"Pates, riz, risotto" (29)

lundi 13 janvier 2014

Rouleaux de printemps au riz, carottes, poulet, cacahuètes et chou chinois ou comment utiliser un reste de riz

Rouleaux printemps riz poulet vue 1

Rouleaux de printemps riz, poulet, cacahuètes, carottes & chou chinois

Il parait que le week-end, quand on se révèle naturellement tôt, l'idéal est de se lever, sans chercher à se rendormir. Il semble que ce soit pour le bien de notre sommeil. C'est certainement vrai, il m'est arrivée d'être complètement patraque après m'être rendormie.

D'un autre côté, j'avoue que le week-end, j'aime bien rester un peu au lit, dans la chaleur de la couette. Au printemps, je ne fais rien d'autre que d'écouter les oiseaux dehors, c'est mon bruit préféré sur la terre. Le reste de l'année, je ne ferme pas les yeux, je ne cherche pas à me rendormir, je ne bouge pas mais je pense. A des tas de choses, à ce que j'ai envie de faire dans la journée, à ce que je dois faire (rien de mieux pour ne pas se rendormir d'ailleurs), etc. Il n'est pas rare que durant ces minutes volées à ma journée, j'ai des tas d'idées qui me viennent en tête.

Hier matin, j'ai eu subitement envie de rouleaux de printemps, guidée par le souhait de faire un déjeuner frais et par les restes de notre diner de la veille avec des amis.

Un reste de riz au jasmin, quelques carottes, du chou chinois que nous avons mangé cru avec cette sauce satay (je vous conseille ce mariage, c'est divin), un reste de poulet et voilà le travail. Mettre du riz cuit dans les rouleaux de printemps n'est pas très commun je pense mais c'est un très bon moyen d'utiliser un reste de riz. J'ai chipé l'astuce des japonais utilisée pour préparer les sushis et les makis, à savoir que j'ai mélangé le riz cuit avec du vinaigre de riz. C'est plus savoureux que de manger le riz froid tel et cela facilite la préparation des rouleaux de printemps car le riz s'amalgame facilement avec les carottes râpées.

J'ai remplacé la laitue traditionnelle par du chou chinois, les crevettes par du poulet et j'ai ajouté une touche de sauce satay maison.

Parfait pour un déjeuner du dimanche, c'est nourrissant tout en gardant une légèreté que je recherche en ce moment.

Je vous souhaite une très belle semaine.

Rouleau printemps riz poulet chou chinois deux vue 1

Rouleaux de printemps au riz, carottes, poulet, cacahuètes et chou chinois

Ingrédients pour 10 rouleaux

10 galettes de de riz de 16 cm de diamètre (feuilles de riz ou rice paper)

250 g de riz cuit

125 g de chou chinois

75 g de carottes râpées (environ 2 carottes)

150 g de de blanc de poulet cuit

1 cuil. à soupe de vinaigre de riz & 1 cuil. à café de nuoc mam

Un peu de sauce satay maison ou achetée

Pour la sauce :

2 cuil. à soupe de nuoc mam, 1 cuil. à soupe de vinaigre de riz, 1 peu de sucre roux, au goût & 1 gousse d'ail pelée et râpée

Comment faire ?

Mettez le riz dans un bol puis détachez grossièrement les grains avec vos doigts.

Pelez les carottes, détaillez-les en julienne (ou râpez-la) et mettez-les dans le bol avec le riz.

Ajoutez le vinaigre de riz (1 cuillère à soupe), le nuoc mam (1 cuillère à café) et mélangez.

Emincez le chou chinois. Préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients dans un bol.

Remplissez un plat à gratin d'eau froide

Posez un torchon propre sur votre plan de travail puis ajoutez 2 feuilles de papier absorbant, l'une à côté de l'autre.

Mettez tous les ingrédients devant ou à côté du torchon.

Mettez deux feuilles de riz dans l'eau, attendez deux minutes puis posez-les sur les feuilles de papier absorbant posées sur le torchon.

Posez sur la moitié inférieure d'une feuille de riz une couche de chou chinois.

Posez sur la partie inférieure une cuillère à soupe du mélange riz & carottes.

Ajoutez des morceaux de poulet sur le riz puis une demi cuillère à café de sauce satay.

Rabattez la partie inférieure sur la garniture puis roulez une fois en serrant, rabattez les bords sur le milieu puis roulez afin de former un rouleau.

Déposez sur une assiette et faites de même avec la seconde feuille de riz.

N'oubliez pas entre temps de remette deux feuilles de riz dans l'eau et continuez ainsi pour le restant des feuilles de riz.

Astuces

Ne mettez pas trop de feuilles de riz dans l'eau car trop imbibées, elles sont plus difficiles à travailler.

De mon côté, je travaille deux feuilles de riz à la fois, ce qui correspond à mon rythme.

Vous pouvez conserver ces rouleaux au frais, recouverts de film étirable.

Pour servir, répartissez la sauce dans des petits bols puis trempez les rouleaux de printemps dedans à chaque bouchée.

Une autre recette pour utiliser des restes de riz : Riz sauté aux carottes, poireaux & coriandre

jeudi 19 décembre 2013

Riso ou Puntalette à la truite fumée pour repas solo d'adolescent

Riso truite fumee

En ce moment je cours, je cours mais je vous rassure, je vais finir par me poser pour pouvoir préparer Noël en toute sérénité. Pour une fois mes sœurs Lucie et Caroline ne pourront plus me dire que je ressemble à Bree dans Desperate Housewives quand j'avais pour habitude de leur annoncer la première semaine de décembre que j'avais terminé mes courses de Noël.

Et comme je cours, Noé se retrouve souvent seul pour le déjeuner du mercredi. Il ne cuisine pas encore, je ne sais pas si c'est normal à 13 ans mais j'imagine que cela doit dépendre des familles. J'ai très certainement mal éduqué mes enfants sur ce sujet car je travaille à la maison depuis plusieurs années tout en étant très omniprésente dans la cuisine.

Quand j'ai le temps, j'essaie de lui préparer quelque chose de rapide, comme ces pâtes cuites par absorption. L'avantage de cette cuisson est qu'à mon avis, elles supportent mieux d'être réchauffées, contrairement aux pâtes cuites traditionnellement dans de l'eau.

J'ai utilisé des petites pâtes en forme de grains de riz, j'en suis fan. Alors que je faisais une recherche dans Google pour retrouver leur autre nom (elles s'appellent Riso sur le sachet) je suis tombée sur un de mes billets qui traitent du sujet et que j'avais complètement oublié. Ces petites pâtes s'appellent donc Orzo, Risoni, Riso, Puntalette ou langues d'oiseaux.

Je vous conseille de les faire cuire par absorption comme pour un risotto, elles deviennent très moelleuses tout en gardant leur texture, c'est un vrai plaisir simple. Je les ai servies avec de la truite fumée aux herbes qui vient d'Italie, une pure merveille dénichée chez Olivier, mon traiteur italien préféré à Nogent Sur Marne (Signori & Figli).

Riso ou Puntalette à la truite fumée

Ingrédients pour 2 personnes

160 g de pâtes en forme de grains de riz ou de coquillettes

(J'utilise depuis des années 80 g de pâtes sèches par personne en plat principal mais vous pouvez en faire plus)

40 cl de bouillon de volaille ou de légumes

150 g de truite fumée

1 cuil. à soupe d'huile d'olive

Faites chauffer l'huile d'olive dans une casserole ou dans une sauteuse, ajoutez les pâtes crues puis mélangez pendant 40 secondes sur feu moyen.

Ajoute une louche de bouillon et mélangez.

Lorsque le bouillon est absorbé, ajoutez le restant du bouillon au fur et à mesure en mélangeant à chaque ajout.

Lorsque les pâtes sont cuites, retirez la casserole du feu, ajoutez la truite émiettée et mélangez.

Si vous préparez ce plat à l'avance, n'ajoutez pas la truite.

Faites réchauffez les pâtes puis ajoutez la truite émiettée.

Servez avec un tour de moulin à poivre.

Et vous, que cuisinez-vous quand vos enfants sont seuls ?

vendredi 19 juillet 2013

Salade de nouilles Soba, courgettes, tomates, sauce asiatique au beurre de cacahuètes

Salade nouilles soba courgettes vinaigrette asiatique
Salade de nouilles Soba, courgettes, tomates, sauce asiatique au beurre de cacahuètes

Jusqu’à hier matin, j’ai gardé beaucoup de recul pour ne pas vivre les concours de Gabrielle par procuration. Je suis même restée ZEN. Les écrits ont débuté fin avril, les oraux ont débuté le 20 Juin et c’est encore en cours jusqu’à samedi avec un oral de Math à 14 h.

Depuis hier matin, j’ai plus du mal. Certaines écoles d’ingénieur délivrent les résultats des oraux au compte-goutte alors que les résultats définitifs ne seront donnés que le premier août, ce qui fait monter le suspense. Au début, Gabrielle était rassurée par ses notes. Hier matin, première mauvaise surprise dans une matière, deux heures avant un oral.

J’ai eu l’impression de me transformer en coach sportif en lui conseillant de ne pas penser à cette note et de donner le meilleur d’elle-même jusqu’au bout. Suis nulle pour faire cela, je suis obligée de prendre sur moi pour ne pas montrer que je suis stressée et je n’ai aucune idée si cela sert à quelque chose de le faire.

Matinée avec une boule dans le ventre. Heureusement, la cuisine est là pour me faire penser à autre chose. Ce n’est pas un hasard si notre déjeuner a été préparé autour des nouilles Soba, Gabrielle les adore.

J’ai fait une version salade avec des courgettes et une tomate. Je vous conseille vivement la sauce préparée avec du beurre de cacahuètes, de la sauce soja, du vinaigre de riz et de la Chili sauce. Elle a du peps et donne tout son caractère à cette salade finalement toute simple.

Je vous rassure, depuis hier matin Gabrielle a repris du poil de la bête.

Salade de nouilles Soba, courgettes, tomates, sauce asiatique au beurre de cacahuètes

Recette inspirée du magazine britannique Olive de Juin 2011 mais avec d’autres légumes

Ingrédients pour 3 à 4 personnes, selon votre appétit

175 g de nouilles Soba (voir note)
2 petites courgettes
1 grosse tomate
Huile d’olive pour la cuisson des courgettes

Graines de sésame torréfiées pour la finition

Pour la sauce

2 cuil. à soupe légèrement bombées de beurre de cacahuètes
2 cuil. à soupe de sauce soja
2 cuil. à soupe de vinaigre de riz
2 cuil. à café d’huile de sésame
2 cuil. à soupe de Chili sauce
1 cuil. à café rase de gingembre frais pelé et râpé
3 à 4 cuil. à soupe d’eau bouillante


Mettez le beurre de cacahuètes dans un bol, ajoutez la sauce soja, le vinaigre, le gingembre, la chili sauce, l’huile de sésame et mélangez bien, jusqu’à ce que la sauce soit bien lisse.
Goûtez et rectifiez éventuellement l’assaisonnement. Ajoutez l'eau bouillante.
La sauce doit avoir la consistance d’un yaourt brassé. Si elle est trop épaisse, ajoutez la dernière cuillère à soupe d’eau bouillante.

Sauce vinaigretet asiatique beurre cacahuetes
Faites bouillir une casserole d’eau, plongez les nouilles soba et faites-les cuire le temps indiqué sur le paquet.
Rincez-les sous l’eau froide, égouttez bien, ajoutez la sauce et mélangez.
Pendant la cuisson des nouilles, retirez les extrémités des courgettes puis détaillez-les en julienne (très fin bâtonnets) ou râpez-les avec une râpe à gros trous.
Faites-les revenir 1 minute sur feu vif dans une cuillère à soupe d’huile, elles doivent rester croquantes.
Ajoutez-les aux pâtes.
Pelez la tomate, retirez le jus et les graines puis détaillez la chair en dés, ajoutez les à la salade.
Mélangez la salade puis servez-la avec les graines de sésame.

C'est quoi les nouilles Soba ?

Les nouilles Soba sont des nouilles japonaises faites avec de la farine de sarrasin ou avec un mélange froment & sarrasin (regardez bien les étiquettes). Elles ont une couleur brune ou verte lorsqu’elles sont aromatisées au thé vert matcha.
Elles se cuisinent de manière très simple, juste plongées quelques minutes dans de l’eau bouillante. Vous pouvez alors les manger telles quelles, ou bien les rincer sous l’eau froide pour les consommer froide avec une vinaigrette ou pour les réchauffer au wok avec une sauce et d’autres ingrédients.

Où trouver les nouilles Soba ?

Dans la plupart des épiceries asiatiques en France ou dans les supermarchés au rayon « Cuisines du monde ». A Paris, allez faire un tour dans les épiceries japonaises du quartier japonais à Paris (rue Saint Anne, Paris 2 ou rue des Petits Champs, Paris 2), au Lafayette Gourmet, à la Grande Epicerie de Paris (Bon Marché) ou bien dans certains magasins Monoprix.
Sinon, en ligne, sur les sites suivants :
Kioko, Nishikidori Market, Satsuki ou Workshop Isse (plus cher mais produits haut de gamme).


Je vous souhaite de très bonnes vacances si vous êtes partis.

lundi 15 juillet 2013

Riz Basmati Tilda, comment le cuire & que faire avec ?

Riz basmati tilda
Riz Basmati Tilda, comment le cuire & que faire avec ?

Je ne sais plus exactement quand le riz Basmati Tilda a croisé mon chemin mais je crois bien que Dorian a joué un rôle dans cette histoire, un jour de balade dans le quartier indien de Paris.

Il est devenu un incontournable dans ma cuisine, j’aime son parfum quand il cuit et même les enfants ont appris à reconnaitre et à apprécier son odeur quand le rice cooker commence à s’agiter dans un coin de la cuisine. Quant à son goût et à sa texture, nous en sommes fans.

S’il est mon riz basmati préféré depuis des années, je ne savais pas grand-chose à son sujet.
J’étais donc toute contente de me rendre à un atelier organisé par la marque Tilda et animé par la charmante Sanjee. Shakila, responsable Tilda pour la France nous a appris plein de choses sur le sujet.

Tilda est une entreprise familiale britannique créée par une famille d’origine indienne implantée en Ouganda. Fin des années 60, quand la communauté indo-pakistanaise est expulsée par le dictateur Idi Amin Dada, ils s’installent en Grande-Bretagne et commencent à vendre du riz Basmati aux asiatiques résidents. C’est aussi la première entreprise qui a importé le riz basmati en Europe.

Le terme Basmati correspond à une variété de riz qui cohabite avec les 42 000 variétés de riz dans le monde. C’est fou, non ?

Le riz basmati a la particularité d’avoir de longs grains, très aromatiques et qui se détachent bien les uns des autres à la cuisson, surtout si vous avez pris la peine de faire tremper le riz ou au moins de le rincer.  D’ailleurs, quand vous faites tremper le riz, les grains s’allongent 25% fois plus que si vous ne le faites pas.

Riz basmati tilda deux
Il ne peut pousser qu’au pied de l’Himalaya, en raison du type de climat, sol, etc.

Tilda commercialise la variété d’origine du riz basmati qui est une variété non croisée, d’où le terme Pure Basmati utilisé par la marque pour se distinguer d’autres riz basmati qui sont des variétés croisées (voir plus d’infos sur ce lien).

La variété d’origine est assez fragile et demandent beaucoup de travail. Les tiges sont hautes, il y a 15 à 20 grains de riz par tiges et les rangs sont assez espacés les uns des autres, ce qui rend les plantations sensibles aux éléments climatiques.

Du coup, certains variétés croisées sont apparues, afin d’avoir des rendements plus importants et des variétés moins fragiles. Tilda teste donc l’ADN de son riz afin de garantir la variété d’origine.

Le riz basmati Tilda est produit par 10 000 petits riziculteurs dont certains travaillent depuis 4 générations. Tilda leur vend à prix coutant les graines certifiées « basmati ». Les riziculteurs ont ensuite le choix de vendre leur récolte à Tilda ou non. La vente se fait sur un marché aux enchères.

Saviez-vous que le riz basmati se bonifie avec le temps ?

Tilda attend d’ailleurs au minimum 18 mois après la récolte pour le commercialiser. Le riz Basmati ne se périme pas et Il existe même en Grande-Bretagne une version « vintage » du riz Tilda dont les grains ont été récoltés en 2006, année exceptionnelle en terme de saveur.

Durant cet atelier, nous avons commencé par faire cuire le riz avec les explications de Sanjee.

Comment faire cuire le riz basmati ?

Depuis des années, je suis fidèle à mon rice cooker. Si j’ai le temps, je trempe le riz pendant 1 ou 2 heures, voire plus puis je le rince. Si je n’ai pas prévu à l’avance d’en préparer, je me contente de le rincer. Pour cela, pas besoin de passoire. Je mets le riz dans le bol de mon rice cooker, je rajoute de l’eau, je mélange avec ma main puis je vide l’eau, sans perdre de grains de riz, coup de main facile à prendre. Je fais cela 3 fois, jusqu’à ce que l’eau soit claire. Je compte ensuite 1 volume de riz pour 1,5 volume d’eau.

Si vous n’avez pas de rice cooker, je vous invite à lire le billet de Beena sur les 9 règles d’or pour faire cuire le riz Basmati.

Que faire de bon avec le riz Basmati ?

Une fois le riz cuit, nous avions pour mission en équipes, de préparer une entrée, un plat et un dessert avec du riz.

C’est avec Philo et Elodie que nous nous sommes lancées. Nous avons préparé des galettes de thon au riz et aux épices, du riz sauté au saumon et aux légumes et des petites crêpes au riz, lait de coco et ananas. C’est la première fois que nous faisions un dessert au riz (je ne compte pas le riz au lait qui se prépare avec du riz rond, le riz basmati étant un riz aux grains longs).

Galettes riz thon epices
Superbe soirée, cela faisait longtemps que je n’avais pas cuisiné en équipe et j’avoue que je ne pensais pas que l’on pouvait faire autant de choses avec du riz. Cela m’a donné des tas d’idées.

Notre menu avec le riz :

Galettes de thon au riz et aux épices (voir la recette sur le blog de Philo)
Riz sauté aux légumes et au saumon (recette ci-dessous)
Petites crêpes au riz, lait de coco et ananas (voir la recette sur le blog d’Elodie).

Crepes lait de coco riz ananas
Riz sute saumon poivrons carottes
Riz sauté au saumon, poivron et carotte

Ingrédients pour 4 à 6 personnes

450 g de riz basmati cuit
2 pavés de saumon
1 poivron rouge
2 carottes
1 échalote pelée et émincée
1 gousse d’ail pelée et pressée ou râpée
1 cuil. à café de gingembre frais pelé et râpé
2 poignées d’amandes effilées
2 poignées de raisins secs
3 cuil. à soupe de sauce soja
3 cuil. à café de pulpe de tamarin
3 cuil. à café de Worcestershire sauce
1 cuil. à café de sucre roux
2 cuil. à soupe d’eau
Huile d’olive
Coriandre fraiche

Préparation

Dans un petit bol, mélangez la sauce soja, le sucre, la pulpe de tamarin, la Worcestershire sauce et l’eau.
Goûtez, vous devez avoir un mélange équilibré entre le salé, l’acide et le sucré.
Retirez la peau des pavés de saumon puis coupez la chair en dés d’1 cm.
Pelez les carottes puis détaillez-les en julienne.
Coupez le poivron en lanières.
Dans un wok, faites chauffer une cuillère à soupe d’huile, ajoutez l’échalote, l’ail, le gingembre et faites-les revenir 10 secondes sur feu vif.
Aoutez 3 cuillères à soupe d’eau, prolongez la cuisson jusqu’à que l’eau soit évaporée.
Ajoutez le poivron, les carottes, les raisins, les amandes et faites revenir l’ensemble pendant 8 minutes sur feu entre moyen et vif, jusqu’à ce que les légumes soient tendres mais encore légèrement croquants.
Ajoutez le riz, mélangez bien et faites cuire pendant 1 minute environ, le temps de bien réchauffer le riz.

 

Ajoutez le saumon et faites cuire pendant 1 minute, en mélangeant.

Ajoutez la sauce, mélangez et faites cuire pendant 2 minutes.
Servez avec la coriandre ciselée.

Mes coups de cœur de la soirée

 

Sushi balls

Les sushi balls à la mangue servis en entrée et préparés par l’équipe de Pascale, Laetitia, Carine et Perrine et leur Nasi Goreng.

Nasi goreng
Les croustillants à la mangue et au riz (dessert) préparés avec du riz cuit et des feuilles de riz, préparés par Clémence, Angélique, Stéphanie et Marie-Claire.

Croutillant riz mangue

Les recettes ne devraient pas tarder à fleurir sur leurs blogs.

NB : le riz basmati Tilda se trouve dans les épiceries indiennes du quartier Indien de la gare du Nord mais aussi chez Tang Frère ou chez G. Detou et dans certaines épiceries fines.

lundi 15 avril 2013

Japchae ( Jab Chae ou Chap Chae) : nouilles sautées champignons & légumes à la coréenne

Japchae nouilles sautees coreennes

Japchae ( Jab Chae ou Chap Chae) : nouilles sautées champignons et légumes à la coréenne, à la maison

Quand je suis allée en Corée fin mars, j’ai eu la chance de suivre un cours de cuisine chez O’ngo, une école de cuisine pour les étrangers qui souhaitent apprendre la cuisine coréenne. Leurs cours sont donnés en anglais et sont destinés aussi bien aux professionnels qu’aux non professionnels.

Rien à voir avec les cours de cuisine en France car dasn cette école, les cours pour non professionnels sont des cours particuliers. Après quelques explications, vous cuisinez en même temps que votre professeur. A la fin du cours, vous vous attablez avec il ou elle pour goûter à vos réalisations. Complètement dépaysant pour moi, surtout pour mon premier jour à Séoul.

C’est un excellent moyen de voir les gestes d’une cuisine que l’on connait peu, tout en essayant de les reproduire et de se familiariser avec les ingrédients. Bon, ce n’est pas demain la veille que j’arriverai à cuisiner avec des baguettes comme mon professeur du jour mais ce n’est pas grave.

Nous avons cuisiné deux plats dont des nouilles sautées, mets emblématique de la cuisine coréenne qui fait partie des tables de fêtes de famille et particulier pour les anniversaires. Ce n’est pas un plat, ni une entrée mais un élément du repas à la coréenne.

En France, rien ne vous empêche de les servir en accompagnement ou en plat.

La particularité de ce mets, est d’être préparé avec des nouilles de fécule de patate douce appelées « dangmyeon ». Je ne savais même pas qu’elles existaient. On les trouve dans toutes les grandes surfaces en Corée. Elles ont une drôle de couleur avant cuisson puis deviennent translucides en cuisant. Les anglo-saxons les appellent « korean glass noodles » à juste titre. J’aime beaucoup leur texture et le coté frais qu’elles apportent. Bon à savoir pour les intolérants : elles sont sans gluten.

Nouilles de fécule de patate douce coreennes dangmyeon
Avant de partir, j’ai acheté deux paquets dans une grande surface de Séoul mais vous pouvez en touver dans les épiceries asiatiques en France (K Mart, rue Saint Anne à Paris par exemple).

C’est le premier plat que j’ai refait à la maison en rentrant.

J’ai changé la recette préparée à Séoul. Je voulais les refaire rapidement sans partir à la recherche de tous les champignons que l’on trouve facilement à Séoul.

Champignons supermarches seoul
Champignons dans une supermarché de Séoul (pine mushrooms en haut à gauche, Shitakés coupés en bas photo de gauche et et oyster muchroms à droite, ce sont de tout petits champignons)

Ma version est donc sur le même principe (on fait sauter tous les ingrédients séparément puis on mélange avec les nouilles précuites et une sauce) mais avec des ingrédients plus locaux.
Si vous tombez sur ces nouilles lors d’une visite dans un supermarché asiatique, je vous conseille de tester, c’est trop bon.

Japchae, jab Chae, Chap Chae nouilles sautées champignons & légumes

Ingrédients pour 2 à 3 personnes

100 g de nouilles de fécule de patate douce (dangmyeon)
5 g de champignons noirs séchés ou shiitake séchés
2 oignons nouveaux moyens ou 3 petits
1 carotte
5 champignons de Paris
3 poignées de pousses d’épinard
Un peu de graines de sésame torréfiées pour servir
Huile végétale
Sauce
3 cuil. à soupe de sauce de soja
1 cuil. à soupe de sucre roux
2 cuil. à café d’huile de sésame
2 cuil. à soupe d ‘oignons nouveau émincés
2 cuil. à café d’ail émincé
2 cuil. à café de graines de sésame torréfiées
Graines de sésame torréfiées pour servir

Faites tremper les champignons séchés dans de l’eau tiède pendant 15 minutes.
Plongez les nouilles dans de l’eau bouillante puis faites les cuire pendant 6 minutes.
Rincez-les sous l’eau froide et réservez.
Emincez les oignons nouveaux (blanc et les ¾ du vert).
Mélangez tous les ingrédients de la sauce.
Retirez le pied terreux des champignons puis essuyez-avec un torchon humide.
Coupez-les en tranches, ajoutez 2 cuillères à café de sauce et mélangez.
Pelez la carotte puis détaillez-la en julienne (de mon côté, j’utilise un coupe julienne en céramique très pratique)
Récupérez les champignons dans l’eau, sans bouger l’eau du fond, séchez-les puis coupez-les en lanières.
Faites chauffer une poêle avec un peu d’huile, sur feu entre moyen et vif.
Ajoutez les carottes et les oignons émincés puis faites les revenir pendant 2 minutes en mélangeant très souvent.
Quand les carottes commencent à s’assouplir, versez le contenu de la poêle dans un bol.
Ajoutez un peu d’huile dans la poêle, ajoutez les champignons de Paris et faites-les revenir pendant 2 minutes en mélangeant très souvent.
Ajoutez les champignons séchés, les épinards et prolongez la cuisson pendant 2 minutes.
Ajoutez les nouilles, la sauce, mélangez pendant 2 minutes.
Servez chaud ou à température ambiante avec un peu de sésame torréfié.

Il me reste encore un paquet de nouilles et je me réjouis déjà de refaire ce plat, c’est frais, léger et très gourmand.

vendredi 11 janvier 2013

Que faire avec un reste de riz ? Riz sauté carotte poireau et coriandre

Riz saute carotte poireau coriandre
Que faire avec un reste de riz ? Riz sauté carotte poireau et coriandre

Je ne peux pas m’empêcher de sourire quand Noé me dit « Tu ne trouves pas Maman que le riz est moins bon le lendemain. ».

Il a raison. Nous mangeons du riz au moins une fois par semaine et je m’arrange pour en faire juste la quantité pour nous 4. Malheureusement, la faim de 4 personnes, c’est comme le temps, ça ne s’organise pas et il suffit que nous en mangions moins un soir pour qu’il y ait des restes.

Pour les utiliser, j’ai trouvé une technique infaillible : le riz sauté. Cette manière de préparer le riz cuit est un grand classique des pays dans lesquels le riz est un aliment de base. Chaque pays a ses variantes et j’imagine aussi que chaque famille a sa propre manière de faire

Avec cette méthode, Noé ne dit plus rien !

Il faut dire que le riz retrouve son moelleux et il devient un plat à part entière et non pas un simple reste réchauffé. Je me demande même si je ne vais préparer plus de riz à partir de maintenant pour pouvoir préparer des variantes.

Riz sauté carotte poireau et coriandre

Pour cette recette, j’ai utilisé ce que j’avais, libre à vous de modifier, en gardant juste la manière de faire.

Ingrédients pour 4 personnes

350 g de riz cuit
1 blanc de poireau
1 carotte
2 œufs
2 cuil. à café de sauce soja sucrée
4 cuil. à café de Nuoc Mam
Quelques tiges de coriandre fraiche
Huile végétale

Emincez assez finement le blanc de poireau, pelez puis râpez la carotte.
Dans un petit bol, battez légèrement les œufs avec le nuoc man et la sauce soja.
Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile dans un wok.
Ajoutez poireau et carotte puis faites-les revenir 5 minutes sur feu doux avec une cuillère à soupe d’eau.
Ajoutez une demi cuillère à soupe d’huile, le riz puis faites-le revenir pendant 1 minute 30s sur feu moyen en mélangeant très souvent.
Quand le riz est bien chaud, ajoutez le mélange à base d’œufs et prolongez la cuisson sur feu moyen, pendant 1 minute, en mélangeant sans cesse.
Servez avec de la coriandre ciselée.

dimanche 02 décembre 2012

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Galettes de quinoa aux carottes

Galettes quinoa carottes
Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Galettes de quinoa aux carottes

C’est quand Gabrielle a arrêté de manger de la viande que nous avons découvert toutes les deux les galettes de céréales. J’ai commencé par les acheter dans les boutiques bio ou dans les rayons bio des supermarchés. Nous avons vite déchanté car à part 1 ou 2 marques, elles ne sont franchement pas terribles. Le pire est que n’arrive jamais à me souvenir de celles qui sont bonnes et du coup, j’ai arrêté d’en acheter. J’ai essayé d’en faire à la maison mais ce n’est pas forcément facile je trouve d’avoir de jolies galettes.

Pour HelloFresh, je me suis penchée sérieusement sur le problème et j’étais ravie du résultat.

Galettes de quinoa à la carotte, pointe de curry

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 25 minutes au total

Ingrédients pour 4 personnes (12 galettes)

200 g de quinoa
300 g de carottes
2 œufs
50 g de farine
1 cuil. à café rase de curry doux
4 grosses poignées de pousses d’épinard
Huile d’olive + huile neutre
Vinaigre balsamique
Sel et poivre du moulin

Préparation

Rincer le quinoa, le mettre dans une casserole avec 2 fois son volume d’eau, soit 400 g (40 cl) et un peu de sel.
Porter à ébullition, baisser le feu puis faire mijoter pendant 12 minutes environ, jusqu’à ce que tout le liquide ait été absorbé et que le quinoa soit cuit.
Couvrir puis laisser reposer hors du feu pendant 5 minutes.
Pendant la cuisson du quinoa, peler puis râper les carottes.
Faire chauffer 1 cuillère à soupe d’huile dans une poêle, ajouter les carottes, les faire revenir 30 secondes sur feu vif, en mélangeant.
Ajouter 2 cuillères à soupe d’eau, le curry, un peu de sel puis faire cuire pendant 5 minutes, sur feu moyen, jusqu’à ce que les carottes soient tendres.
Laver puis sécher les pousses d’épinard.
Préparer une vinaigrette en mélangeant 2 cuillères à café de vinaigre avec un peu de sel fin.
Ajouter 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, le poivre et mélanger pour émulsionner.
Ajouter la farine au quinoa cuit, mélanger, ajouter l’œuf et mélanger à nouveau.
Ajoutez les carottes cuites, mélangez, goûtez et vérifiez l’assaisonnement en sel.
Essuyer la poêle qui a servi à la cuisson des carottes puis la faire chauffer sur feu entre moyen et vif, avec un peu d’huile végétale.
Verser des cuillères à soupe bombée du mélange au quinoa puis les aplatir légèrement avec le dos de la grande cuillère, afin de former des galettes de 7 à 8 cm sur 1 cm d’épaisseur.
Faire cuire 1 minute de chaque côté et réserver au chaud sur une assiette recouverte d’un torchon, le temps de faire cuire le restant des galettes.
Au dernier moment, mélanger la vinaigrette avec les pousses d’épinard puis servir avec les galettes.

Astuce pour la cuisson du quinoa

Si vous avez un rice-Cooker, vous pouvez vous en servir pour faire cuire le quinoa. Dans ce cas, rincer le quinoa puis le mettre dans le bol de votre rice-Cooker avec une fois et demi son volume en eau (pour 200 g de quinoa, il faut donc ajouter 300 g d’eau, soit 30 cl). Mettre la machine en route. Dès que le rice-cooker passe en position « maintien au chaud », verser le quinoa dans un bol et l’égrener à l’aide d’une fourchette.


Je vous invite à essayer à la maison et je vous souhaite un excellent dimanche.

dimanche 28 octobre 2012

Pâtes à la crème de potimarron, duo de fromages de chèvre, chips de magret fumé et noix, souvenir cuisine à 6 mains chez Garofalo au salone del gusto & Terra Madre (Turin)

 

Pates creme potimarron duo chevre chips magret garofalo

Pâtes à la crème de potimarron, duo de fromages de chèvre, chips de magret fumé et noix, souvenir cuisine à 6 mains chez Garofalo au salone del gusto & Terra Madre (Turin)

Je rentre la tête pleine d’images du salone Del Gusto & Terra Madre organisé par Slow Food et qui a lieu tous les 2 ans à Turin, dans les anciens locaux de l’usine Fiat. Je vous en parlerai dans la semaine, le temps de redescendre sur terre.

C’est Edda et la marque de pâtes italiennes Garofalo qui sont à l’origine de cette aventure peu ordinaire.

Imaginez un magnifique stand sur le salon Del Gusto, pleins d’italiens dont certains sont des blogueurs et blogueuses, des chefs, des tonnes de pâtes Garofalo et nous, 3 françaises et 2 italiennes dont une franco-italienne.

Durant tout le salon, des chefs et des blogueurs se sont succédés dans les cuisines ouvertes afin de préparer des pâtes pour les visiteurs du stand Garofalo.

Pour nous, l’objectif était de cuisiner 2 plats de pâtes avec des ingrédients français à faire déguster à une trentaine de personnes confortablement installées autour de tables sur le stand.

Le premier plat de pâtes a été préparé par Silvia et Mamina et le second par Edda, Anne et moi-même.

Nous l’avons imaginé toutes les 3 en partant d’ingrédients de saison bien français pour ensuite le tester à la maison.

15 minutes avant de démarrer, j’ai été soudain prise d’une mini panique en voyant toutes les tables occupées par des italiens tout en me disant que c’était une sacrée aventure de préparer un plat de pâtes pour des italiens par des françaises !

Tout s’est très bien passé, les invités étaient ravis et même le chef qui nous aidait a adoré notre plat. Nous avons passé un moment hors du commun et beaucoup ri, surtout au moment du dressage particulièrement musclé quand il s’agit de dresser une trentaine d’assiettes avec plein de choses à rajouter au dernier moment.

Voilà la recette qu’Edda, Anne et moi avons préparée.

Pour découvrir celle de Silvia et de Mamina, RDV sur leurs blogs respectifs.

Merci mille fois à Edda et à Garofalo pour cette aventure tellement différente de tout ce que j’ai pu vivre jusqu’à aujourd’hui grâce à ce blog et à Mamina, Silvia, Anne et Serge pour ces superbes moments passés ensemble.

Garofalo salone del gusto 2012

Pâtes à la crème de potimarron, duo de fromages de chèvre et chips de magret fumé

Ingrédients pour 6 personnes

500 g de pâtes
Nous avons testé avec des pâtes courtes radiatori et des pâtes longues fusilli lungui, à vous de choisir
1 petit potimarron (1 kg)
25 g de beurre
2 échalotes
100 g de noix
150 g de tranches de de magret de canard fumé
1,5 crottin de chavignol ferme
150 g de Saint Maure de Touraine
Bouillon de volaille
Sel et poivre du moulin

Préparation

Coupez le potimarron en deux puis retirez les graines et les filaments  à l’aide d’une grande cuillère.
Détaillez en dés, sans retirer la peau.
Pelez puis émincez les échalotes.
Faites revenir les échalotes dans le beurre, sur feu doux pendant 5 minutes.
Ajoutez les dés de potimarron et mélangez.
Ajoutez le bouillon de volaille, afin de recouvrir les dés de potimarron.
Portez à ébullition, ajoutez un peu de sel, baissez le feu et faites cuire pendant environ 15 minutes sur feu moyen.
Le potimarron doit être bien tendre.
Pendant ce temps, faites griller les tranches de magret fumé dans une poêle sur feu vif.
Réservez sur une assiette recouverte de papier absorbant puis détaillez en 3 à 4 morceaux.
Coupez les cerneaux de noix en 4.
Râpez les crottins, coupez le Saint Maure en tranches puis chaque tranche en 4 morceaux.
Quand le potimarron est cuit, égouttez-le en gardant 50 cl du bouillon.
Mixez le potimarron avec du bouillon, jusqu’à obtenir une texture crémeuse mais pas trop épaisse.
Goûtez et rectifiez éventuellement l’assaisonnement. Gardez au chaud.
Faites cuire les pâtes, égouttez-les puis mélangez avec la crème de potimarron.
Ajoutez la moitié des de Saint Maure puis mélangez délicatement.
Servez puis parsemez chaque assiette avec le restant des dés de fromage, le magret, les noix, le crottin râpé et éventuellement un tour de moulin à poivre.

A propos de Garofalo

Leurs pâtes sont fabriquées depuis 1789, à Gragnano, ville d’origine des pâtes sèches italiennes à base de blé dur. Ce sont des pâtes d’excellente qualité mais à un prix abordable.
On les trouve de plus en plus facilement en France chez Auchan, Dia ou Carrefour Market par exemple.
Ils ont depuis peu une gamme de pâte sans gluten.
Pour tout savoir sur leur histoire et leur fabrication, je vous invite à lire le billet d’Edda, sur ce lien.

vendredi 28 septembre 2012

Risotto tout vert de coquillettes (risotto à la semoule de brocolis)

Risotto de pates au brocoli coquillettes

Risotto tout vert de coquillettes (risotto à la semoule de brocolis), merci à Mamina pour le bol, j'adore.


où comment je fais manger du brocoli à Noé ...

Mes copines pensent parfois que mes enfants, à force de côtoyer une maman blogueuse de cuisine mangent de tout et sont de vrais petits gourmets.

Certes, ils sont gourmands, curieux et leur répertoire culinaire est plus développé que la moyenne, sachant qu’ils mangent tout ce que je cuisine pour mon travail car je prépare toujours mes recettes pour 4, histoire d'éviter les erreurs.

Ils savent aussi apprécier les bonnes choses et sont ravis par exemple quand je leur ramène du très bon chocolat ou des macarons d’une grande maison (ou ceux de Mercotte).

Pour le reste, ce sont des enfants comme les autres avec leurs goûts et leur choix. Gabrielle ne mange plus de viande depuis 5 ans. Pour le reste, c’est une crème, elle mange de tout et elle est très curieuse. Noé aime tout ce qui est viande ou poisson, que ce soit en daube, en curry, en tagine, grillé, etc. En revanche, gros blocage avec certains fruits, notamment les fruits d’été (étrange, non ?) et avec certains légumes.

Je ne me prends pas la tête, j’aime trop cuisiner et manger pour cela. Gabrielle ne mange pas de viande, pas grave, je la supprime du repas, de toute façon nous n’en mangeons pas tous les jours, ou je fais du poisson, tout le monde aime.

Noé ne mange pas tous les légumes, pas grave, j’en fais des soupes, il les aime toutes.

De temps en temps, je fais l’inverse car je n’ai pas envie de soupes tous les jours. Nous lui mettons un tout petit peu de légumes dans son assiette. Il les mange mais je vois bien qu’il n’y prend aucun plaisir. J’espère qu’un jour cela viendra.

A d’autres moments, je m’amuse en cachant les légumes, même si je pense que ce n’est pas vraiment une solution durable, je n’aime pas mentir quand je cuisine et les enfants sont loin d’être dupes.

Ces coquillettes contiennent du brocoli, le légume que Noé déteste le plus, sauf dans les soupes. Le brocoli râpé apporte beaucoup de saveur plus un coté végétal très agréable. J’avais déjà essayé avec succès dans du riz et Noé avait terminé son assiette.

Il n’a pas encore goûté dans les coquillettes, mais j’ai hâte de savoir ce qu’il en pense.

Risotto tout vert de coquillettes (risotto à la semoule de brocolis)

Ingrédients pour 4 personnes

320 g de coquillettes (je compte toujours 80 g de pâtes par personne)
1 brocoli
1 noix de beurre
70 cl de bouillon de légumes ou de volaille

Détailler le brocoli en gros bouquets, lavez-les puis râpez les extrémités de chaque bouquet, afin d’obtenir 8 cuillères à soupe de semoule de brocolis (gardez le reste pour faire un velouté).
Faites fondre le beurre dans une grande casserole.
Ajoutez les coquillettes crues puis mélangez pendant quelques secondes sur feu moyen.
Ajoute une louche de bouillon et mélangez.
Lorsque le bouillon est absorbé, ajoutez le restant du bouillon au fur et à mesure en mélangeant à chaque ajout.
Ajoutez environ 60 cl de liquide au total.
Lorsque les coquillettes sont cuites, retirez la casserole du feu, ajoutez la semoule de brocoli, un peu de sel, mélangez et servez.

Ah, des coquillettes à la semoule de brocolis, j'en mangerais bien tous les jours moi.

Et vous, quele est votre secret pour faire manger plus de légumes à vos enfants ?

vendredi 27 avril 2012

Pâtes à la crème d’asperges, pointes d’asperges et pecorino

Pates asperges garofalo deux vue 1

Pâtes à la crème d’asperges, pointes d’asperges et pecorino

Une fois n’est pas coutume, c’est à mon tour de participer à un concours de recettes organisé par Edda en collaboration avec la marque de pâtes italiennes Garofalo (voir note).

La semaine dernière, je me suis retrouvée devant la porte close d’une mairie de l’ouest parisien, lieu de naissance de Gabrielle pour récupérer son acte de naissance, histoire de pouvoir faire une demande en express de papiers d’identité pour voter, on lui a volé son sac à main le premier jour des vacances (OOPS !).

Une pluie battante, pas de livre, ni d’ordinateur dans ma voiture, il ne me restait plus qu’à aller dans le seul endroit ouvert à l’heure du déjeuner : la pizzéria en face de la mairie.

J’ai opté pour un plat de pâtes à base d’asperges et de petits pois. Malheureusement, les pâtes baignaient dans la crème, les asperges et les petits pois sortaient tout droit d’une boite, #fail, comme on dirait dans Twitter.

Je déteste quand ça arrive et j’aimerais parfois être agréablement surprise quand je pousse la porte d’un restaurant complètement au hasard.

Finalement, cette mauvaise expérience m’a servi puisque l’idée des asperges dans les pâtes est restée dans mon esprit.

A la maison, j’ai utilisé des asperges fraiches et seulement 10 cl de crème pour 4 personnes, ce qui est beaucoup plus raisonnable que dans mon expérience ratée.

Edda avait précisé qu’il ne fallait pas forcement faire un plat de pâtes à l’italienne, celui là en a quelques accents mais je n’ai pas pu résister. Ce plat de pâtes à la fois réconfortant et printanier est parfait en ce moment.

Pâtes à la crème d’asperges, pointes d’asperges et pecorino

Ingrédients pour 4 personnes

320 g de pâte sèches (fusilli lunghi pour moi)
Gros sel pour la cuisson des pâtes et des asperges
Une vingtaine d’asperges vertes
10 cl de crème liquide entière ou non
Fleur de sel
Poivre du moulin pour servir
Copeaux de Pecorino pour servir

A lire avant de commencer : Comment faire cuire des pâtes, mes 10 règles d'or + une.

Faites bouillir une grande quantité d’eau, salez au gros sel à l’ébullition (cette eau va servir à la fois à la cuisson des asperges et des pâtes).
Coupez les pointes d’asperges à 5 cm puis prélevez la partie la plus tendre de la tige restante sur 6 cm.
Plongez les pointes d’asperges dans de l’eau bouillante salée et faites-les cuire pendant 3 à 4 minutes, selon leur taille.
Retirez-les à l’aide d’une écumoire et réservez sur du papier absorbant.
Faites cuire les tiges dans l’eau bouillante salée pendant 8 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
Retirez-les à l’aide d’une écumoire puis mixez-les avec la crème, jusqu’à l’obtention d’une purée bien lisse. Salez avec de la fleur de sel et réservez.
Plongez les pâtes dans l’eau bouillante salée puis faites-les cuire en les goûtant en fin de cuisson.
Egouttez et gardez 4 cuillères à soupe d’eau de cuisson.
Mettez la sauce dans la casserole avec l’eau de cuisson réservée et faites chauffer.
Ajoutez les pâtes, mélangez bien et servez avec le poivre du moulin et les copeaux de Pecorino.

Note sur les pâtes Garofalo

Vous trouverez toute l’histoire et la démarche de la marque Garofalo sur le blog d’Edda, sur ce lien et sur ce lien. Elle a eu la chance de pouvoir les rencontrer et les interviewer. Si vous croisez les pâtes Garofalo (on en trouve dans un grand nombre de magasins Auchan, Leclerc, sur des sites en ligne, comme Carrefour Market, etc.), je vous les conseille car en plus d’avoir des formes incroyablement belles, elles sont excellentes et je suis ravie de cette découverte.

Garofalo pates vue 2

Suivez Pascale Weeks sur Twitter
Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger