jeudi 14 août 2014

Comment faire un bon Mojito ?

Mojito vue 1

Mojito

J'aime beaucoup le Mojito mais je regrette qu'il ne soit pas toujours fait dans les règles de l'art. Un bon Mojito, c'est un bel équilibre, sinon, ça ne vaut pas le coup.

Les cocktails, c'est comme la cuisine, il ne s'agit pas juste d'ingrédients que l'on assemble au petit bonheur la chance. Il y a des choses à respecter aussi bien dans le choix des ingrédients, dans l'ordre d'incorporation des éléments mais aussi dans les petits détails qui ont leur importance.

Bon, ok, me voilà bien sérieuse pour parler d'un cocktail, non ? C'est juste que je reste persuadée que lorsque l'on apprécie quelque chose, c'est bien d'y apporter de l'attention.

Comment faire un bon Mojito ?

Les ustensiles

Des verres hauts à fond et à bords épais, un pilon, deux pailles par verre et un petit doseur qui mesure 4 cl d'un côté et 2 cl de l'autre.

Doseur cocktail

Pourquoi deux pailles ? Non, ce n'est pas pour boire plus rapidement mais simplement pour pouvoir vous en servir pour mélanger plus facilement le Mojito, au fur et à mesure que vous le buvez. Et puis, si par malheur une paille se bouche, vous avez l'autre.

Les ingrédients pour chaque verre

  • 8 belles feuilles de menthe
  • 2 cl de sirop de sucre de canne
  • 1 demi-citron vert
  • 4 cl de rhum blanc
  • Perrier ou eau pétillante de votre choix
  • Glace pillée

Le sirop de sucre de canne se trouve dans tous les supermarchés au rayon des alcools. Certains utilisent du sucre de canne roux en poudre, je ne suis pas fan car vous retrouvez les grains dans la bouche en fin de verre et le sucre risque aussi de déchirer les feuilles de menthe (voir plus loin).

Pour piller la glace, j'utilise un blender, le mien a un bol en verre qui tient le choc.

Comment faire ?

Effeuillez votre menthe, sans déchirez les feuilles.

Retirez les extrémités du citron, coupez-le en 2 puis chaque moitié en 6 morceaux.

Dans chaque verre, déposez les feuilles de menthe.

Ajoutez 6 morceaux de citron puis versez le sirop de sucre de canne.

Cet ordre est important car le citron va protéger les feuilles de menthe. Les huiles essentielles se trouvent sur la surface des feuilles et il est important de ne pas les déchirer, afin d'avoir un cocktail bien parfumé, sans petits bouts de menthe qui se baladent dans votre cocktail et qui pourraient obstruer les pailles.

A l'aide d'un pilon écrasez les morceaux de citron, afin de libérer le jus. On ne tourne pas le pilon, on appuie juste dessus.

Remplissez votre verre de glace pillée.

C'est important d'en mettre beaucoup car le Mojito a besoin de fraicheur.

Sachez aussi que plus vous mettez de la glace, plus elle va mettre de temps à fondre, encore un truc de chimie ou de physique. Ça évite donc d'avoir un cocktail trop aqueux rapidement.

Ajoutez le rhum blanc puis complétez avec le Perrier ou votre eau gazeuse.

Mélangez avec une cuillère puis servez avec les deux pailles.

Le truc en plus pour augmenter les arômes : frottez le dessus du verre avec une feuille de menthe ou bien tapez une feuille de menthe entre vos deux mains puis déposez-la au centre du verre juste avant de le servir.

Note sur la consommation d'alcool

Le Mojito tel qu'il est décrit ici correspond à 1,2 unité d'alcool. Pour connaitre les seuils de consommation dans le cadre d'une consommation raisonnée, je vous invite à visiter le site 2340.fr.

Mojito School

Si vous êtes un adepte du mojito, n'hésitez pas à vous inscrire à des cours de Mojito au Mojito Lab à Bastille, c'est là que j'ai eu le plaisir d'apprendre ces petits détails qui font toute la différence.

Une variante ? le Mojito à l'eau de coco

lundi 11 août 2014

10 bonnes raisons de faire du tourisme fluvial

Ecluse tourisme fluvial

Ecluse sur le canal de Bourgogne

Cela fait des années que David me dit qu'il rêve de naviguer sur les canaux en France, il a eu l'occasion de le faire avec ses parents aux Pays-Bas quand il était enfant. C'est ce que l'on appelle le tourisme fluvial. J'avoue n'avoir écouté que d'une oreille, tout en gardant l'idée dans un coin de mon cerveau. Du coup, quand l'agence en charge de la promotion du tourisme fluvial m'a proposé de passer une semaine sur bateau sans permis, j'ai sauté sur l'occasion.

David, Noé et moi avons embarqué sur notre bateau la semaine dernière et nous avons complétement déconnecté durant cette expérience particulièrement agréable et originale.

Nous avons pris possession de notre bateau Nicols à Venarey-les-Laumes en Bourgogne puis nous avons navigué pendant 6 jours, à notre rythme. Le canal de Bourgogne existe depuis 1832 mais n’a jamais eu un rôle très important dans le transport des marchandises à cause de l’ouverture d’une ligne de chemin de fer à la même époque. À la fin des années 60 le canal n'est plus utilisé pour le trafic des marchandises et il est aujourd’hui le domaine exclusif de la navigation de plaisance (source : Wikipédia)

Il est ponctué d'écluses empruntées à la fois par les péniches et les bateaux de plaisance. Les écluses sont gérées par les Voies Navigables de France, sous la responsabilité des éclusiers. C'est un métier dont je ne soupçonnais pas l'existence. J'ai été agréablement surprise de voir qu'il y a autant d'hommes que de femmes et de tout âge.

Eclusier

Il y a plein de bonnes raisons d'adopter le tourisme fluvial, voilà les miennes.

Photos ecluses

1. Pas de voiture, pas de bouchons, pas de problème pour se garer et pas de permis

Vous êtes tranquilles sur votre bateau, vous voyagez mais sans les inconvénients de la voiture, surtout dans des régions très fréquentées durant les vacances. Pas besoin de permis bateau. Les bateaux de tourisme fluvial sont équipés de moteurs bridés à 8 km/h. En une semaine de bateau, vous faites l'équivalent de 25 km par jour. 

  Maison écluseA A chaque écluse, sa maison, le plus souvent habitée par l'écluiser

Canal de bourgogne 262

Canal de bourgogne 013

Les péniches maison me fascinent

2. C'est comme le camping sauvage mais sans les inconvénients

Contrairement aux camping-cars, vous pouvez vous arrêter n'importe où sur les canaux, à condition bien sûr de pouvoir amarrer votre bateau sans problème. Sur le bateau se trouvent des piquets en métal et un marteau pour pouvoir s'amarrer sur la berge sans problème. C'est un des côtés qui m'a beaucoup plu, notamment grâce au décor particulièrement reposant que l'on trouve au bord du canal de Bourgogne et au silence qu'il est tellement rare de trouver en ville. Je ne compte plus les fois où j'ai dit à David et à Noé « écoutez-moi ce silence ».

Sur le bateau, vous êtes autonome avec l'eau, la cuisine au gaz, les toilettes et la douche. Beaucoup mieux pour moi que la tente que l'on pose en pleine nature. Le bateau de chez Nicols, fabricant français était particulièrement bien conçu et j'ai même pu cuisiner.

Canal de bourgogne 070

3. Prendre le temps de vivre et adopter la lenteur

Votre bateau ne va pas plus rapidement que 6 à 8 km/h, ce qui laisse le temps de rêver, de regarder autour de soi et de penser. Il faut parfois arrêter le moteur pour ne pas gêner les pécheurs ou attendre aux écluses, notamment quand on arrive à l'heure du déjeuner. Pas grave, on arrête le bateau, on cuisine, on bouquine, on se fait un thé, etc.

IMG_4479

IMG_4427

Canal de bourgogne 238

Noé en train de rêver ?

Eloge de la lenteur

 4. On voit de drôles de choses sur le canal

Alors que le bateau navigue tranquillement, on regarde autour de soi et l'on voit de drôles de choses que l'on ne prend pas le temps de voir habituellement. La preuve en images.

Oies sur canal de bourgogne

 

Canal de bourgogne 212

Canal de bourgogne 170

 

Canal de bourgogne 233

Bâteau fait avec de la récup, sur lequel navigue un couple de retraité

Canal de bourgogne 234

Péniche hotel

Une péniche hôtel avec son chef que l'on voit dans sa cuisine

5. Ca fait les muscles

Canal de bourgogne 108

 Noé en train de fermer les écluses

A chaque écluse, il faut ouvrir et fermer les écluses, ou l'inverse, selon le sens de navigation. Ce sont les éclusiers qui s'en occupent mais il est de bon ton de les aider. Noé a joué le jeu.

6. On visite de jolis villages

Même pas besoin de faire un planning, sauf si vous êtes d'un naturel super organisé, il suffit de regarder autour de soi pour décider ou non de s'arrêter. Les bateaux sont équipés de vélos, ce qui vous permet de visiter des villages, de faire un tour sur les marchés, d'assister à des apéros concert, etc.

Canal de bourgogne 272

Marche canal de bourgogne

7. On goûte à des spécialités locales

Batons de maréchaux

Bâtons de maréchaux

 Pour moi, de bonnes vacances, c'est quand je découvre des spécialités que je ne connaissais pas et qui font partie du patrimoine français, comme les bâtons de maréchaux trouvés dans la boulangerie d'un petit village de Bourgogne, le jambon de Montbard ou un très joli vin de Tonnerre fait par une vigneronne, Céline Coté.

Canal de bourgogne 259

Pour goûter à de bons vins et faire un bon repas, je vous conseille une très jolie adresse ouverte tout récemment à Ancy le Franc : la Cave de Marie. Elle y sert des repas type salades tartines et plats du jour, de très bons vins. Vous pouvez aussi acheter y des produits locaux et de l'artisanat.

La cave de marie

8. On est libre de rencontrer du monde ou pas

En vacances, certains adorent faire des tas de rencontres, d'autres préfèrent vivre en ermite mais parfois on ne peut pas choisir. Avec ce type de vacances, vous êtes complétement libres de rencontrer du monde dans les ports où l'on amarre les bateaux pour faire le plein d'eau ou bien de vivre comme un sauvage.

Canal de bourgogne 012

 9. Ca repose et ça détent

Canal de bourgogne 151

Zéro stress, pas de contraintes, une liberté totale, pas grand-chose à faire, des journées complètes au grand air, c'est fou comme ça fait du bien.

10. Ca resserre les liens dans une famille

Naviguer sur un canal, même si c'est relativement facile, est un travail d'équipe et ça permet de resserrer les liens et de découvrir d'autres aspects de la personnalité des gens qui nous entourent. Et puis, sur un bateau, l'espace est plus restreint, on passe beaucoup de temps ensemble et ce sont des moments privilégiés qui restent gravés en mémoire.

Demain, c'est la rentrée et me voilà bien nostalgique …

Merci mille fois à Nicols pour le prêt du bateau, jamais je n'aurais pensé à ce type de vacances. Je suis déjà tentée de recommencer, notamment sur le canal du midi. Si vous avez des expériences similaires, n'hésitez pas à partager.

Plus d'informations ?

Le site du tourisme fluvial

Le site des voies navigables de France

Infos sur le tourisme fluvial sur le site du Routard

dimanche 10 août 2014

Granola aux éclats de fèves de cacao, exactement comme je l'aime

Granola eclats de feves de cacao

Granola aux éclats de féves de cacao

Il y a plusieurs semaines, j'ai déjeuné avec deux amies et l'une est venue avec un cadeau : des éclats de fèves de cacao. Avant de parler d'autre chose que de cuisine, nous avons évoqué nos idées pour les utiliser.

De mon côté, je me suis lancée de suite dans la confection de sablés classiques aux éclats de fèves de cacao, je partagerai la recette avec vous plus tard, c'est promis.

Puis, quelques semaines après, je me suis souvenue de la phrase de Clotilde: «J'aime bien ajouter des éclats de fèves de cacao dans un granola».

Cette idée n'a cessé de trotter dans ma tête et ça me rend dingue quand je n'arrive pas à mener à bien tous mes projets culinaires. Finalement, le matin de notre départ pour une semaine de bateau sur les canaux de Bourgogne et malgré un mal de tête (suis parfois maso), j'ai pris le temps de faire ce granola. C'est la première fois que nous partions pour ce type de vacances, je ne savais pas trop si nous allions trouver du pain chaque jour, David et moi adorons le granola le matin. Ça m'a motivé.

Je renouvellerai l'expérience à chaque fois que nous partirons en location, c'est chouette à avoir sous la main et c'est facile à transporter. A la maison, j'aime bien aussi m'en servir pour faire des desserts de dernière minute avec des fruits frais, du fromage blanc et un peu de granola.

Comme je suis toujours à l'affut de bonnes occasions pour tester de nouvelles recettes, j'ai testé la recette de Felicity Cloake, auteur de la chronique du Guardian « How to cook the perfect », dont j'ai longuement parlé à l'occasion de ma nouvelle recette de carrot cake.

Elle a raison, son granola est terrible: il est doré et croquant à souhait et c'est la version que je préfère à ce jour, même si j'ai déjà dit cela pour mes précédentes versions de granola maison. C'est un peu le jeu quand on a un blog de cuisine.

Il se trouve que ce granola m'a fait penser à celui du «Frenchie To Go» servi pour leur petit déjeuner. Dans un bol, s'alternent couches de fromage blanc, fruits et granola, j'en suis fan. Vous pouvez aussi l'acheter mais ce n'est pas donné. Ça tombe bien, je vais faire des économies.

David partage mon enthousiasme et je dois le retenir pour ne pas boulotter toutes nos réserves que vous voyez sur la photo.

Granola, exactement comme je l'aime

Avec quelques modifications par rapport à la recette d'origine de Felicity Cloake

Pour un grand bocal type Le Parfait

  • 40 g d'huile
  • 100 g de miel
  • 3 grosses pincées de fleur de sel
  • 170 g de flocons d'avoine
  • 170 de flocons d'épeautre (ou la même quantité de flocons d'avoine)
  • 100 g de graines de tournesol (c'est très bon aussi avec des graines de courge)
  • 250 g de fruits secs (amandes et noisettes pour moi)
  • 60 g d'éclats de fèves de cacao
  • 1 blanc d'œuf calibre L
  • 125 g d'un mélange de raisins secs & cranberries

Comment faire ?

Préchauffez votre four à 150°.

Versez le miel, l'huile et la fleur de sel dans une casserole ou dans un petit pichet puis faites chauffer sur feu doux ou dans un four à micro-ondes, juste pour que le miel fonde et que le mélange soit homogène.

Dans un grand bol, mélangez les flocons, les graines de tournesol, les éclats de fèves de cacao et les fruits secs grossièrement concassés.

Battez le blanc jusqu'à ce qu'il commence tout juste à mousser, ajoutez-le dans le bol et mélangez.

Ajoutez le mélange huile et miel et mélangez bien.

Etalez dans un grand plat allant au four et faites cuire pendant 35 minutes en mélangeant 3 à 4 fois.

Si vous mélangez moins, vous allez avoir des petits agglomérats de granola, ce qui peut être le but recherché. De mon côté, je préfère que les éléments soit distincts les uns des autres.

Laissez encore 15 minutes dans le four éteint.

Versez dans un bol, laissez tiédir 10 minutes, ajoutez le mélange raisins secs & cranberries puis laissez bien refroidir avant de mettre dans un bocal.

La granola reste bien croquant pendant une dizaine de jours, voire pendant 2 semaines, même sur un bateau. Les éclats de féves de cacao approtent un plus indéfinissable.

Je vous souhaite un très bon dimanche.

 

lundi 04 août 2014

Gâteau d’été aux pêches, amandes & framboises

Gateau peches framboises et amandes

Gâteau pêches amandes & framboises

Quand je rentre de vacances et que je n'ai pas cuisiné, la première chose que j'ai envie de faire, c'est un gâteau. C'est devenu presque une routine. En général, c'est un truc simple avec les ingrédients du placard.

Mes gâteaux suivent aussi le temps qu'il fait à notre retour à Paris. C'est comme cela que je m'étais mise à faire un pain d'épices en plein mois de juillet il y a quelques années.

Cette fois, il faisait beau et j'ai pris le temps d'aller sur le marché très déserté. Mon gâteau tout simple s'est enrichi de fruits, ils sont tellement bons en ce moment.

Je me suis inspirée d'une recette de Nigel Slater, j'aime toujours autant ses idées. J'ai remplacé les myrtilles par des framboises, j'ai mis beaucoup plus de pêches et j'ai très légèrement diminué beurre et sucre.

Vous trouverez sa recette de « summer cake » dans cet article et je vous invite à lire sa prose, c'est un de mes chroniqueurs préférés.

Gâteau d'été aux pêches, amandes & framboises

Ingrédients pour 8 personnes

  • 150 g de beurre demi sel mou
  • 100 g de sucre de canne non raffiné
  • 50 g de sucre
  • 2 œufs calibre L
  • 175 g de farine à levure incorporée (ou farine et 1 cuil. à café de levure chimique)
  • 100 g d'amandes en poudre
  • 3 grosses pêches blanches
  • 125 g de framboises
  • Un peu de cassonade pour la finition.

Comment faire ?

Beurrez un moule de 25 cm de diamètre.

Préchauffez votre four à 160°.

Pelez les pêches puis coupez la chair en dés.

Dans un bol, mélangez les sucres et le beurre, jusqu'à ce que le mélange soit bien crémeux.

Ajoutez petit à petit les œufs légèrement battus et mélangez.

Ajoutez la farine à levure incorporée (ou la farine & levure), la poudre d'amandes, mélangez, ajoutez les pêches et mélangez.

Versez dans le moule beurré, lissez la surface, ajoutez les framboises sur la surface (ne les enfoncez-pas) puis saupoudrez d'un peu de cassonade.

Enfournez pour 30 à 35 minutes. La lame d'un couteau insérée au centre doit ressortir sèche.

Attendez 5 minutes puis démoulez sur une grille.

Verdict : c'est léger et moelleux, je vous le conseille vivement.

Gateau peches et framboises

samedi 02 août 2014

Le prix des tomates : prenez une photo de tomates & son prix sur votre lieu de vacances ou chez vous et partagez-la

Le prix des tomates

Le prix des tomates

Me voilà de retour d'une super semaine de croisière sur la méditerranée en famille pour fêter les 50 ans de mariage de mes parents. Première croisière, coup de cœur pour ces vacances qui détendent vraiment. Rien à faire et en même temps, on ne s'ennuie pas une seconde. Des vraies vacances quoi !

Tomates et fleurs de courgette

Lors d'une escale en Italie, nous avec fait le tour d'un marché pas forcement touristique mais ça a son charme aussi. J'ai été surprise par le prix des tomates tellement bas par rapport à ce que l'on trouve à Paris.

Du coup, je suis curieuse et j'aimerais connaitre le prix des tomates sur votre lieu de vacances ou dans votre région si vous n'êtes pas partis.

Tomates en sicile

Comment faire ?

Prenez une photo de tomates avec leur prix puis publiez-la sur ma page Facebook « C'est moi qui l'ai fait ! ». Je ferai un billet récapitulatif à la rentrée.

Je vous souhaite un très beau mois d'août.

 
mardi 29 juillet 2014

Muffins chocolat blanc et groseilles

Muffins groseilles et chocolat blanc

Muffins chocolat blanc & groseilles

Quand j'ai écrit mon premier livre « Cookies Muffins & Co », j'ai fait pas mal de tests à la fois pour les cookies et pour les muffins. Une fois satisfaite avec ma recette de base, je voulais notamment que le muffin se détache du papier, je me suis amusée à décliner.

9 ans après j'utilise encore la même recette de base pour mes muffins. Enfin presque : j'ai juste très légèrement diminué les quantités de sucre et de matière grasse. Depuis un séjour à New York, je rajoute aussi un peu de cassonade sur le dessus, cela donne une croûte un peu croquante aux muffins, j'adore.

Cette version est née tout simplement parce qu'il me restait des groseilles après avoir préparé ce clafoutis pêches & groseilles.

Je vous souhaite un très bel été.

Ingrédients pour 12 muffins

  • 315 g de farine à levure incorporée
  • Ou 315 g de farine & 2 cuil. à café de levure chimique
  • 2 pincées de sel
  • 100 g de chocolat blanc
  • 100 g de groseilles (poids net)
  • 75g de sucre de canne blond
  • 50 g d'huile végétale
  • 2 œufs
  • 25 cl de lait d'amandes
  • Cassonade pour la finition
  • Amandes effilées pour la finition

Comment faire ?

Mettez des caissettes en papier dans votre moule à muffins.

Préchauffez votre four à 180°C.

Dans un grand bol, mélangez la farine à levure incorporée ou la farine et la levure, le sucre, le sel et le chocolat blanc coupé en pépites.

Dans un petit bol, battez les œufs avec le lait et l'huile.

Versez ce mélange dans le premier bol, ajoutez les groseilles égrainées et mélangez à l'aide d'une cuillère, juste assez pour que l'on ne voit plus la farine.

Le mélange doit être encore grumeleux.

Remplissez les caissettes aux ¾, parsemez de sucre cassonade puis d'amandes effilées.

Enfournez pour 18 minutes.

Retirez les caissettes du moule puis laissez refroidir sur une grille.

N'oubliez pas que les muffins sont toujours meilleurs le jour J.

Si vraiment il vous en reste et que vous n'avez plus faim, mettez-les dans une boite en métal tapissée de sopalin, ils vont y patienter jusqu'au lendemain.

lundi 21 juillet 2014

Clafoutis pêches & groseillles au lait d’amandes

Clafoutis peches groseilles

Clafoutis pêches & groseilles au lait d'amandes

Il y a deux ans, Noé a arrêté de boire du lait. Il n'est pas techniquement intolérant au lactose (on a fait les tests, enfin !) mais il le digère très mal. Du coup, nous avons tranché et il a toujours sa bouteille de lait d'amandes au frais.

Le seul problème est qu'en cette période de vacances, j'ai mal géré en ouvrant une nouvelle bouteille alors qu'il n'était que de passage à la maison.

C'est sur le blog d'Edda « Un déjeuner de soleil » que j'ai trouvé l'inspiration pour répondre à mes trois contraintes : utiliser le lait d'amandes, emporter un dessert chez des amis et profiter des fruits de saison (les pêches sont très bonnes en ce moment et les groseilles se marient très bien avec).

Ce clafoutis est assez loin de la version classique. Sa texture est beaucoup plus légère et crémeuse. Je sais que je testerai en automne avec d'autres fruits.

Si vous aimez les clafoutis qui ont plus une texture plus ferme, je vous invite à tester plutôt cette recette de clafoutis à la pêche ou aux nectarines.

Clafoutis pêches & groseilles au lait d'amandes

Recette inspirée de celle d'Edda 

Ingrédients pour 8 personnes

  • 650 g net de pêches blanches (plates pour moi)
  • 180 g de groseilles (poids net) + 1 cuil. à café de sucre
  • 40 cl de lait d'amandes (
  • 100 g de sucre de canne blond
  • 75 g de Maïzena
  • 4 œufs
  • Un peu de cassonade pour la finition
  • Amandes effilées pour la finition

Comment faire ?

Préchauffez votre four à 180°C.

Pelez les pêches puis coupez-les en tranches.

Egrainez les groseilles, mettez-les dans un bol avec la cuillère à café de sucre et mélangez.

Dans un bol, fouettez les œufs et le sucre. Ajoutez la Maïzena et mélangez bien.

Ajoutez le lait d'amandes petit à petit et mélangez bien.

Beurrez un plat à gratin puis alternez fruits et appareil à clafoutis.

Saupoudrez de cassonade puis d'amandes effilées.

Enfournez pour 35 minutes environ. Le clafoutis doit être pris mais encore tremblotant au centre.

Augmentez la température du four à 220°C puis laissez cuire encore 5 minutes, jusqu'à ce que le dessus soit doré.

Dégustez à température ambiante.

Si vous avez des restes, conservez-les au frais jusqu'au lendemain.

samedi 19 juillet 2014

Merlu, haricots Tarbais & chorizo

Merlu haricots tarbais chorizo

Ce plat, je ne compte plus les fois où je l'ai préparé à la maison. C'est le truc qui m'a sauvé plus d'une fois quand j'avais du monde à la maison et pas de possibilité de cuisiner en amont.

On ne pense pas souvent à associer le poisson avec les légumes secs. Dommage, car cela fonctionne très bien et ça plait.

Quand j'ai écrit des recettes pour un dossier de presse pour les haricots Tarbais, j'ai tout de suite pensé à cette recette et c'est avec plaisir que je la partage avec vous aujourd'hui.

Je vous souhaite un très bon week-end.

Filet de merlu sur haricots tarbais au chorizo

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 filets de merlu
  • 1 bocal de haricots tarbais au naturel
  • Ou 200 g de haricots tarbais secs
  • 10 cl de jus de veau
  • 50 g de chorizo
  • 1 cuil. à café de paprika
  • 5 cuil. à soupe de persil plat ciselé
  • Huile d'olive
  • Fleur de sel et poivre du moulin

Préparation

Sortir votre poisson du réfrigérateur puis laisser reposer.

Retirer la peau du chorizo puis couper la chair en petits dés.

Les faire revenir 2 minutes dans une poêle chaude, afin qu'ils soient croustillants puis les verser sur une assiette recouverte de papier absorbant.

Egoutter les haricots, les rincer et les mettre dans une casserole.

Ajouter le chorizo cuit, le jus de veau, le paprika et faire mijoter pendant 15 minutes sur feu doux.

Saler, goûter et rectifier éventuellement l'assaisonnement.

Ajouter le persil (en garder un peu pour le poisson) et mélanger.

Faire chauffer une poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive sur feu moyen.

Ajouter les pavés de poisson puis les faire revenir sur les 2 faces, pendant 5 à 8 minutes, jusqu'à ce que la chair cesse tout juste d'être translucide.

Répartir les haricots bien chauds sur 4 assiettes. Ajouter le poisson, saler, poivrer, ajouter un peu de persil plat et servir.

Astuces

I est important de ne pas faire cuire le poisson quand il sort du réfrigérateur afin de ne pas faire un choc thermique, ce qui rendrait la chair du poisson moins tendre. Vous pouvez préparer les haricots à l'avance et les faire réchauffer au dernier moment.

Si vous utilisez des haricots Tarbais secs, faites-les tremper une nuit dans de l'eau puis faites-les cuire en suivant le billet « Comment faire cuire des lentilles ? ».

mercredi 16 juillet 2014

Spirelli ou comment faire des spaghettis de légumes avec un taille crayon à légumes ?

Spirelli pour faire des spaguettis de légumes

Je déteste les gadgets, les trucs qui ne marchent pas bien et qui encombrent les tiroirs parce que l'on nous a vendu du rêve.

Cette fois j'ai craqué pour le Spirelli de chez Gefu. Je crois que c'est sur un site américain que j'ai entendu parler de ce drôle d'ustensile en forme de taille crayon. C'est l'ustensile chouchou des personnes adeptes de la cuisine crudivore et/ou qui veulent limiter les féculents dans leur alimentation.

Par chance, je l'ai trouvé sur un site français et il est déjà en rupture de stock.

Spirelli taille croyon a legumes

Spirelli ou taille crayon à légumes

Testé ce week-end, ça marche et c'est ultra simple à utiliser. Il a le droit de rester dans ma cuisine et peut-être même la chance de partir avec nous en vacances.

Comment ça marche ?

En gros, comme un taille-crayon. Vous tenez l'appareil dans la main gauche, vous tournez le légume dans la partie droite, les spaghettis tombent au milieu, tandis que vous récupérez à la fin une très fine tige de légumes à gauche que vous pouvez recycler dans une soupe.

Il y a deux tailles de lames, de chaque côté de l'appareil pour avoir des spaghettis plus ou moins larges.

J'ai testé aussi avec des carottes.

Dans les deux cas, les spaghettis sont particulièrement longs, un peu comme quand vous épluchez une pomme d'un seul tenant.

Que faire avec les spaghettis ?

Vous pouvez les manger crus, les faire cuire à la vapeur, les faire sauter dans de l'huile d'olive, les ajouter dans des nouilles sautées (ce que j'ai fait) ou dans des tartes. Cela permet de manger des légumes autrement, j'aime beaucoup la texture que cela donne aux légumes, c'est très différent de la version râpée ou de la version julienne car il y a plus de volume. C'est très intéressant et ça change.

Spirelli nouilles sautées aux spaguettis de légumes

lundi 14 juillet 2014

Nos premiers makis

Maki samon avocat

Nos premiers makis

Figurez-vous que je n'ai presque jamais cuisiné avec Gabrielle qui a aujourd'hui 21 ans. Oui je sais c'est dingue ! Quand elle était petite, on a du faire des sablés ensemble trois ou quatre fois (idem pour la peinture). Plus tard, je n'ai pas été très moteur pour ce genre d'activité. Quand elle a eu 14 ans, elle a commencé à faire du sport en compétition et puis il y a eu la prépa et en septembre, elle est partie à Lyon.

Et voilà comment les années filent.

Ce week-end, séance de rattrapage. Gabrielle voulait absolument faire des makis. Nous avons commencé par faire les courses ensemble pour acheter ce qu'il faut, je n'avais jamais fait de makis non plus. Le seul ustensile à acheter, ce sont des petites nattes en bambou que l'on trouve très facilement aujourd'hui.

Samedi, en fin d'après-midi, après quelques recherches sur le net, nous avons transformé la cuisine en atelier cuisine. Je vous invite à faire cette activité en famille, c'est assez proche du travail manuel avec une surprise gourmande à la fin.

Une fois le premier maki roulé (une cata pour moi et beaucoup mieux pour Gabrielle), on prend le coup de main et les suivants sont plus faciles à faire, parfois un peu trop fins, parfois un peu trop gros, il faut juste mettre la bonne quantité de riz.

Makis samumon concombre

Comment faire des makis ?

Liste des courses pour une quarantaine de makis

  • 500 g de riz à sushi
  • 10 cl de vinaigre de riz
  • 2 cuil. à soupe rase de sucre
  • 6 feuilles d'algues Nori
  • 180 g de filet de saumon
  • 1 avocat
  • 1 concombre
  • 1 peu de chili sauce (facultatif)
  • Sauce soja pour servir
  • Un peu de jus de citron pour citronner l'avocat

Ustensiles : 1 ou 2 nattes en bambou pour rouler les makis

La cuisson du riz

Après quelques lectures sur le net, nous avons opté pour la cuisson au rice-cooker. Nous étions un peu perturbées par la quantité d'eau qui varie pas mal d'une recette à l'autre. Nous avons opté pour un ratio de 1,25 (pour un volume de riz, mettez 1,25 fois le volume en eau). Ça marche. Ouf !

Rincez votre riz 3 fois puis égouttez-le.

Mettez-le dans le bol de votre rice-cooker avec 625 g d'eau. Mettez le rice-cooker en route.

Pendant ce temps, faites frémir le vinaigre de riz avec le sucre, juste pour dissoudre le sucre.

Quand le riz est cuit, retirez le bol de votre rice-cooker puis attendez 5 minutes.

Ajoutez le vinaigre sucré petit à petit sur le riz et mélangez.

Laissez tiédir.

La préparation des ingrédients

Fendez le concombre en quatre, retirez la partie centrale puis coupez des bâtonnets de la largeur des feuilles de nori.

Coupez l'avocat en deux, retirez le noyau et la peau, coupez des bâtonnets et citronnez-les.

Coupez le saumon en fins bâtonnets.

La préparation des makis

Comme nous n'avions jamais fait de makis, nous avons suivi cette vidéo pour observer les gestes, elle nous a beaucoup aidé (voir plus bas).

Coupez chaque feuille de nori en deux puis déposez une demi-feuille sur chaque natte en bambou, surface brillante contre la natte, soit en dessous.

Posez une couche de riz, en laissant un bord libre de 1,5 cm au-dessus. Ajoutez éventuellement un peu de chili sauce.

Comme le riz est collant, posez un bol d'eau devant vous et mouillez vos doigts.

Posez un bâtonnet de saumon et au choix, un bâtonnet d'avocat ou de concombre et roulez, en serrant le plus possible, en vous servant de la natte (voir la vidéo).

Enroulez vos boudins au fur et à mesure dans du film étirable puis mettez-les au frais.

Laissez-les au frais pendant 30 minutes puis coupez-les en tronçons à l'aide d'un bon couteau dont vous aurez mouillé la lame.

Et voilà, c'est prêt.

A la fin, comme vous pouvez le voir sur la photo, nous nous sommes amusées à la fin à faire des sushis balls et même un vrai sushi.

Je vous souhaite un très bon 14 juillet.

Suivez Pascale Weeks sur Twitter


Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger