dimanche 09 novembre 2014

L’intérêt de l’eau filtrée pour une cuisson optimum des lentilles + mes démos sur le salon du blog culinaire

Salade lentilles courge mimolette vue 1

C'est le lendemain d'un atelier de dégustation de thé à l'école du Palais des Thés que j'ai acheté ma première carafe filtrante BRITA.

Nous avions goûté 3 thés au jasmin, à l'aveugle. Le premier avec une eau du robinet, le second avec une eau filtrée et le troisième avec une eau minérale. Le contraste était saisissant. Il se trouve que le tartre (calcaire) contenu dans l'eau précipite les tanins des feuilles de thé et rend son goût amer, son aspect trouble et il tache les jolies tasses banches.

Depuis, je suis une adepte de l'eau filtrée et après deux semaines, j'ai réussi à convaincre David de ne plus jamais faire un thé avec de l'eau du robinet. Nous utilisons aussi l'eau filtrée pour préparer le café.

Je n'avais jamais pensé à l'utiliser en cuisine, jusqu'à ce que je suive un atelier avec Yves Camdeborde, ambassadeur de la marque. Au bout de 10 minutes, je me suis dit : « Mais oui, bien sûr ! ».

Nous faisons attention aux ingrédients de nos plats mais le choix de l'eau qui intervient aussi dans les préparations, notamment pour des choses comme les sorbets, les granitées, les bouillons, les veloutés, etc. est tout aussi important.

N'hésitez pas à lire mon article sur l'eau filtrée en cuisine.

Curry potimarron lentilles corail vue 1

Et comme le monde est bien fait, je viens de recevoir un mail d'un lecteur de mon blog suite à mon billet sur comment faire cuire les lentilles. Il m'explique très gentiment qu'une autre des clefs du succès de la cuisson des lentilles est d'éviter le tartre de l'eau. Il est un grand fan d'Hervé This et m'a même joint un document écrit par ce chimiste que j'admire beaucoup. Pour résumer, les lentilles cuites dans une eau dite «calcaire» ne s'amollissent que très difficilement, voire pas. Hors, c'est le fait que l'eau puisse pénétrer facilement dans les lentilles qui va faire qu'elles cuisent. Si on n'arrive pas à cela, on va devoir prolonger la cuisson et obtenir de la purée. Avec de l'eau filtrée, les lentilles cuisent correctement, elles deviennent moelleuses mais tout en gardant leur forme.

J'ai testé les conseils de mon lecteur (j'ai même pensé à le remercier, OUF) en faisant un curry de lentilles aux carottes et effectivement, cela donne un très bon résultat.

J'ai testé aussi l'utilisation de l'eau filtrée avec un risotto de pommes de terre et je suis convaincue que je n'aurais pas eu ces dés de pommes de terre fondants avec de l'eau du robinet.

Sur le salon du blog culinaire, je ferai une démo pour notre partenaire BRITA sur l'utilisation de l'eau filtrée en cuisine, au lycée hôtelier de Soissons, samedi 15novembre à 15h30.

Je ferai aussi une démo avec Dorian et nous vous ferons goûter à nos falafels façon Street Food à 11 h le samedi 15 novembre.

Au plaisir de vous voir le week-end prochain.

PS : désolée pour mes lecteurs non blogueurs, les démonstrations au lycée hôtelier ne sont pas ouvertes au public. En revanche, si vous êtes dans la région, le salon du blog culinaire se tient aussi à la très jolie abbaye de Soissons et c'est ouvert au public. Je vous invite à retrouver le programme grand public sur ce lien.

Très bonne soirée à vous.

samedi 08 novembre 2014

Quiche à la courge butternut rôtie & Roquefort

Quiche ou tarte a la courge butternut et roquefort

Quiche à la courge butternut rôtie & Roquefort

Oh comme je regrette de ne pas avoir pris le temps de faire une photo de cette quiche coupée !

Voyez-vous, cette quiche, quand vous la tranchez révèle de jolis morceaux de courge bien moelleuse et des petites touches de roquefort. C'est une vraie quiche repas, comme j'aime les faire.

C'est Gabrielle qui a craqué pour cette recette dans le nouvel ouvrage d'Yotam Ottolengui « Plenty More ». En quête de jolies recettes créatives autour des légumes, ce livre est fait pour vous. Les recettes ne sont pas classées par type de légumes mais par type de cuisson, ce qui est assez original, non ? Vous trouverez donc multitude de recettes autour des légumes rôtis, sautés, braisés, cuits à la vapeur, à l'étouffés, blanchis, frits, etc.

Gabrielle et moi avons préparé ensemble cette quiche pendant les vacances de la toussaint. Pour des tas de raisons, nous avons eu très peu d'occasions de cuisiner ensemble avant qu'elle ne parte de la maison et du coup, j'apprécie beaucoup ces rares moments où nous pouvons le faire. J'en serais presque nostaligique :-)

Cette quiche se conserve très bien pendant 3 jours, bien pratique pour les week-ends prolongés.

Quiche à la courge Butternut rôtie et au Roquefort

J'ai utilisé du Roquefort à la place du Stilton et je n'ai pas mis de pâte de coing, je n'en avais pas. A la place d'une pâte brisée, j'ai fait une pâte aux flocons d'avoine, elle reste bien croustillante et se rétracte moins que les pâtes à base de beurre. Il s'agit d'une recette inspirée de celle de Clea dans son petit livret sur les flocons d'avoine aux éditions de la Plage.

Ingrédients pour 6 personnes 

Avec ces quantités, j'ai fait una tarte et une tartelette

Pour la pâte

  • 150 g de farine complète (T80)
  • 50 g de flocons d'avoine
  • 1 cuil. à soupe de graines de pavot
  • 1 cuil. à soupe de purée d'amandes
  • 2 cuil. à soupe d'huile d'olive
  • 5 cl d'eau
  • Fleur de sel

Pour la garniture

  • 1 courge butternut moyenne (800 g environ)
  • 1,5 cuil. à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuil. à café de fleur de sel
  • 1 cuil. à soupe de zaatar (ou ½ cuil. à café de curry doux)
  • 125 g de roquefort
  • 1 poignée de graines de courge
  • 3 œufs
  • 20 cl de crème épaisse
  • 10 cl de crème liquide
  • Noix de muscade
  • Sel
  • + qq graines de courge pour la finition

Comment faire ?

Commencez par préparer la pâte : Versez la farine, les flocons, le sel, la purée d'amandes, les graines de pavot et l'huile d'olive dans le bol de votre robot.

Actionnez le robot pendant 10 secondes puis, tout en le laissant en marche, Tout en laissant le robot en marche, versez l'eau tout doucement par la cheminée et arrêtez quand la pâte forme une boule.

Etalez la pâte, garnissez-en un moule à tarte et piquez le fond de quelques coups de fourchette.

Préchauffez votre four à 180°C et enfournez votre moule garni de pâte pendant 8 minutes.

Sortez du four et réservez.

Préparez la garniture :

Pelez la courge, coupez-la en deux, retirez les graines puis coupez la chair en dés de 2 cm.

Mettez-les dans un plat, ajoutez la fleur de sel, le zaatar, l'huile d'olive, les graines de courge et faites rôtir au four pendant 30 minutes environ, la courge doit être tendre mais pas en purée. Mélangez une fois ou deux durant la cuisson.

Dans un bol, mélangez les œufs à l'aide d'un fouet, ajoutez les crèmes, un peu de sel, de la noix de muscade fraichement râpée et mélangez.

Répartissez les dés de courges et le roquefort émietté dans le fond de tarte.

Ajoutez le mélange œufs et crème, parsemez de quelques graines de courge et enfournez pour 25 minutes environ, jusqu'à ce que la tarte soit bien dorée.

Laissez tiédir et régalez-vous.

Et si j'ai des restes, comment je les réchauffe ?

Je garde les restes au frais. Pour réchauffer la tarte, je la mets soit dans un four éteint qui a servi à faire cuire d'autres choses, soit dans un four froid. Je le mets en route sur 180°C et quand la température est atteinte, j'éteins le four et je laisse la tarte pendant 5 minutes.

Avec ces deux méthodes, la pâte reste croquante.

mercredi 05 novembre 2014

Troc culinaire à Soissons sur le salon du blog culinaire les 15 et 16 novembre

Collection livre pommes de terre

Une partie de ma collection de livres sur les pommes de terre que je garde précisuesment mais j'ai d'autres livres à troquer, des tas

Allez, regardez-moi droit dans les yeux et dites-moi que vous n'avez pas des livres de cuisine qui trainent chez vous et que vous n'utilisez plus ?

Il se trouve que ces mêmes livres, plutôt que de prendre la poussière ou de caler des armoires (private joke pour Dorian) pourraient faire des heureux.

Et c'est pareil pour les ustensiles dont vous ne vous servez plus ou que vous avez en double.

Et qui sait, vous allez peut-être tomber sur LE livre que vous aviez raté en librairie il y a quelques années (lors de notre troc gourmand en Juin, j'ai trouvé des petits trésors).

C'est pour cela que nous, 750g, organisons sur le salon du blog culinaire à Soissons un troc gourmand pour venir échanger livres et tout ce qui se rapporte à la cuisine (ustensiles, vaisselle, etc.).

C'est au lycée hôtelier de Soissons samedi toute la journée et dimanche matin et pour le moment, c'est réservé aux blogueurs.

Comment ça marche ?

Chaque livre ou objet apporté vous donne droit à un ticket et avec un ticket, vous pouvez repartir avec le livre ou l'objet de votre choix.

Simple, non ?

Et comme je suis cette année sur le salon en tant que blogueuse et en tant que Rédac' Chef du site 750g, j'aurais le plaisir d'être là samedi après-midi pour vous accueillir avec vos livres et objets.

De mon coté, j'ai beaucoup de livres à troquer :-)

Au plaisir de vous voir.

lundi 03 novembre 2014

Masala Chai ou thé épicé à l’indienne

Masala chai the epice indien

Masala chai ou thé épicé à l'indienne

J'ai toujours bu du thé mais c'est vraiment avec l'arrivée de David dans ma vie qu'il est devenu une vraie routine.

Le thé a vraiment une grande importance dans la vie des britanniques. Je me souviens de nos premières disputes ou de nos premières grandes décisions et je revois encore David me dire :

- Prenons d'abord une tasse de thé et après, on discute.

Ça peut sembler moqueur dis comme cela mais la tasse de thé ponctue la journée et les évènements importants.

J'ai pris l'habitude aussi de prendre un thé le matin à jeun, un thé noir English breakfast avec du lait mais pas de sucre pour passer ensuite aux thés verts dans la journée. C'est devenu une drogue et quand je suis dans un hôtel, je peste quand il n'y a pas de bouilloire dans la chambre, comme Mercotte qui râle quand il n'y a pas de prise dans le TGV :-)

Quant au chai, ce thé indien épicé et sucré, je l'ai découvert grâce à Sanjee du blog bollywood Kitchen durant un cours sur les samossas. Depuis, j'en prends toujours quand je vais dans les restos indiens du quartier de la Chapelle à Paris.

C'est super réconfortant et je ne résiste pas au côté épicé de cette boisson. J'avais peur d'être gênée par le coté sucré car contrairement à David, je déteste le sucre dans le thé. Finalement, comme pour le thé à la menthe, ça passe très bien.

Je n'en avais jamais fait à la maison. Aujourd'hui, c'est chose faite !

Masala chai ou thé épicé à l'indienne

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 bâton de cannelle
  • 6 gousses de cardamome
  • Un peu de noix de muscade fraichement râpée
  • 1 bâton de poivre long
  • 1 cuil. à café de gingembre moulu
  • 2 sachets de thé noir ou 1 cuil. à soupe de thé noir en vrac

J'utilise du thé noir de type English breakfast ou le thé noir de la marque PG Tips que l'on trouve en Grande Bretagne ou dans le quartier indien à Paris, métro La Chapelle

  • 50 cl d'eau filtrée
  • 20 cl de lait
  • 1 cuil. à soupe de sucre ou plus selon les goûts

Comment faire ?

N'oubliez pas de faire votre thé avec de l'eau filtrée, comme je l'expliquais dans ce billet

Mettez les épices et le poivre dans une casserole, ajoutez l'eau et portez à ébullition.

Laissez frémir pendant 5 minutes.

Ajoutez le thé et laissez frémir pendant 2 minutes 30 secondes.

Retirez les sachets de thé, ajoutez le lait, le sucre et portez à ébullition.

Versez dans les tasses en passant le thé à travers une passoire fine.

Buvez bien chaud.

 

vendredi 31 octobre 2014

Pain d’épices presque bio super moelleux de Thierry Mulhaupt

Pain epices moelleux

Pain d'épices

C'est bien beau de regarder des émissions culinaires comme la nouvelle saison du Meilleur Pâtissier mais ça me donne envie de cuisiner moi !

Et comme l'émission se termine tard et que je retourne bosser le lendemain matin, je fais comment ?

Heureusement, j'ai trouvé la parade : je prépare mes ingrédients avant l'émission, si j'ai le temps je commence à cuisiner et, à chaque pause publicitaire, je retourne dans la cuisine. C'est comme cela que j'ai préparé mercredi soir un pain d'épices que je voulais faire depuis plusieurs semaines.

J'ai utilisé la recette de Thierry Mulhaupt, un pâtissier alsacien. J'avais déjà testé une de ses recettes grâce à Mercotte : le cake moelleux mousseux au chocolat. Je voulais acheter son premier livre « Au grand bonheur des desserts » depuis longtemps mais à l'époque, il n'était pas facile à trouver. J'ai profité d'un week-end à Strasbourg pour craquer et pour le livre et pour le super Kouglof que je vous conseille, il est incroyable.

Pain d'épices testé et approuvé par mes collègues, il est super moelleux et son odeur est magique. Je sens qu'il va remplacer ma vieille recette de pain d'épices.

Techniquement, ce n'est pas un vrai pain d'épices, voir mon article sur le sujet. De toute façon, pas facile d'en faire un vrai à la maison avec une pâte mère et tout ce qui s'en suit. N'hésitez pas à profiter du week-end pour tester cette version.

Pain d'épices

D'après la recette de Thierry Mulhaupt

J'ai juste changé les épices en remplaçant cardamome et clou de girofle par de l'anis. Vous pouvez aussi utiliser un mélange d'épices à pain d'épices maison

Je n'ai pas arrosé le pain d'épices avec du Gewurztraminer, je n'en avais pas

Ingrédients pour 1 grand moule à cake beurré et fariné

  • 320 g de miel bio (acacia pour moi)
  • 55 g d'œufs (1 œuf calibre L)
  • 110 g de beurre demi sel
  • 130 g de lait entier
  • 270 g de farine bio T55
  • 2 cuil. à café rase de bicarbonate de soude
  • 1 cuil. à café rase de cannelle moulue
  • ½ cuil. à café rase de gingembre moulu
  • ½ cuil. à café rase d'anis moulu (l'anis est vendu en graines, comme le cumin il suffit de les moudre dans un petit hachoir)
  • 2 pincées de sel

Comment faire ?

Préchauffez le four à 160°C.

Faites fondre le beurre et laissez refroidir.

Tamisez la farine avec le bicarbonate, le sel et les épices.

Versez le miel dans une casserole et faites-le chauffer à 50°C.

Hors du feu, ajoutez les 55 g d'œufs et fouettez pour faire mousser le mélange.

Ajoutez le beurre fondu et refroidi et mélangez. Ajoutez le lait et mélangez.

Ajoutez le mélange tamisé (farine, épices, etc.) et mélangez à nouveau au fouet jusqu'à ce que le mélange soit lisse.

Versez dans le moule beurré et fariné et enfournez pour 45 minutes environ.

Une lame de couteau insérée au centre doit ressortit propre.

Démoulez et laissez refroidir sur une grille.

 

mercredi 29 octobre 2014

Bello & Angeli, chocolatier à Toulouse

Bello et angeli

Oh qu'ils ont de la chance les toulousains avec cette nouvelle adresse ouverte il y a un an : Bello & Angeli

J'ai eu la chance de goûter à leurs bonbons de chocolat hier soir sur le salon du chocolat qui a ouvert ses portes ce matin et je me suis régalée.

Pour fêter les 20 ans du salon, c'est sur deux étages que vous allez pouvoir flâner parmi les allées. On prévoit des baskets pour la visite, c'est mieux !

Ne manquez pas de rendre visiste à Bello & Angeli, tout au fond du premier étage, juste à côté de la librairie gourmande.

Les chocolats sont sobres, comme j'aime et plus ou moins fins, selon le type de garniture, pour rester sur la petite bouchée gourmande que l'on déguste doucement. Ils sont très équilibrés au niveau des saveurs, de l'épaisseur de l'enrobage. Ils ne sont jamais écœurants.

Coup de cœur pour les mélanges de saveurs originaux. Vous ne trouverez jamais plus de deux parfums dans chaque bonbon de chocolat, Sébastien Bello, le chocolatier n'aime pas les saveurs trop composées.

A ne pas rater 

Pooja : une ganache à la banane avec un soupçon de curry. La banane est présente dès la première bouchée mais tout en finesse. Le curry arrive après et le dosage est subtil

Sakura : si vous aimez les saveurs fruitées, foncez. J'ai beaucoup aimé la finesse de la ganache parfumée au thé aux fleurs de cerisier d'une très grande maison de thé française

Andhra : praliné amande, gingembre et cannelle : j'aime beaucoup le coté poivré au gingembre qui vient contrebalancer le coté sucré du praliné

+ un bonbon de chocolat avec une ganache aromatisée au Kalamensi, un agrume aux saveurs très concentrées

BELLO & ANGELI

12, rue des Filatiers, TOULOUSE

Du lundi après-midi au samedi soir

Leur page Facebook

 

dimanche 26 octobre 2014

Flan pas pâtissier à la vanille

Flan sans pâte

Flan à la vanille

La pâtisserie française comporte deux types de flans (enfin, je crois) : le flan pâtissier qui est préparé avec un appareil à flan (appareil est le terme employé par les pros pour désigner la pâte qui sert à faire le flan. De la même manière, on parle d'un appareil à quiche) que l'on dépose dans un fond de pâte à tarte et le flan sans pâte que l'on fait plutôt cuire dans un plat à gratin ou dans des ramequins.

Le premier est assez dense et je dois dire que ce n'est pas ma tasse de thé même si une amie me dit toujours que le flan de Jacques Genin est incroyable. Les flans sans pâte peuvent avoir des textures plus souples, l'appareil à flan ne risque pas de s'échapper puis qu'il est encadré par un plat. Tout dépend de la recette.

Cette recette de flan pas pâtissier est un peu un mélange des deux : il a un peu la même tête qu'un flan pâtissier, on peut le découper et le servir en tranches mais il est plus fondant et plus moelleux.

Gabrielle et moi avons beaucoup aimé. Depuis le temps que je voulais lui faire plaisir quand elle revient à la maison ! Le flan est l'une de ses pâtisseries préférées.

J'ai chipé la recette de Christophe Michalak que l'on peut trouver sur différentes blogs. Le flan se fait en deux cuissons : une à la casserole, comme une crème à la vanille ou comme une crème pâtissière et la seconde au four, dans un cercle.

A vous de jouer !

Flan pas pâtissier

Ingrédients pour 6 à 8 personnes

  • 50 cl de lait (500 g)
  • 12,5 cl de crème liquide entière (125 g)
  • 100 g de jaunes d'œufs (environ 6)
  • 125 g de sucre
  • 50 g de Maïzena
  • 1 gousse de vanille

Avec les blancs qui restent, on fait des meringues, ce gâteau aux blancs d'œufs ou des financiers.

Comment faire ?

Versez le lait et la crème dans une casserole. Fendez la gousse de vanille en deux, grattez les graines, mettez-les dans le mélange lait & crème avec la gousse et faites chauffer sur feu moyen.

Pendant ce temps, mélangez les jaunes et le sucre à l'aide d'un fouet afin de faire très légèrement blanchir le mélange. Ajoutez la Maïzena et mélangez bien.

Quand le mélange lait et crème frémit, retirez la gousse de vanille, versez sur le mélange aux jaunes et fouettez.

Reversez l'ensemble dans la casserole et fouettez jusqu'à ce que le mélange épaississe.

Quand le mélange commence à former des bouillons, prolongez la cuisson pendant trente secondes, en fouettant.

Versez dans un plat à gratin et posez un film étirable sur la surface, afin d'éviter la formation d'une croûte.

Réservez au frais pendant au moins deux heures, voire une nuit.

Avant la cuisson

Préchauffez votre four à 180°C.

Beurrez et farinez un cercle de 18 cm de diamètre.

Fouettez la crème pour l'assouplir et versez-la dans le cercle posé sur une plaque de cuisson recouverte d'une feuille de silicone.

Enfournez pour 35 à 40 minutes, il faut que le flan dorme une jolie croûte brune.

Laissez refroidir à température ambiante puis réservez au peu au frais, avant de servir.

NB : vous pouvez aussi faire le mélange dans une seule casserole, comme le fait Christophe Michalak dans cette vidéo. Pour cela, dans une casserole hors du feu, mélangez les jeunes avc le sucre et la maizena, longuement. Ajoutez le lait et la crème et mélange bien. Faites chauffer jusqu'aux bouillons, prolongez la cuisson pendant 30 secondes en fouettant, et voilà !

vendredi 24 octobre 2014

Sponge pudding & butterscotch sauce

Sponge pudding et butterscotch sauce

Sponge pudding à la butterscotch sauce

Quand j'ai écrit mon article sur les spécialités britanniques qui n'ont pas traversé la manche, j'aurais pu citer les puddings. Il n'y a pas plus anglais que ce dessert, à ne pas confondre avec le terme « pudding » qui désigne un dessert en général (what would you like for pudding ?) est la phrase que vous risquez d'entendre à la fin d'un repas dans un restaurant. Le vrai pudding est toujours précédé d'un autre mot, comme le le Plum pudding ou le Christmas pudding, assez riches. Il existe aussi des puddings plus légers, comme le Sponge pudding ou ce lemon pudding.

Le Sponge Pudding est un grand classique britannique que l'on retrouve à la carte des pubs ou comme dessert lors des repas dominicaux. La version traditionnelle est cuite dans un moule à pudding (pudding bassin) à la vapeur. Cette version cuite au bain-marie est plus simple à préparer mais ne déroge pas à la tradition. J'ai utilisé des moules individuels à puddings que l'on trouve en Grande-Bretagne mais vous pouvez utiliser des moules à muffins en métal ou en silicone.

La butterstock sauce est l'équivalent britannique de notre sauce caramel au beurre salé. Elle est préparée avec le Golden syrup dont je parle longuement dans cet article.

Golden syrup

Sponge pudding à la butterscotch sauce

Préparation : 20 min, Cuisson : 35 min

Ingrédients pour 4 personnes

Pour les Sponge puddings

  • 100 g de beurre demi-sel mou
  • 50 g de Golden Syrup tiède
  • 30 g de sucre
  • 2 œufs
  • 100 g de farine
  • 1 c. à c. rase de levure chimique

Pour la Butterscotch sauce

  • 50 g de beurre demi-sel
  • 75 g de cassonade ou de sucre muscovado
  • 50 g de sucre
  • 150 g de Golden Syrup
  • 10 cl de crème liquide

Sponge pudding with butterscotch sauce

Comment faire ?

Commencez par préparer la sauce.

Dans une casserole, faites chauffer sur feu doux le beurre, les sucres et le Golden Syrup.

Quand le beurre est fondu, mélangez très souvent et prolongez la cuisson pendant 10 minutes.

Il ne doit plus rester de grains de sucre quand vous grattez le fond de la casserole avec une cuillère en bois.

Hors du feu, ajoutez petit à petit la crème, tout en mélangeant. Versez dans un bocal et réservez.

Préparez les puddings.

Préchauffez votre four à 180°C (chaleur tournante).

Beurrez 4 moules individuels à puddings ou 4 moules à muffins en métal.

Dans un bol, mélangez le beurre mou, le sucre et le Golden Syrup tiède, jusqu'à ce que l'ensemble soit bien crémeux.

Ajoutez les œufs légèrement battus, petit à petit, tout en mélangeant.

Ajoutez la farine, la levure et mélangez juste assez pour incorporer la farine.

Remplissez les moules avec la pâte, mettez les moules dans un plat à gratin et ajoutez de l'eau bouillante, afin que celle-ci arrive à la moitié du niveau de la pâte.

Enfournez pour 20 à 25 minutes, une pointe de couteau insérée au centre doit ressortir propre.

Sortez les moules du bain-marie, attendez 5 minutes puis démoulez les puddings sur une grille.

Servez-les tièdes en les arrosant de 2 cuillères à soupe de Golden Syrup.

Si vous ne les servez pas de suite, mettez-les dans un plat à gratin, arrosez chaque pudding d'une grosse cuillère de sauce et réservez à température ambiante.

Au moment de servir, faites-les réchauffer 1 minute dans un four à micro-ondes ou dans un four. Dans ce cas, mettez-les pudding dans le four éteint, allumez celui-ci sur 180°C et comptez 8 minutes de cuisson.

Astuces

Si vous utilisez un moule à muffins en silicone, vous n'aurez pas besoin de bain-marie.

Vous pouvez servir ces pudding avec de la glace à la vanille en plus de la sauce.

mercredi 22 octobre 2014

La Pâtisserie des Rêves & Friends au BHV Le Marais : restaurant et salon de thé

La patisserie des reves bhv le marais paris

Il était temps que j'en parle !

La Pâtisserie des rêves de Philippe Conticini s'est installée au 3ième étage du BHV Le Marais en juin dernier. J'ai testé à la fin de l'été et j'en garde un super souvenir.

Jusqu'à présent, seule la pâtisserie des rêves de la rue de Longchamp bénéficiait d'un salon de thé, pas très grand mais très agréable, voir mon billet sur le goûter chic à la pâtisserie des rêves.

Je ne suis pas fan des restaurants dans les grands magasins, j'ai l'impression d'étouffer et ça me gâche le plaisir. Ici, pas de problème puisque deux pans de mur disposent de grandes fenêtres avec une jolie vue sur Paris. L'ambiance est lumineuse, l'espace tout en courbes est très agréable et j'aime beaucoup le décor frais avec le sol et les tables en bois clair et les chaises jaunes.

Patisserie des reves au bhv le maiais paris

La pâtisserie des rêves & Friends, c'est un salon de thé où l'on se délecte des superbes pâtisseries de Philippe Conticini (je ne résiste plus à son Paris Brest et à sa tarte tatin), de ses infusions glacées, ses glaces maison, ses cakes, madeleines, etc. On y retrouve ses gâteaux sous des cloches en verre, signature de la maison. Les pâtisseries sont vendues aussi à emporter.

Tarte tatin patisserie des reves philippe conticini

Cake matcha framboise philippe conticini

Mais ce n'est pas tout …

Vous pouvez y déjeuner. Philippe Conticini a convié des chefs qui cuisinent devant vous des entrées et des plats basés sur leurs souvenirs d'enfance. Ce jour-là, j'ai mangé une délicieuse salade avec une déclinaison de burrata et des copeaux de poutargue préparée par Simone Tondu et appelée « La salade Mon Sud ».

Plat salé patisserie des reves bhv le marais

Une jolie adresse pour déjeuner avec une amie ou pour prendre un goûter.

La pâtisserie des rêves du BHV Le Marais

BHV Marais, 3ème étage

36 rue de la Verrerie, Paris 4

dimanche 19 octobre 2014

Sablés amandes et grué de cacao

Sables grue de cacao dans boite

Sablés amandes et grué de cacao

Un jour, il faudra que je vous raconte le nombre de livres que j'ai achetés juste parce qu'une blogueuse en avait parlé avec enthousiasme sur son blog.

Il y a quelques années, en un petit week-end, nous avons vidé la maison pour faire des travaux. Tous mes cartons de livres de cuisine sont partis dans un garde meuble. Je devais les récupérer rapidement mais vous savez comment ça se passe quand on démarre des gros travaux ! J'ai dû me passer de mes livres pendant un bon moment.

Est arrivé le moment où nous avons pu vider le garde meuble. Nous l'avons fait petit à petit et je me souviens encore de la tête de David quand il déposait devant moi week-end après week-end des nouveaux cartons étiquetés « livres de cuisine ». Je dois avouer qu'à ce moment-là, je me suis sentie complétement dépassée, voire honteuse et c'est une sensation que je n'aime pas beaucoup. Comme on ne refait pas le passé, j'ai donné ou vendu ceux dont j'avais oublié l'existence durant cette longue période. Depuis, je continue à acheter des livres mais de manière raisonnable.

Dans ma bibliothèque se trouve encore un livre appelé Bittersweet que j'avais acheté en Grande Bretagne grâce à Sandra du blog Le Pétrin. C'est un livre que j'attrape de temps en temps pour le bouquiner car son auteur, Alice Medrich, y raconte son histoire quand elle a monté sa première boutique dédiée aux desserts au chocolat et aux bonbons de chocolat appelée «Cocolat » aux Etats Unis dans les années 70.

Je suis une adeptes de ces livres très personnels. Pour la petite histoire, elle a eu un coup de foudre pour les truffes au chocolat à Paris au début des années 70 et c'est elle qui la première a fait connaitre cette spécialité aux Etats-Unis. Le New York Times l'a d'ailleurs surnommé « Madam Cocolat ».

Je n'avais jamais rien fait dans son livre, jusqu'au jour où je cherchais une recette de sablés à faire avec du grué de cacao.

Le grué de cacao donne un esprit de chocolat aux sablés, mais sans ajouter de sucre, j'adore.

Sables amandes et grué de cacao-001

Sablés amandes et grué de cacao

D'après la recette d'Alice Medrich dans son livre Bittersweet

Ingrédients pour une trentaine de biscuits

  • 100 g de poudre d'amandes
  • 75 g de farine T55
  • 25 g de farine T80
  • 40 g de Maïzena
  • 80 g sucre de canne blond
  • 2 pincées de sel
  • 75 g de beurre demi sel mou
  • 2 cuil. à soupe d'eau
  • 1 cuil. à café d'extrait de vanille
  • 35 g de grué de cacao

Comment faire ?

Comme dans le livre Bittersweet, j'ai utilisé pour cette recette un robot non pas pâtissier mais ménager, celui avec la double lame qui tourne.

Versez la poudre d'amandes, les farines, la maïzena, le sucre et le sel dans le bol et donnez 2 à 3 impulsions, juste pour mélanger les poudres.

Ajoutez le beurre coupé en dés et donnez à nouveau quelques impulsions pour que la pâte commence à s'amalgamer.

Ajoutez l'eau, l'extrait de vanille et le grué de cacao et donnez à nouveau quelques impulsions, jusqu'à ce que la pâte s'amalgame.

Elle ne va pas former de boule.

Versez la pâte sur une feuille de papier film ou cuisson et formez une boule en périssant très légèrement. Divisez la boule en deux et formez deux boudins de 4 cm de diamètre.

Emballez dans du film étirable et réservez au frais pendant au moins 1 heure.

Préchauffez votre four à 165°C.

Coupez chaque boudin en tranches d'1 cm d'épaisseur et posez les sablés sur des plaques de cuisson antiadhésives.

Enfournez pour 12 minutes environ, jusqu'à ce que les bords soient dorés.

Laissez refroidir sur une grille puis conservez dans une boite à gâteaux en métal.

 

Suivez Pascale Weeks sur Twitter


Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger