toute seule.

J'ai donc concocté des petits sablés, parfait pour l'apéro ou pour accompagner une soupe, à la place du pain.

Le principe est simple : 1/3 de fromage, 1/3 de farine et 1/3 de beurre. Le fromage peut être un fromage à pâte molle qu'il faut couper en dés ou un fromage à pâte dure qu'il faut râper.

Et c'est tout !

Sablés fromagers au camembert

Ingrédients pour une trentaine de petits sablés

  • 75 g de camembert
  • 75 g de beurre demi sel mou
  • 75 g de farine T55
  • 1 grosse poignée de graines de sésame grillées
  • ½ cuil. à café d'un mélange d'épices
  • 1 à 2 cuillères à soupe d'eau froide

Comment faire ?

Coupez le fromage en dés et mettez-les dans un robot de type mixeur.

Ajoutez la farine, le beurre coupé en dés et les graines de sésame.

Actionnez par à-coups, jusqu'à avoir une chapelure.

Actionnez à nouveau le robot puis ajoutez l'eau petit à petit par la cheminée. Stoppez quand la pâte forme une boule.

Sur une surface farinée, formez un boudin assez fin (3 cm de diamètre), coupez-le end deux, emballez chaque morceau dans du film étirable et réservez au congélateur pendant 20 minutes.

Préchauffez votre four à 170°C.

Coupez les boudins en tranches d'1 cm et déposez-les sur une plaque de cuisson antiadhésive.

Ajoutez éventuellement des graines de sésame à la surface.

Enfournez pour 12 minutes. Ils ne vont pas beaucoup dorer car il n'y a pas d'œufs. Pour savoir s'ils sont cuits, vous devez pouvoir les déplacer du bout des doigts sur la plaque.

Laissez refroidir sur une grille puis conservez dans une boite en métal.

Cette recette donne des petits sablés avec une belle texture sablée qui fond dans la bouche. Un délice tout simple.

jeudi 15 mai 2014

Comment faire du pop-corn ?

Pop corn

Comment faire du pop-corn ?

En cuisine, je suis curieuse. Il y a des choses qui m'intriguent et j'ai absolument besoin de comprendre comment ça marche. Le pop-corn en fait partie.

Ce grain de maïs qui se transforme en truc à la fois croustillant et à l'aspect floconneux m'a toujours semblé magique. J'ai parfois succombé aux sachets que l'on met dans le four à micro-ondes, ça fonctionne très bien mais cela n'a pas réussi à calmer ma curiosité.

Il y a quelques jours, j'ai enfin pu tester la vraie méthode « fait maison » et j'ai découvert qu'un grain de maïs tout bête, lorsqu'il est chauffé, se transforme en popcorn.

La personne qui a supprimé les tablettes de Chocolletti dans les cinémas pour les remplacer par ces énormes boites de popcorn a fait très fort car le prix de revient est à mon avis très faible.

Pour faire du pop- corn, il suffit de grains de maïs, d'un peu d'huile, d'un feu et d'une casserole avec un couvercle. Si le couvercle est transparent, c'est encore mieux.

Les grains de maïs se trouvent dans toutes les boutiques bio et dans certains supermarchés.

Pop corn et broadchurch

Comment faire du popcorn ?

  • Comptez 4 poignées de grains de maïs pour 4 personnes et 1 cuillère à soupe d'huile végétale.
  • Déposez les grains de maïs dans une casserole avec l'huile et mélangez.
  • Couvrez puis faites chauffer sur feu entre moyen et vif (chez moi, ma plaque à induction va jusqu'à 9 et j'ai fait chauffer sur 7).
  • Quand vous commencez à entendre les premiers « pop », secouez de temps en temps la casserole, en la maintenant fermée.
  • Quand vous n'entendez plus de pop, attendez encore une minute avant d'ouvrir le couvercle.

La prochaine fois, je tente dans une casserole à couvercle transparent, ma curiosité n'est pas encore vraiment assouvie.

Servez avec de la fleur de sel et éventuellement des épices ou votre série préférée. Chez nous en ce moment, c'est Broadchurch.

Vous pouvez décliner cette base en faisant par exemple des pop-corn caramélisés, que Noé me réclame déjà.

Très bonne journée à vous.

Votez pour ma recette !

  Boeuf saute mais brocolis cacahuettes

En février, j'ai publié une recette de Bœuf sauté au maïs, brocoli et cacahuètes avec le maïs blanc extra fin à poêler Géant Vert. Avec cette recette, je participe à un concours pour gagner un piano de cuisson. N'hésitez pas à vous rendre sur le site Géant vert pour choisir votre recette préférée. Les miennes sont la 2 et la 4. Des lots de poêles sont à gagner, ainsi que des pianos de cuisson.

A vous de jouer.

jeudi 01 mai 2014

Noix de cajou grillées au tamarin, cacao & fleur de sel, Trish Deseine’s style

Noix de cajou grillees tamarin et cacao

Noix de cajou grillées au tamarin, cacao & fleur de sel, Trish Deseine's style, avant et après cuisson

Quand j'étais gamine, je me souviens que mes parents achetaient des mélanges pour l'apéro avec des fruits secs et des fruits séchés. Je n'étais pas très disciplinée car je choisissais ceux que je préférais. Je ne devais pas être la seule car à la fin, il ne restait plus que les pétales de noix de coco, sèches et sans goût. Il y a quelques semaines, en regardant un épisode de Scènes de ménage (c'est trop drôle et je suis ravie que la télévision française fasse ce genre de choses), un des acteurs se demandait pourquoi on ne mettait pas que des noix de cajou dans les mélanges apéro car c'est ce qu'il préfère.

J'aurais pu dire la même chose car je suis folle des noix de cajou. J'ai craqué dernièrement pour les noix de cajou au sel de cèpes préparées par Nicolas Bernardé et vendues dans sa superbe boutique de la Garennes-Colombes. Je vous en parle bientôt.

Les noix de cajou me poursuivent.

Je suis tombée il y a quelques jours sur une recette de noix de cajou écrite par Trish Deseine dans un joli livret sur le cacao qui fait partie d'une série de livres appelée « Les cahiers de la Grande épicerie ».  La Grande épicerie étant l'épicerie fine du Bon Marché qui a fait peau neuve en fin d'année.

Samedi soir, j'ai testé pour l'apéro.

David et moi sommes conquis. Le mélange tamarin et cacao fonctionne très bien : on a une très légère pointe d'acidulé apportée par le tamarin, une touche d'amertume apportée par le cacao et la pointe de sel apportée par la fleur de sel. David suggère d'ajouter un peu de piment, pourquoi pas. Trish Deseine rajoute du poivre dans sa recette, j'ai oublié de faire, ce sera pour la prochaine fois.

C'est près en 15 minutes, même pas, c'est certain, je vais en refaire.

Noix cajou grillées tamarin cacao et fleur de sel

Noix de cajou grillées au tamarin et cacao

Ingrédients pour 4 à 6 personnes

  • 250 g de noix de cajou non salées et non grillées
  • 2 cuil. à soupe de purée de tamarin (tamarind paste) * voir note
  • 1 cuil. à soupe bombées de cacao non sucré
  • Fleur de sel & poivre du moulin

Comment faire ?

Préchauffez votre four à 180°C.

Dans un bol, mélangez les noix de cajou et la purée de tamarin.

Ajoutez le cacao et mélangez à nouveau.

Etalez sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.

Enfournez pour 15 minutes, en mélangeant à mi-cuisson.

Versez dans un bol, ajoutez de la fleur de sel, du poivre du moulin, mélangez, laissez tiédir et régalez-vous.

Note sur les ingrédients : purée de tamarin (tamarind paste)

C'est l'ingrédient qui apporte le coté acidulé à cette recette. Il s'agit de la pulpe des fruits du tamarin mélangée à un peu d'eau, ce qui donne une pâte assez liquide prête à l'emploi. Elle est utilisée dans la cuisine indienne, dans certaines cuisines asiatiques et dans la cuisine antillaise.

Vous pouvez aussi acheter les fruits du tamarin, les décortiquer et mélanger la pulpe avec de l'eau. C'est un peu fastidieux car la pulpe est collante. Il existe aussi des blocs de pâte de tamarin à délayer dans de l'eau. La forme la plus pratique restant quand même la purée de tamarin (tamarind paste) que l'on trouve dans les épiceries asiatiques et que j'ai utilisée pour cette recette.

dimanche 26 janvier 2014

Galettes indiennes de lentilles blondes, sauce fromage blanc & coriandre

Galettes de lentilles et dip coriandreGalettes indiennes de lentilles, dip fromage blanc & coriandre

Il y a parfois des recettes qui m'intriguent car elles décrivent des manières de faire qui me sont totalement inconnues. C'est le cas pour cette recette de Clotilde Dusoulier dans le magazine Elle a table, intitulée Galettes à la farine de lentilles.

Dans sa recette, les lentilles sont trempées dans de l'eau, avant d'être mixées crues avec un peu d'eau, des œufs et de la maïzena pour obtenir une pâte à la consistance proche d'une pâte à crêpes très épaisse. La cuisson ressemble à celle des pancakes ou des blinis, même s'il n'y a pas de levure.

Après quelques recherches, je suis très curieuse, je me suis rendue compte que cette manière de faire vient de la cuisine indienne. C'est sur le blog Bombay Bruxelles, de la charmante Apolina que j'ai trouvé mes réponses. Il existe dans la cuisine indienne des tas de crêpes et de galettes préparées à base de lentilles trempées puis mixées, certaines sont aussi préparées avec du riz trempé et mixé. Les dosas rentrent dans cette dernière catégorie avec un mélange de pâte d'idli (lentilles et riz trempés séparément, mixés, mélangés puis fermentés à température ambiante). La pâte obtenue est ensuite cuite comme une pâte à crêpes. A priori, la partie fermentation n'est pas facile à maitriser. Les Pesarattus sont une variante des dosas, ils sont préparés avec des lentilles jaunes et la pâte ne fermente pas.

Du coup, j'ai préparé sans le savoir des pseudos Pesarattus à la mode européenne.

Cette recette donne des galettes un peu épaisses et moelleuses. Leur goût est très agréable. Vous pouvez les servir pour le déjeuner avec une petite sauce au fromage blanc et à la coriandre comme j'ai fait et avec un poisson fumé, des légumes, etc. Vous pouvez aussi les couper en petits triangles, comme sur ma photo pour un snack qui change.

Galettes indiennes de lentilles blondes, sauce fromage blanc & coriandre

Par rapport à la recette de Clotilde, j'ai utilisé des lentilles blondes de Saint-Flour à la place des lentilles corail, j'ai mis un peu moins de lait et j'ai ajouté plus d'épices.

ngrédients pour 8 galettes

200 g de lentilles blondes (ou des lentilles corail)

2 œufs

10 cl de lait

40 g de fleur de Maïs Maïzena

½ cuil. à café de curry doux

¼ de cuil. à café de curcuma

2 cuil. à café de graines de sésame

1/2 gousse d'ail pelée puis râpée ou écrasée

Huile végétale pour la cuisson

Pour servir

Fromage blanc & chutney de coriandre (boutiques indiennes)

Comment faire ?

Versez les lentilles dans un grand bol, recouvrez-les d'eau tiède et laissez tremper pendant 3 h.

Vous allez voir que les lentilles deviennent très tendres, vous pouvez presque les écraser du bout des doigts.

Mixez les lentilles avec un peu d'eau et le reste des ingrédients. Vous devez obtenir une pâte un peu épaisse, proche d'une pâte à pancakes.

Faites chauffer une poêle à crêpes huilée et faites cuire les galettes deux par deux.

La cuisson doit être assez douce, afin que les galettes cuisent à cœur. Comptez 3 à 4 minutes de chaque côté sur feu entre doux et moyen, à ajuster selon vos plaques de cuisson et votre poêle. (A la maison, mes plaques vont de 1 à 12, j'ai fait cuire les galettes 3 minutes sur 5 puis 3 minutes sur 4 de l'autre côté).

Je vous souhaite un très bon dimanche.

Suivez Pascale Weeks sur Twitter


Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger