"granola muesli barres céréales" (3)

vendredi 13 août 2010

Barres aux céréales, flapjacks ou granola bars.

Barre cereales vue 1


Barres aux céréales, flapjacks ou granola bars

Le 2 août, en rentrant de vacances, David et moi avons démarré un programme de Fitness (on ne rigole pas …). Tous les matins, à 7 h (sauf le dimanche), nous tombons du lit, sans réfléchir, enfilons nos tenues (il a fallu investir) et direction le salon, dans lequel nous avons poussé les meubles, pour pouvoir étaler nos deux tapis.

Et là, pendant 30 à 40 minutes, selon les sessions, on bosse (on souffre) avec 2 grands verres d’eau posés sur la table basse.

David et moi ne sommes pas du tout sportifs, et quand je dis pas du tout, c’est vraiment pas du tout. David a arrêté le sport à l’adolescence (il faisait de la course à pied) et moi, je n’ai jamais rien fait, à part une heure de gym par semaine dans des salles depuis que j’ai 19 ans, sans grande passion et avec des interruptions plus ou moins grandes pour les enfants, les déménagements, changements de boulot, etc. A part une semaine de ski par an que nous adorons et les randonnées en été que nous apprécions de plus en plus, on ne peut pas dire que nous fassions du sport pendant l’année.

Cet état ne nous pose pas de problème, du moins pour moi car on peut dire que je suis une réfractaire. Mon prof de gym, au lycée, qui était persuadé qu’une sportive se cachait en moi, a déployé de gros efforts pour m’intéresser à cette discipline. Il a fini par me dire que j’étais l’échec de sa carrière et qu’il préférait que j’aille au café plutôt qu’à ses cours car en plus de ne rien faire, je faisais l’idiote et empêchait mes copines de travailler. Quand je repense à lui, j’ai un peu honte.

Un désastre également dans ma famille avec des parents pour qui le sport est important. Ils n’ont jamais compris pourquoi je n’aimais pas ça alors que j’avais des capacités (dixit ma mère). Heureusement pour eux, ils ont réussi à transmettre cette valeur à mes deux sœurs. L’une fait du ski nautique toutes les semaines à plus de 40 ans (et du tennis) et la seconde de la compétition de tennis à 30 ans avec un boulot et 2 enfants.

Chez moi, ça a du sauter une génération, Gabrielle et Noé adorent le sport (OUF !).

Mais voilà, il arrive un moment, à l’approche de 45 ans, où le besoin pointe son nez (il était temps !). On commence à se sentir moins bien dans son corps et là, il n’y a pas 36 possibilités : il faut se bouger les fesses car si on ne fait rien maintenant, c’est foutu !

C’est David qui a eu cette brillante idée de fitness à la maison, avec un programme qui s’étale sur 3 mois, 6 jours sur 7. Je dois dire que ça tombait à pic car je savais au fond de moi qu’il fallait que nous fassions quelque chose.

Une fois notre séance terminée, les douches prises (private joke), David doit partir au boulot et il n’a pas le temps, ni l’appétit de prendre un véritable petit déjeuner (pas vraiment faim après le fitness).

Du coup, pour éviter qu’il ne craque devant les snacks vendus juste à coté des machines à café, j’ai décidé de préparer un stock de barres de céréales que je lui donne tous les matins.

Ces barres de céréales sont appelées flapjacks en Grande-Bretagne. J’ai toujours vu ma belle mère en faire, seule il y a quelques années et avec ses petits enfants aujourd’hui. Aux Etats Unis, on les appelle plutôt granola bars ou muesli bars et en France barres aux céréales. On en trouve beaucoup dans le commerce mais comme souvent, à part quelques marques, comme « Eat Natural », n’oubliez pas de vérifier les ingrédients des barres du commerce avant de vous précipiter.

Dans mon livre Cookies, Muffins & Co, vous trouverez 3 recettes différentes de flapjacks que j’avais faites à base de miel, plus facile à trouver en France que le golden syryp.

Cette fois, j’ai fait une version un peu différente en utilisant du golden syrup et de l’huile à la place du beurre.

Je me suis inspirée du livre Barres de céréales, qui est très bien fait.

Barres aux céréales

Ingrédients pour une vingtaine de barres

150 g de flocons d’avoine
100 g de flocons d’orge (ou l’équivalent en flocons d’avoine)
50 g de graines de courge
100 g d’abricots moelleux coupés en dés
50 g d’amandes concassées
70 g d’huile végétale neutre
125 g de Golden Syrup ou de miel liquide

Préchauffez votre four à 170°C.
Huilez un moule carré de 23 cm de coté
Dans un grand bol, mélangez tous les ingrédients secs.
Dans une petite casserole, versez l’huile et le golden Syrup et faites chauffer jusqu’à ce que le golden syrup se soit bien liquéfié.
Versez sur les éléments secs et mélangez bien.
Versez dans le moule, tassez puis enfournez pour 20 minutes environ, jusqu’à ce que le dessus soit doré.
Laissez tiédir 10 minutes dans le moule.
Démoulez sur une planche et laissez à nouveau tiédir 5 à 10 minutes.
Coupez en carrés ou en barres puis laissez à nouveau refroidir car à ce moment les barres sont encore un peu fragiles. Si vous voyez que l’ensemble n’est pas encore assez ferme lorsque vous coupez, attendez encore un peu.
Conservez dans une boite en métal pendant au moins une semaine.

Le golden Syrup : c’est quoi ?

Golden syrup vue 1

Le Golden Syrup est un produit entièrement naturel fabriqué à partir de l ‘évaporation du jus extrait de la canne à sucre. Sa couleur est ambrée, magnifique, comme gorgée de soleil et sa texture est beaucoup plus épaisse que le miel. Son goût est unique et pas vraiment comparable à un autre produit.
Les anglais l’utilise sur des crêpes ou encore mieux, sur des crumpets, dans des yaourts mais également dans certains gâteaux anglais, dans les barres au céréales (flapjacks) ou pour faire des sauces, comme la butterscotch sauce, cousine de la sauce au caramel.

Ou le trouver ?

Dans les incontournables Lafayette Gourmet et Grande Epicerie de Paris mais pas seulement. On le trouve de plus en plus dans les grandes surfaces, au rayon « cuisines du monde », surtout s’il existe une communauté britannique qui habite dans le coin. C’est normal, c’est un peu leur sirop d’érable à eux.

Peut-on le remplacer ?

Dans cette recette, oui, par du miel liquide.

Barre cereales deux vue 1

lundi 18 mai 2009

Muesli ou Granola maison, troisième édition

Muesi vue 1 

Muesli ou Granola maison, troisième édition

Il y a des périodes pendant lesquelles je digère très mal le pain et tel le loup dans le conte de Grimm, j’ai l’impression d’avoir une pierre dans l’estomac.

Il semble que je ne sois pas la seule et que mon problème puisse venir du fait que certains pains proviennent de pâtons qui ont fermenté trop vite. En effet, si la fermentation est trop rapide, le gluten est beaucoup moins digeste pour nous que si la fermentation est longue. Mais bon, je ne suis pas une spécialiste et je dois avouer que je n’en suis qu’au début de mes investigations sur le sujet. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire cet article trouvé sur le site d’Arte, sur ce lien.

En attendant de me lancer dans les pains au levain maison, tout comme celui de Stéphanie que j’ai eu le grand plaisir de goûter, ou d’avoir l’assurance de n’acheter que des pains, au levain ou non, mais fabriqués de manière artisanale dans les boulangeries, j’ai considérablement réduit ma consommation. 

Pour le petit déjeuner, je suis revenue au muesli (granola) mais pas ceux du commerce qui, à part celui de la marque Dorset Céreals, ne me plaisent pas toujours. J’opte donc pour la version « fait maison ».

Jusqu’à aujourd’hui, j’ai décliné la même recette de base que vous pouvez trouver dans mon livre Cadeaux Gourmands avec une déclinaison sur mon blog.

Comme souvent dans ma cuisine, j’ai eu envie de changer en lisant la recette de Clea qui donne simplement des proportions, ce que je trouve très pratique. Sa recette, inspirée de celle du livre Rose Bakery consiste à faire griller un mélange de flocons d’avoine, de fruits secs, de jus de pomme et d’huile végétale au four puis à ajouter des fruits séchés.
Contrairement à ma recette qui contient du miel, dans la sienne, c’est le jus de pomme qui va sucrer le muesli.

Verdict : Cette version est effectivement bien croustillante, sans être sèche, comme le sont parfois les muesli. Elle ne nécessite pas d’ajouter de sucre, sauf si vous aimez votre muesli plus sucré, ce qui est mon cas. C’est un des meilleurs que je n’ai jamais fait. David, qui l’a goûté dimanche matin dans mon bol est fan également.

Granola ou muesli maison

Mise à jour : quand je n'ai plus de jus de pomme, j'ajoute du jus d'orange pressé type Tropicanna. Comme il est moins sucré, j'ajoute une cuillère à soupe de miel ou de Golden Syrup.

Ingrédients pour 1 kg de muesli

250 g de flocons d’avoine
150 g de flocons de blé
100 g de graines de tournesol
200 g d'éclats d'amandes ou amandes concassées
200 g de pruneaux
100 g de cranberries séchées
12,5 cl de jus de pomme
2 cuil. à soupe d’huile d’olive

Dans un grand bol, mélangez les flocons, les graines de tournesol et les amandes.
Ajoutez l’huile, le jus de pomme et mélangez bien.
Etalez sur une plaque de cuisson anti-adhésive et enfournez dans un four préchauffé à 150°C.
Faites cuire pendant 30 à 40 minutes en mélangeant de temps en temps.Le mélange doit être bine sec et croustillant.
Pendant ce temps, coupez les pruneaux en dés.
Lorsque le mélange est bien sec, sortez-le du four, versez-le dans un grand bol.
Ajoutez les cranberries et les dés de pruneaux puis mélangez.
Laissez refroidir puis mettez dans des bocaux.

Je mange mon granola avec du lait bien froid et j’ajoute un tout petit peu de sucre roux mais ce n’est pas une obligation.

Vous pouvez également offrir ce granola à un ami ou une amie, comme cadeau gourmand.

Note sur les ingrédients : j’achète tous les flocons (avoine et blé) dans une boutique bio qui a eu l’idée brillante de s’installer il y a 2 ans juste à coté de l’école de Noé. Idem pour les graines de tournesol. Vous pouvez varier les flocons en ajoutant des flocons d’orge que l’on trouve également dans les boutiques bio.
J’aime beaucoup ajouter des dattes à la place des pruneaux, ou des noix de pécan à la place des amandes. A vous de voir selon vos goûts et selon le contenu de vos placards.

vendredi 07 septembre 2007

Muesli (granola) maison pour Gabrielle (noix du brésil, noix de pécan, graines de courges et cranberries).

Muesli_granola_noix_de_pecan_cranbe

Muesli (granola) maison (noix du brésil, noix de pécan, graines de courges et cranberries)

Gabrielle a une sainte horreur des raisins secs. Je soupçonne que c’est depuis que David, alors qu’elle avait 4 ans, lui a dit que les raisins secs qu’elle voyait dans les gâteaux étaient en réalité des mouches écrasées.

Dorset_cereals_vue_2 Pour nos petits déjeuners sur l’Ile de Wight, nous nous sommes régalés avec un excellent muesli de la marque « Dorset Cereals » fabriqué par une petite entreprise dans le Dorset et déniché par David. Gabrielle, après nous avoir regardé avec envie a décidé d’y goûter, tout en retirant les raisins secs un par un, au grand bonheur de son frère.

Devant tant de persévérance, je lui ai promis d’essayer de lui faire un muesli équivalent, mais sans raisins secs.

Le muesli (ou granola aux Etats-Unis) est très facile à faire à la maison. La base est constituée de flocons d’avoine, de flocons de blé ou d’un mélange. C’est ensuite que l’on s’amuse à ajouter ses fruits séchés et secs préférés et éventuellement des graines, comme des graines de courge, de tournesol ou de lin.

En écrivant ces lignes, je me souviens d’une histoire qu'une jeune femme irlandaise m’a racontée il y a quelques années.
Lorsqu’elle était enfant, elle vivait en Irlande avec ses parents et ses 6 frères et sœurs. Sa maman était particulièrement bien organisée et ingénieuse. Lorsqu’elle allait chercher les plus grands à l’école, elle ne pouvait emmener tout le monde avec elle, et en particulier les 2 plus petites. Heureusement, l’école n’était qu’à quelques mètres de la maison. Elle avait alors trouvé une astuce qu’elle utilisait jour après jour : elle disposait une rangée de raisins secs sur les rebords des fenêtres. Le temps que ses deux  petites filles mangent les raisins secs, un par un, elle était de retour de l’école. J’ai toujours trouvé cette histoire incroyable, même si la jeune femme, qui était l’une des petites filles, les déteste aujourd’hui.

Muesli (granola) maison pour Gabrielle (noix du brésil, noix de pécan, graines de courges et cranberries)

Ingrédients pour un bocal de 50 cl

150 g de flocons d’avoines
100 g de flocons de blé *
30 g de sucre roux
50 g de graines de courges *
50 g de noix du Brésil *
50 g de noix de pécan
150 g de cranberries séchées

Préchauffez votre four à 180°C (th. 6).
Coupez les cerneaux de noix de pécan en quatre et les noix du Brésil en 6.

Mélangez les flocons d’avoine, les flocons de blé, le sucre, les graines de courge et les noix dans un grand bol.
Etalez sur une plaque de cuisson et enfournez.

Laissez cuire pendant 15 minutes environ, en remuant toutes les 5 minutes à l’aide d’une spatule.
Les noix doivent être dorées.
Etteignez votre four et laissez reposer pendant 5 minutes.
Versez dans un grand bol, ajoutez les cranberries séchées puis mélangez.
Laissez refroidir puis mettez dans un bocal hermétique

Note sur les ingrédients

Vous pouvez trouver les céréales Dorset dans toute la Grande-Bretagne. En France, j'ai commencé à les voir à la grande épicerie du Bon Marché mais également dans un rayon "cuisine du monde" dans un Carrefour. Ouvrez l’œil.

Les flocons d’avoine se trouvent partout, aussi bien dans les grandes surfaces que dans les magasins bio.
Les flocons de blé, les graines de courge et les noix du Brésil se trouvent dans les magasins bio.

Suivez Pascale Weeks sur Twitter


Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger