"légumes" (62)

mercredi 18 décembre 2013

Cocotte de potimarron au fenouil, oignons & châtaignes pour accompagner une volaille mais pas seulement

Cocotte potimarron chataignes fenouil oignons

Cocotte de potimarron au fenouil, oignons & chataignes

Les premières fois où je suis allée passer Noël chez les parents de David en Grande-Bretagne, dans le Kent précisément, j'ai eu un gros coup de cœur pour le Noël traditionnel britannique. Il y règne une ambiance particulière qui me touche et que je retrouve aussi chez Katherine et Helen mes belles sœurs qui à leur tour organisent cette fête de famille dans leurs maisons respectives. Je suis toujours surprise de sentir que même si nos deux pays ne sont séparés que par un bout de mer, c'est assez dépaysant de passer de l'un à l'autre.

La seule chose qui me manque quand je passe Noël là-bas, outre ma propre famille, ce sont les châtaignes qui ne font partie du tout du menu. En Grande Bretagne, la dinde est traditionnellement accompagnée de choux rouge braisé, un délice, de roasted potatoes (pommes de terre rôties comme je les aime), de roasted parsnips (panais rôties) et de choux de Bruxelles que j'ai appris à apprécier mais en petite quantité.

Du coup, quand je suis en France, j'attends toujours avec plaisir le soir du réveillon pour déguster les châtaignes. Le seul problème avec les châtaignes est que vous ne pouvez pas en manger beaucoup, car elles remplissent bien l'estomac, vous ne trouvez pas ? Du coup, j'aime de plus en plus les accompagner de légumes. Ici, j'ai choisi le potimarron, c'est la saison. Pour contrebalancer le coté doux du potimarron et de la châtaigne, j'ai ajouté un peu de fenouil qui apporte du peps au mélange et des oignons grelot que j'ai pris la peine de peler, une première dans ma cuisine.

J'ai préparé cette cocotte avec le multicuiseur de chez Philips, je ne m'en sépare plus pour ce genre de préparation (si vous voulez d'autres recettes de ce type, cliquez sur Multicuiseur Philips. Pas de panique si vous n'avez pas la chance de l'avoir, je vous donne la marche à suivre après la recette.

Et vous, vous servez quoi avec une volaille festive ?

Cocotte de potimarron au fenouil, oignons & châtaignes

Recette au multicuiseur Philips, voir plus loin pour la recette en cocotte

Temps de préparation : 20 minutes, Temps de cuisson : 25 minutes, Fonction(s) utilisée(s) : «Frire» & «Mijoter»

Ingrédients pour 6 personnes

750 g de potimarron

180 g d'oignons grelot

1 fenouil

1 bocal de châtaignes (250 g net)

5 cuil. à soupe de persil plat ciselé

5 cuil. à soupe de bouillon de volaille et de légumes

1 cuil. à café de sucre de canne roux

Huile d'olive

Fleur de sel & poivre du moulin

Préparation

Coupez le potimarron en deux, retirez les graines puis coupez la chair en dés, sans retirer la peau.

Pelez les oignons grelot puis coupez-les en deux. Retirez les extrémités du fenouil, mettez de côté les pluches, retirez la base un peu dure puis émincez le fenouil assez finement.

Versez 1 cuillère à soupe d'huile d'olive dans la cuve, ajoutez les oignons, le sucre et le fenouil.

Appuyez sur «Menu», sélectionnez la fonction «Frire», appuyez sur « Temps de cuisson », sélectionnez 5 minutes puis appuyez sur «Start». Mélangez une fois.

A la fin du programme, ajoutez les dés de potimarron, le bouillon et mélangez.

Appuyez sur «Menu», sélectionnez la fonction «Mijoter», appuyez sur « Temps de cuisson », sélectionnez 20 minutes puis appuyez sur «Start». Fermez le couvercle.

Quand l'écran affiche 5 minutes, ouvrez le couvercle, ajoutez les châtaignes, mélangez et fermez à nouveau le couvercle.

A la fin du programme, les légumes doivent être tendres.

Ajoutez le persil plat ciselé, de la fleur de sel, du poivre du moulin et mélangez.

Servez avec les pluches de fenouil.

Pour une cuisson sans multicuiseur

Les ingrédients sont les même, sauf le bouillon dont la quantité est plus importante, soit 10 à 15 cl de bouillon

Coupez le potimarron en deux, retirez les graines puis coupez la chair en dés, sans retirer la peau.

Pelez les oignons grelot puis coupez-les en deux. Retirez les extrémités du fenouil, mettez de côté les pluches, retirez la base un peu dure puis émincez le fenouil assez finement.

Faire chauffer 1 cuillère à soupe d'huile d'olive dans une grande sauteuse ou dans une cocotte, ajoutez les oignons, le sucre et le fenouil.

Faire revenir pendant 8 minutes sur feu entre doux et moyen en mélangeant de temps en temps.

Ajoutez les dés de potimarron, 10 cl de bouillon et mélangez. Portez à ébullition, baissez le feu, couvrez et laissez mijoter pendant 15 minutes.

Le potimarron doit être tendre mais encore ferme. Ajoutez les châtaignes, mélangez et prolongez la cuisson de 5 à 8 minutes.

Les légumes doivent être tendres. Si le mélange vous semble trop sec durant la cuisson, ajoutez un peu du bouillon restant.

Ajoutez le persil plat ciselé, de la fleur de sel, du poivre du moulin et mélangez.

Servez avec les pluches de fenouil.

lundi 28 octobre 2013

Potimarron rôti sésame, anis, miel, balsamique & pamplemousse

Potimarron roti anis sesame miel
Potimarron rôti aux graines d'anis, sésame, miel et pamplemousse

Il y a quelques mois, je vous racontais mon coup de cœur pour 180°C, un ouvrage mi magazine mi livre que l'on trouve dans les librairies. 180 c mook numero deux

Le numéro 2 est sorti et j'aime toujours autant. En plus des très beaux textes et photos, il me donne aussi envie de cuisiner. Il y a à la fois des recettes sophistiquées, emblèmes de la gastronomie française et des recettes simples et originales comme je les aime.

J'ai eu terriblement envie du potimarron rôti dès la première lecture. C'est un classique chez moi que je fais de manière très simple en mélangeant la courge avec de l'huile d'olive, du sel et des épices et Hop, au four !

Dans la recette de 180°C, il y a des graines d'anis broyées, du thym, des graines de sésame, du miel, des oignons rouges, etc. Mais il y aussi une sauce que l'on ajoute après la cuisson avec du jus de pamplemousse, du vinaigre, de l'huile, un peu d'ail. C'est beaucoup plus sexy que ma recette habituelle.

La sauce apporte du peps et rien que pour cela, j'ai adopté la recette. J'espère que vous aimerez aussi.

Par rapport à la recette d'origine, j'ai un peu bousculé les proportions de la sauce, j'ai utilisé moins de miel et j'ai broyé des graines de sésame avec les graines d'anis et le thym. Je vous conseille aussi de couper les oignons en tranches d'1/2 cm et non pas en tranches épaisses comme indiqué dans la recette.

Potimarron rôti sésame anis miel balsamique & pamplemousse

Ingrédients pour 4 à 6 personnes, soit pour deux plaques de cuisson de xx cm sur xx cm

1 potimarron de taille moyenne

1 oignon rouge

1 pamplemousse qui servira pour la sauce et la cuisson

1,5 cuil. à soupe de miel

1 cuil. à café de gros sel

1 cuil. à café de graines d'anis

1 cuil. à soupe de graines de sésame

1 cuil. à café de thym séché ou frais

Pour la sauce

Le jus du demi-pamplemousse

2cuil. à soupe d'huile d'olive

1cuil. à soupe de vinaigre balsamique

1 cuil. à café de miel

¼ de gousse d'ail pelée et râpée

Un peu de piment de Cayenne

Graines de sésame pour servir

Préparation

Préchauffez votre four à 200 °C.

Coupez le potimarron en deux, retirez les graines à l'aide d'une cuillère à glace, c'est très pratique.

Coupez en tranches d'1 cm. Pelez l'oignon puis coupez-le en tranches d'un demi centimère.

Dans un mortier, broyez l'anis, le thym, le gros sel et les graines de sésame.

Posez du papier cuisson sur deux plaques de cuisson puis parsemez chaque plaque avec ¼ du mélange d'épices.

Ajoutez les tranches de potimarron, les tranches d'oignon rouge et parsemez chaque plaque avec le restant du mélange d'épices.

Ajoutez un filet d'huile d'olive, le miel et 4 cuillère à soupe de jus de pamplemousse.

Potimarron roti avant cuisson
Enfournez pour 30 minutes, jusqu'à ce que le potimarron soit tendre.

Pendant ce temps, préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients.

Goûtez et rectifiez éventuellement l'équilibre qui varie selon la taille de votre pamplemousse

Quand le potimarron est cuit, ajoutez un peu de sauce sur les tranches en vous servant d'un pinceau puis servez le potimarron avec le restant de sauce et des graines de sésame.

Potimarron roti epices miel

lundi 14 octobre 2013

Gratin de potimarron au parmesan

Gratin potimarron roti parmesan vue 1
Gratin de potimarron roti au parmesan

Partager mes coups de cœur en cuisine sur mon blog, j'adore et je ne m'en lasse pas. C'est dingue d'ailleurs car cela fait presque 10 ans que ça dure.

Partager sa cuisine et ses astuces en réel avec les autres, lors de d'ateliers ou de démonstrations, c'est encore mieux.

C'est ce que je me suis dit à nouveau hier soir en rentrant après avoir passé une excellente journée à la rencontre de passionnés de cuisine à la journée Marmiton.

Merci mille fois à ceux et à celles qui sont venus cuisiner et découvrir les courges avec moi, vous ne pouvez pas savoir comme cela m'a fait plaisir de vous rencontrer.

Un grand bravo à toute l'équipe Marmiton et à Cook&Web pour leur gentillesse et leur organisation sans faille.

Un immense merci aussi à Jean-Pierre qui m'a aidé toute la journée avec efficacité et bonne humeur, c'était un plaisir de travailler avec toi.

Durant la journée, j'ai animé 3 ateliers/démos sur le théme Courge Attitude avec préparation de deux recettes par atelier. Nous avons préparé un cake au potimarron raisins & amandes, façon carrot cake, une salade crue râpée de courge kabocha et de carottes, un velouté de courge Kabocha (recette à venir) et un gratin de potimarron.

Voilà la recette du gratin fait à la maison dans un plat à gratin classique. Hier, nous avons préparé les gratins dans des moules à muffins en ajoutant des graines de courge sur le dessus, une autre manière de faire qui a été très appréciée.

Gratins de potimarron au parmesan

Ingrédients pour 4 personnes (plat à gratin de 24 cm x 18 cm)

½ potimarron (environ 500 g avec la peau et les graines)

1 oeuf & 1 jaune

33 cl d'un mélange de crème et de fromage blanc (voir note)

5 g de Fleur de Maïs Maïzena®

40 g de parmesan fraichement râpé

Huile d'olive

Epices indiennes (voir note)

Fleur de sel

Préparation

Préchauffez votre four à 200°C.

Retirez les graines de votre demi-potimarron à l'aide d'une cuillère à glace.

Coupez le en tranches d'1 cm d'épaisseur, mettez-les dans un bol avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive et mélangez.

Déposez-les sur une plaque de cuisson antiadhésive recouverte de papier cuisson.

Saupoudrez avec de la fleur de sel et des épices indiennes.

Potimarron roti aux epices
Enfournez pour 20 à 30 minutes, jusqu'à ce que le potimarron soit tendre mais pas en purée.

Pendant ce temps, dans un bol, délayez la Fleur de Maïs Maïzena® avec une cuillère à soupe de mélange crème et fromage blanc.

Ajoutez l'œuf, le jaune et fouettez le mélange.

Ajoutez le restant du mélange crème et fromage blanc et fouettez à nouveau.

Ajoutez les 3/4 du pecorino, un peu de fleur de e sel et mélangez.

Huilez un plat à gratin.

Quand le potimarron est cuit, versez le mélange aux œufs et à la crème dans le plat à gratin, disposez le potimarron sur le dessus puis parsemez avec le restant du pecorino.

Enfournez pour une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que les gratins soient dorés et la garniture prise.

Astuce : je vous conseille d'ajouter des graines de courge sur le dessus du gratin, cela apporte de la couleur et du croquant.

Note sur les ingrédients 

J'ai utilisé pour ce gratin un nouveau produit de chez Elle & vire qui est un mélange de crème et de fromage blanc que l'on peut utiliser pour faire des quiches, des gratins, des sauce, etc. Je l'ai découvert en écrivant les recettes pour le dossier de presse et j'ai eu un coup de cœur car il allège les appareils et donne un coté acidulé très agréable. On le trouve au rayon frais depuis quelques semaines.

Pour les épices, j'ai utilisé un mélange d'épices indiennes que j'ai acheté chez Pinto à Montpellier. Il a eu beaucoup de succès hier durant les ateliers mais malheureusement, je ne sais pas de quelles épices il est composé. Je vous conseille de le remplacer par un mélange de coriandre moulu, gingembre et un peu de piment de Cayenne ou de le remplacer par un autre mélange d'épices que vous appréciez.

lundi 30 septembre 2013

Cauliflower cheese ou gratin de chou-fleur au fromage

Gratin chou fleur cauliflower cheese

Cauliflower cheese ou gratin de chou fleur

Samedi matin, je suis allée au marché de Nogent sur Marne avec ma belle-mère Anne. Cela faisait longtemps.

J'adore faire le marché avec elle. Elle prend le temps de tout regarder, cela apporte un nouveau regard et me permet de découvrir de nouvelles choses. Ces derniers temps, j'ai pris la mauvaise habitude faire le marché au pas de course et je me suis rendue compte samedi que le marché de Nogent Sur Marne s'oriente vraiment vers la gourmandise avec des stands qui propose des mezzés libanais, des tagines marocains, des produits du Cantal avec de la tome fraiche par exemple, etc. Cela donne très envie. Egalement quelques producteurs de fruits et légumes dont un bio.

Alors que j'achetais de magnifiques tomates bio, ma belle-mère Anne est tombée en admiration devant des choux fleurs en me disant combien elle aime le « Cauliflower Cheese ». Il s'agit tout simplement de chou-fleur que l'on fait précuire et que l'on fait gratiner au four avec une sauce béchamel (white sauce en anglais) enrichie de fromage (cheddar en Grande Bretagne).

C'est le vrai bon exemple du plat réconfortant (confort food).

Il se trouve que j'adore cela aussi, il m'est arrivé d'en faire mais je n'en ai jamais parlé sur ces pages.

Erreur réparée car c'est un plat très agréable à déguster en famille quand les températures commencent à baisser. Et puis, c'est facile à préparer.

Cauliflower cheese ou gratin de chou-fleur

Ingrédients pour 4 personnes

1 chou-fleur

Pour la béchamel

35 g de beurre

35 g de farine

40 cl de lait demi écrémé

3 gouttes de Tabasco

Fleur de sel

Noix de muscade fraichement râpée

125 g de Cantal jeune ou de Comté

Un peu de beurre pour le plat à gratin

Quelques lamelles de beurre pour la finition

Préparation

Détachez les sommités du chou-fleur puis lavez-les. Faites les cuire à la vapeur pendant 10 minutes environ. Le chou-fleur doit être encore croquant.

Beurrez un moule à gratin, ajoutez le chou-fleur précuit, en une seule couche.

 Chou fleur vapeur

Préchauffez votre four à 190°C.

Préparez la sauce béchamel : faites fondre le beurre dans une casserole sur feu doux, ajoutez la farine, mélangez bien sur feu moyen, à l'aide d'un petit fouet pendant quelques minutes.

Ajoutez le lait froid, petit à petit, tout en mélangeant bien. Laissez épaissir, donnez quelques bouillons puis retirez la casserole du feu.

Versez la béchamel dans un bol, ajoutez le fromage râpé en en gardant un peu pour saupoudrez le gratin puis mélangez.

Assaisonnez avec la fleur de sel, la noix de muscade et le Tabasco. N'oubliez pas de goûter.

Recouvrez le chou-fleur avec la béchamel et saupoudrez avec le restant du fromage.

Ajoutez 2 ou 3 lamelles de beurre sur la surface et enfournez.

Faites cuire pendant 20 minutes environ, le gratin doit être bien doré.

 

lundi 03 juin 2013

Champignons sautés à l’ail, pesto & parmesan

Champignons sautes ail pesto parmesan
Champignons sautés à l’ail, pesto & parmesan

Grand classique en Grande-Bretagne ces « garlic mushrooms ». Vous pouvez les trouver dans certains pubs, servis avec du pain de campagne légèrement grillé. Je me souviens d’un pub dans le Kent dans lequel ils sont servis à table directement dans une mini-poêle en fonte posée sur un support en bois. Les champignons crépitent encore sous l’effet de la chaleur résiduelle.

C’est aussi l’une des premières choses que David a cuisiné pour moi quand il habitait encore là-bas. Les anglais aiment tellement ces champignons à l’ail qu’il existe une sorte de sauce à l’ail vendue dans une bouteille et qu'il suffit d'ajouter aux champignons.

Depuis quelques années, je les prépare régulièrement mais j’ai toujours la flemme de prendre des notes sur les temps de cuisson et surtout de prendre une photo : les champignons ne sont pas toujours sympatiques à immortaliser.

Hier soir, malgré un week-end passé à travailler, j’ai trouvé l’énergie de les cuisiner et Noé a très gentiment pris des notes pour moi.

Saviez-vous que pour éviter que les champignons ne rendent de l’eau en cuisant, il faut les faire cuire à feu vif, sans mettre de sel. L’autre solution que j'utilise depuis quelques mois, consiste à les passer avant cuisson dans du beurre de cacao Mycryo (il est vendu en poudre) qui va avoir pour effet de former une couche de protection durant la cuisson, évitant ainsi qu’ils ne rendent de l’eau.

Champignons sautés à l’ail, pesto & parmesan

Ingrédients pour 2 à 3 personnes

400 g de champignons de Paris (rosés pour moi)
2 cuil. à soupe d’huile d’olive ou 2 cuil. à soupe rase de Mycryo (beurre de cacao)
1 gousse d’ail pelée puis écrasée ou râpée
1 grosse cuillère à soupe de pesto
Fleur de sel & poivre du moulin en finition
20 g de copeaux parmesan pour servir

Retirez le pied terreux des champignons puis essuyez-les avec un torchon humide ou avec du papier absorbant.
Coupez-les en tranches un peu épaisses.
Si vous utilisez le Mycryo, mélangez les champignons et le Mycryo, faites chauffer une poêle sur feu vif et faites revenir les champignons pendant 2 minutes 30 en mélangeant très souvent.
Ajoutez la gousse d’ail et prolongez la cuisson pendant 30 secondes sur feu moyen.
Ajoutez le pesto et faites cuire pendant à nouveau 30 secondes.
En dehors du feu, salez, poivrez mélangez et servez avec le parmesan.
Si vous utilisez l’huile d’olive, faites-la chauffer dans une poêle sur feu vif, ajoutez les champignons et procédez de la même manière qu’avec le Mycryo.
Servez avec une tranche de pain de champagne pour saucer, c’est le plat parfait pour un dimanche soir.

Remaque : c'est très bon aussi avec des herbes fraiches ajoutées en fin de cuisson mais j'étais en rupture de stock ...

Je vous souhaite un très bon début de semaine.

mardi 16 avril 2013

Petits farcis au Roquefort (courgettes et pommes de terre)

Petits legumes farcis roquefort

Petits farcis au Roquefort (courgettes et pommes de terre)

Des recettes au Roquefort, il y en a déjà pas mal sur ce blog, certaines très classiques et d’autres un peu plus surprenantes.

Et pourtant, je n’ai pas pu résister à participer au concours organisé par le Roquefort Papillon.

Je suis loin d’être la seule car mon œil averti a déjà repéré de très jolies recettes sur Facebook.
A priori, nous sommes nombreux à rêver de visiter les caves de Roquefort et de découvrir la ville rose (Toulouse).

C’est un soir avant de m’endormir que j’ai eu cette idée de farcir des légumes avec du Roquefort, à l’image des petits farcis. Même si le Roquefort se marie très bien avec la viande de bœuf (voir cette recette), je voulais garder l’esprit des légumes rôtis et farcis mais sans viande.

Je suis partie sur des pommes de terre et les premières courgettes de printemps. Pour la farce, j’ai mélangé le Roquefort avec du fromage de brebis frais, un soupçon de tomates rôties en bocal en attendant la saison des bonnes tomates et des pignons de pin torréfiés.

Je vous conseille de servir ces farcis à température ambiante pour bien apprécier leurs saveurs. Vous pouvez les servir à l’entrée ou pour un apéritif dinatoire.

Sinon, même si la version à la courgette est plus jolie, j’ai préféré celle à la pomme de terre, je trouve que le moelleux de la pomme de terre se marie extrêmement bien avec le fromage de Roquefort. C’est promis, je ne dis pas cela parce que je travaille pour le Cnipt (collective de la filière pommes de terre fraîches).

Petits farcis au Roquefort

Ingrédient pour une quinzaine de petits farcis

4 pommes de terre à chair ferme de forme allongée et régulière (Charlotte par exemple)
3 petites courgettes
100 g de fromage frais de Brebis
75 g de Roquefort
25 g de tomates rôties en bocal (ou tomates séchées)
20 g de pignons de pin
Huile d’olive

Préchauffez votre four à 150°C.
Déposez les pignons de pin sur une plaque de cuisson antiadhésive et enfournez pour 8 minutes environ, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.
Versez dans un bol.
Augmentez la température du four à 200°C.
Pelez puis lavez les pommes de terre.
Sur chaque pomme de terre, retirez une extrémité puis coupez des tronçons de 4 à 5 cm.
Creusez chaque tronçon à l’aide d’une cuillère parisienne.
Faites de même avec les courgettes.
Déposez les tronçons sur la plaque qui a servi à la cuisson des pignons de pin.
Ajoutez une pincée de sel au centre de chaque tronçon puis badigeonnez-les avec de l’huile d’olive.
Enfournez pour 15 minutes pour les courgettes et pour 20 minutes pour les pommes de terre.
Vérifiez la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau.

Pommes de terre courgetets farcis roquefort
Pendant la cuisson des courgettes et des pommes de terre, mélangez le roquefort et le fromage frais de brebis à l’aide d’une fourchette, jusqu’ à ce que le mélange soit homogène.
Ajoutez les tomates rôties ou séchées coupées en dés et les pignons de pin (gardez-en une quinzaine pour la finition) puis mélangez.
Laissez tiédir les légumes puis farcissez-les avec le mélange au Roquefort.

Mangez à température ambiante et régalez-vous.

Et vous alors, vous préférez la version courgette ou la version pomme de terre ?

lundi 15 avril 2013

Japchae ( Jab Chae ou Chap Chae) : nouilles sautées champignons & légumes à la coréenne

Japchae nouilles sautees coreennes

Japchae ( Jab Chae ou Chap Chae) : nouilles sautées champignons et légumes à la coréenne, à la maison

Quand je suis allée en Corée fin mars, j’ai eu la chance de suivre un cours de cuisine chez O’ngo, une école de cuisine pour les étrangers qui souhaitent apprendre la cuisine coréenne. Leurs cours sont donnés en anglais et sont destinés aussi bien aux professionnels qu’aux non professionnels.

Rien à voir avec les cours de cuisine en France car dasn cette école, les cours pour non professionnels sont des cours particuliers. Après quelques explications, vous cuisinez en même temps que votre professeur. A la fin du cours, vous vous attablez avec il ou elle pour goûter à vos réalisations. Complètement dépaysant pour moi, surtout pour mon premier jour à Séoul.

C’est un excellent moyen de voir les gestes d’une cuisine que l’on connait peu, tout en essayant de les reproduire et de se familiariser avec les ingrédients. Bon, ce n’est pas demain la veille que j’arriverai à cuisiner avec des baguettes comme mon professeur du jour mais ce n’est pas grave.

Nous avons cuisiné deux plats dont des nouilles sautées, mets emblématique de la cuisine coréenne qui fait partie des tables de fêtes de famille et particulier pour les anniversaires. Ce n’est pas un plat, ni une entrée mais un élément du repas à la coréenne.

En France, rien ne vous empêche de les servir en accompagnement ou en plat.

La particularité de ce mets, est d’être préparé avec des nouilles de fécule de patate douce appelées « dangmyeon ». Je ne savais même pas qu’elles existaient. On les trouve dans toutes les grandes surfaces en Corée. Elles ont une drôle de couleur avant cuisson puis deviennent translucides en cuisant. Les anglo-saxons les appellent « korean glass noodles » à juste titre. J’aime beaucoup leur texture et le coté frais qu’elles apportent. Bon à savoir pour les intolérants : elles sont sans gluten.

Nouilles de fécule de patate douce coreennes dangmyeon
Avant de partir, j’ai acheté deux paquets dans une grande surface de Séoul mais vous pouvez en touver dans les épiceries asiatiques en France (K Mart, rue Saint Anne à Paris par exemple).

C’est le premier plat que j’ai refait à la maison en rentrant.

J’ai changé la recette préparée à Séoul. Je voulais les refaire rapidement sans partir à la recherche de tous les champignons que l’on trouve facilement à Séoul.

Champignons supermarches seoul
Champignons dans une supermarché de Séoul (pine mushrooms en haut à gauche, Shitakés coupés en bas photo de gauche et et oyster muchroms à droite, ce sont de tout petits champignons)

Ma version est donc sur le même principe (on fait sauter tous les ingrédients séparément puis on mélange avec les nouilles précuites et une sauce) mais avec des ingrédients plus locaux.
Si vous tombez sur ces nouilles lors d’une visite dans un supermarché asiatique, je vous conseille de tester, c’est trop bon.

Japchae, jab Chae, Chap Chae nouilles sautées champignons & légumes

Ingrédients pour 2 à 3 personnes

100 g de nouilles de fécule de patate douce (dangmyeon)
5 g de champignons noirs séchés ou shiitake séchés
2 oignons nouveaux moyens ou 3 petits
1 carotte
5 champignons de Paris
3 poignées de pousses d’épinard
Un peu de graines de sésame torréfiées pour servir
Huile végétale
Sauce
3 cuil. à soupe de sauce de soja
1 cuil. à soupe de sucre roux
2 cuil. à café d’huile de sésame
2 cuil. à soupe d ‘oignons nouveau émincés
2 cuil. à café d’ail émincé
2 cuil. à café de graines de sésame torréfiées
Graines de sésame torréfiées pour servir

Faites tremper les champignons séchés dans de l’eau tiède pendant 15 minutes.
Plongez les nouilles dans de l’eau bouillante puis faites les cuire pendant 6 minutes.
Rincez-les sous l’eau froide et réservez.
Emincez les oignons nouveaux (blanc et les ¾ du vert).
Mélangez tous les ingrédients de la sauce.
Retirez le pied terreux des champignons puis essuyez-avec un torchon humide.
Coupez-les en tranches, ajoutez 2 cuillères à café de sauce et mélangez.
Pelez la carotte puis détaillez-la en julienne (de mon côté, j’utilise un coupe julienne en céramique très pratique)
Récupérez les champignons dans l’eau, sans bouger l’eau du fond, séchez-les puis coupez-les en lanières.
Faites chauffer une poêle avec un peu d’huile, sur feu entre moyen et vif.
Ajoutez les carottes et les oignons émincés puis faites les revenir pendant 2 minutes en mélangeant très souvent.
Quand les carottes commencent à s’assouplir, versez le contenu de la poêle dans un bol.
Ajoutez un peu d’huile dans la poêle, ajoutez les champignons de Paris et faites-les revenir pendant 2 minutes en mélangeant très souvent.
Ajoutez les champignons séchés, les épinards et prolongez la cuisson pendant 2 minutes.
Ajoutez les nouilles, la sauce, mélangez pendant 2 minutes.
Servez chaud ou à température ambiante avec un peu de sésame torréfié.

Il me reste encore un paquet de nouilles et je me réjouis déjà de refaire ce plat, c’est frais, léger et très gourmand.

samedi 02 février 2013

Potimarron rôti, ail en chemise sur lit de quinoa, chèvre et noisettes


Potimarron roti quinoa noisettes

Potimarron rôti, ail en chemise sur lit de quinoa, chèvre et noisettes

Je ne suis pas mécontente d’être en février, ma nature optimiste me souffle à l’oreille que l’hiver est bientôt terminé. Je ne sais pas pour vous mais je l’ai trouvé particulièrement gris cette année. J’ai hâte de pouvoir ouvrir les fenêtres alors que je suis encore couchée pour écouter les oiseaux.

Bientôt, les étalages des fruits et des légumes vont changer et les courges vont être remplacées par des légumes bien verts.

En attendant, j’ai le plaisir de partager avec vous une de mes recettes chouchou que je prépare tout au long de l'hiver avec quelques variantes. C'est le moment où jamais de la faire pour profiter des dernières courges. Quand je suis seule à la maison, je prépare ce plat avec du quinoa. Sinon, je le remplace par de la semoule ou du boulgour, n’ayant jamais réussi à faire apprécier le quinoa aux autres membres de la famille.

Quinoa noisetets ail potimarron roti


Potimarron rôti, ail en chemise sur lit de quinoa, chèvre et noisettes

Ingrédients pour 4 personnes

1 potimarron
300 g de quinoa
200 g de fromage de chèvre frais
12 gousses d’ail
4 poignées de noisettes entières
Huile d’olive
Fleur de sel, sel fin

Préchauffer votre four à 200°C.
Laver le potimarron, couper en deux puis retirer les graines à l’aide d’une grande cuillère.
Coupez chaque demi-potimarron en tranches d’1,5 cm puis chaque tranche en trois.
Mettre les morceaux de potimarron dans un plat allant au four, si possible sur une seule couche.
Ajouter 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, un peu de fleur de sel, les gousses d’ail avec la peau et mélanger afin de bien enrober les morceaux de potimarron d’huile.
Enfourner pour 25 minutes en mélangeant 2 fois pendant la cuisson.
Le potimarron doit être tendre et bien doré.
Pendant la cuisson du potimarron, rincer le quinoa, le mettre dans une casserole avec 2 fois son volume d’eau, soit 600 g (60 cl).
Porter à ébullition, baisser le feu, ajouter 1,5 cuillère à café de sel fin puis faire mijoter pendant 12 minutes environ, jusqu’à ce que tout le liquide ait été absorbé et que le quinoa soit cuit.
Couvrir puis laisser reposer hors du feu pendant 5 minutes.
Concassez les noisettes.
Quand le potimarron est cuit, répartir le quinoa dans des assiettes.
Ajoutez le potimarron, l’ail, le fromage coupé en morceaux puis les noisettes concassées.

Note sur la cuisson du quinoa

Il y a quelques années, j’ai commencé à faire cuire mon quinoa au rice-cooker et je trouve que cela donne de très bons résultats. Quand il ne reste presque plus d’eau, mélangez le quinoa. Dès que le rice-cooker bascule en position « gardez au chaud », débranchez la machine, laissez reposer 5 minutes et servez.

Je vous souhaite un excellent week-end.

mercredi 16 janvier 2013

Carottes rôties à la mélasse de grenade, cumin, amandes et coriandre

Carottes roties melasse de grenade

Carottes rôties à la mélasse de grenade, cumin, amandes et coriandre

Lors de nos séjours en Grande-Bretagne, ma belle-mère Anne laisse toujours quelques magazines de cuisine sur ma table de chevet. Elle doit avoir un stock caché quelque part dans la maison car ils changent à chaque venue. Certains sont récents, d’autres ont plusieurs années et c’est assez drôle de les parcourir pour voir que finalement, si le style des photos a beaucoup changé, si certains ingrédients deviennent d’un seul coup incontournable, le fond des recettes reste très souvent le même.

Je n’emporte pas les magazines à la maison, je ne déchire pas non plus les pages mais je note les ingrédients puis je résume la manière de faire sur une feuille de papier, en général juste après le petit déjeuner, sur la table de la cuisine.

Ma belle-mère me demande invariablement si je fais les recettes que je recopie et je lui réponds que oui, même si cela prend parfois du temps.

Avant Noël, c’est une recette de carottes rôties à la mélasse de grenade qui m’a tapé dans l’œil dans le magazine de Sainsbury. Je ne résiste pas aux légumes rôtis, je n’ai pas encore utilisé la bouteille de mélasse de grenade achetée il y a plusieurs mois, c’est donc la recette parfaite.

C’est sur le blog d’Esterelle que j’ai entendu parler de ce produit étrange pour la première fois. C’était en 2006. J’ai fait de la résistance à une époque où mes placards devenaient vraiment trop encombrés suite à mes lectures culinaires. On ne peut pas avoir raison à tous les coups, j’aurais dû craquer avant,  la mélasse de grenade a un goût incomparable, très acidulé. Je pensais qu’elle allait être très sucrée et bien non, pas du tout, c’est vraiment l’acidité qui domine avec un coté fruité.

Clotilde en a parlé également dans sa chronique dans Elle à table et je vous invite à lire la version en ligne pour tout savoir sur ce produit.

En quelques mots : la mélasse de grenade est un sirop épais obtenu en faisant réduire du jus de grenade. C’est un produit incontournable de la cuisine libanaise.

Nous nous sommes régalés avec ces carottes et il me tarde de l’utiliser pour faire mariner des viandes.

Carottes rôties à la mélasse de grenade, cumin, amandes et coriandre

Ingrédients pour 3 à 4 personnes

750 g de carottes (violettes, jaunes et oranges pour moi)
2,5 cuil. à soupe de mélasse de grenade
1 cuil. à soupe d’huile d’olive
1 cuil. à café rase de miel
2,5 cm de gingembre pelé
1 cuil. à café rase de cumin
Fleur de sel
1 grosse poignée d’amandes concassées
Coriandre fraiche

Préchauffer votre four à 200°C.
Pelez les carottes, retirez les extrémités puis coupez-les en bâtonnets.
Faites les cuire à la vapeur, jusqu’à ce qu’elles soient tendres mais encore légèrement croquantes.
Dans un petit bol, mélangez la mélasse, l’huile, le miel, un peu de fleur de sel, le gingembre râpé et le cumin.
Ajoutez ce mélange aux carottes puis mélangez.
Versez dans un plat allant au four, ajoutez les amandes puis enfournez pour 20 à 30 minutes en mélangeant 2 fois pendant la cuisson.
Les carottes doivent être caramélisées.
Servez avec la coriandre ciselée.

Carottes roties melasse de grenade deux

samedi 20 octobre 2012

Purée de potimarron, crumble noix brocoli

Puree potimarron crumble noix chou bruxelels vue 1
Purée de potimarron, crumble noix brocoli

Hier, sur le salon Cuisinez, j’ai animé mon premier atelier cuisine avec 15 enfants de 7 à 8 ans.

Je dois avouer que j’étais inquiète par cet atelier. J’ai beau avoir 2 enfants, les groupes d’enfants m’ont toujours semblés mystérieux, voir effrayants. Je fais partie de ces mères qui ne se précipitaient pas pour se porter volontaire pour les sorties scolaires. Je pense avoir participé 2 fois pour Gabrielle et jamais pour Noé. OOPS !

Tout s’est très bien passé, les enfants étaient adorables. Ils avaient une grande envie de cuisiner et c’était trop mignon de les voir râper de gros bouquets de brocoli, en se cachant les doigts comme je leur avais expliqué, à couper des grains de raisins en deux, hacher des châtaignes, etc. avec beaucoup d’application.

 En plus du dessert à base de pommes et de raisins poêlés, nous avons préparé une purée de potimarron avec un faux crumble de brocoli et noix. Il y a déjà une recette de purée de potimarron sur ce blog mais à l’époque, je ne connaissais pas trop les courges et je pelais mes potimarrons. Aujourd’hui, je sais que l’on peut le faire cuire avec la peau, sans problème, ce qui facilite grandement la tâche.

Purée de potimarron, crumble noix et brocoli

Ingrédients pour 6 personnes

1 potimarron (1,2 kg)
2 cuil. à soupe d’huile d’olive
Bouillon de légumes
25 g de beurre
40 g de noix
1 demi-brocoli
3 cuil. à soupe de chapelure
Sel
Noix de muscade fraichement râpée

Coupez le potimarron en deux puis retirez les graines et les filaments  à l’aide d’une grande cuillère.
Détaillez en tranches puis en dés, sans retirer la peau.
Faites chauffer une cocotte avec l’huile d’olive sur feu vif.
Ajoutez les dés de potimarron puis faites-les revenir pendant 1 minute en mélangeant.
Ajoutez le bouillon, afin de recouvrir les dés de potimarron.
Portez à ébullition, ajoutez un peu de sel, baissez le feu et faites cuire pendant environ 15 minutes sur feu moyen.
Le potimarron doit être bien tendre.
Pendant ce temps, concassez les noix puis mettez-les dans un bol.
Ajoutez la chapelure.
Détailler le demi brocoli en gros bouquets puis râpez les extrémités de chaque bouquet, afin d’obtenir 8 cuillères à soupe de chapelure de brocolis.
Ajoutez cette chapelure au mélange à base de noix et mélangez.
Quand le potimarron est cuit, égouttez-le en gardant le bouillon.
Ecrasez ou mixez le potimarron avec le beurre et suffisamment de bouillon pour obtenir une texture crémeuse.
Ajoutez un peu de sel, la muscade, goûtez et rectifiez éventuellement l’assaisonnement.
Servez en parsemant du crumble noix et brocoli.
NB : Comme nous ne trouvions plus les noix sur le salon, nous les avons remplacées par des châtaignes cuites grossièrement hachées et c’était très bien également. Les enfants ont tout mangé.

Aujourd’hui, je continue les ateliers mais avec des adultes. Au plaisir de vous croiser sur le salon Cuisinez.

Suivez Pascale Weeks sur Twitter
Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger