"Tartines et sandwich" (16)

lundi 19 août 2013

Bruschetta au Salers & tomates confites

Bruschetta salers tomates

Quand je rentre de vacances, je déballe tout de suite mes valises, avant de faire quoi que ce soit, je n'aime pas les périodes de transition. Par mimétisme, David a commencé par faire de même il y a quelques années, ce qui me ravie, c'est toujours délicat d'imposer ses manies à son mari, non ?

De retour de l'Ardèche, idem, sauf ma trousse de toilette, histoire de gagner du temps, car je repars demain à la découverte des fromages d'Auvergne.

Je suis impatiente d'apprendre plein de choses, en particulier sur le fromage de Salers, un des fromages préférés de David depuis qu'il habite en France.

En attendant de partager mes découvertes avec vous, voilà une recette que nous apprécions tout particulièrement à la maison et que j'avais eu le plaisir de préparer pour les fromages d'Auvergne l'année dernière.

Nous l'accompagnons d'une salade pour un repas léger.

Bruschetta aux tomates confites & Salers

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 35 minutes

Pour 4 personnes

4 tranches de pain de campagne

150 g de Salers

400 g de tomates cerise

1 cuil. à café légèrement bombée de sucre roux

3 cuil. à soupe d'huile d'olive

Thym frais

Fleur de sel

Poivre du moulin

Préparation

Préchauffez votre four à 150 °C.

Mettez les tomates cerise dans un plat allant au four, parsemez de thym frais, salez, saupoudrez de sucre puis arrosez avec l'huile d'olive.

Enfournez puis laissez confire pendant 30 minutes en mélangeant délicatement deux fois pendant la cuisson.

Sortez le plat du four et laissez tiédir.

Juste avant de servir les tartines, préchauffez votre four à 200°C.

Posez les tranches de pain sur une plaque de cuisson puis enfournez pour 5 minutes environ, jusqu'à ce que le dessus du pain soit croustillant.

Pendant ce temps, coupez 100 g de Salers en tranches très fines.

A l'aide d'un économe, prélevez des copeaux dans le restant du Salers

Sortez le pain du four et recouvrez chaque tranche de pain avec les tranches de Salers.

Ajoutez les tomates cerise, arrosez d'un peu de jus de cuisson.

Recouvrez de copeaux de Salers, donnez un tour de moulin à poivre et servez.

dimanche 10 février 2013

La tartine du dimanche soir : tartine façon pissaladière

Tartine facon pissaladiere
La tartine du dimanche soir Tartine façon pissaladière

Il y a 15 ans, j’avais beaucoup moins de livres de cuisine qu’aujourd’hui mais je les usais jusqu’à la corde.  Je me souviens en particulier d’avoir été accro au livre « 52 tartines du dimanche soir » écrit par Jean-Luc Petitrenaud. J’étais une adepte de son émission Grand palais sur France Inter.

Dans son livre, 52 grands chefs ont donné leur version de la tartine parfaite du dimanche soir. J’ai fait une dizaine de recettes et c’était devenu presqu’un jeu.

Avant d’aller au marché le dimanche matin, non pas celui de Nogent Sur Marne mais celui de la place des fêtes dans le 19 ième, David et moi choisissions une recette pour notre tartine que nous dégustions tranquillement une fois Gabrielle couchée. Je crois bien qu’à cette époque la série Friends passait en VO sur une chaine du câble, une bonne manière de terminer le week-end.

Que de souvenirs ...

La tartine d’aujourd’hui n’a rien à voir avec les recettes de ce livre mais, en regardant la photo, j’ai eu comme un flashback.

Tartine façon pissaladière

Ingrédients pour 2 personnes

2 tranches de pain au levain
2 oignons doux (des Cévennes par exemple)
15 olives noires dénoyautées
2 anchois à l’huile
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel
Poivre du moulin

Peler les oignons puis les couper en tranches très fines.
Détacher les anneaux de chaque tranche.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle, ajoutez les oignons et les faire revenir sur feu doux pendant 15 minutes, avec un peu de sel, en mélangeant de temps en temps.
Pendant ce temps, coupez 3 olives en deux et les mettre de côté. Concassez le reste grossièrement, afin d’avoir un hachis.
Essuyer grossièrement les anchois à l’aide de papier absorbant puis les couper en très fines lanières, pour la finition.
Faire griller le pain au grille-pain ou dans un four préchauffé à 180°C.
Quand les oignons sont bien tendres, ajouter le hachis d’olives, mélanger et prolonger la cuisson de 5 minutes.
Répartir les oignons aux olives sur chaque tartine, disposer les lanières d’anchois et les demi-olives.
Vous pouvez ajouter quelques pignons de pin sur cette tartine et la servir avec une bonne salade verte.

Et si vous aimez l’ail

Quand le pain est grillé, n’hésitez pas à le frotter avec une gousse d’ail coupée en deux.

Très bon dimanche à vous.

vendredi 23 novembre 2012

Mini sandwichs club au cottage cheese en deux versions, concombre et saumon fumé

 

Cottage cheese sandwich club vue 1

Mini sandwichs club au cottage cheese en deux versions, concombre et saumon fumé

Ce week-end, j’ai animé deux démonstrations autour du cottage cheese sur le salon du blog culinaire à Soissons. Les pancakes au cottage cheese ont eu beaucoup de succès, la recette est dans ce billet. J’ai même suggéré que nous fassions un Food Truck l’année prochaine dans lequel je pourrai préparer mes pancakes toute la journée.

Le dimanche matin, en plus des pancakes, j’ai préparé des mini sandwichs club, un peu dans l’esprit d’un brunch.

L’idée est directement chipée à David. Quand j’ai passé mes premiers week-end avec lui en Grande- Bretagne à Southsea dans un appartement dans lequel nous entendions les bateaux partir vers la France ou ailleurs, je me souviens très bien de son sandwich préféré. Il le préparait avec des tomates, du concombre, du cottage cheese, de la laitue iceberg et un super pain de campagne anglais.

Mes petits sandwichs sont un croisement entre celui de David et ceux servis lors du fameux « tea time » ou « High Tea » britannique.

Je vous invite à les faire à la maison, le cottage cheese apporte beaucoup de moelleux et de fraicheur à cette recette.

Mini sandwichs en 2 versions : cottage cheese & concombre + cottage cheese & saumon fumé

Ingrédients pour 8 mini sandwichs

4 tranches de pain de mie aux céréales
200 g de cottage cheese
1 bouquet de ciboulette ciselée
1 cuil. à café de Savora (moutarde douce)
¼ de concombre
1 tranche de saumon fumé
Sel fin

Dans un bol, mélangez le cottage cheese avec la ciboulette, à l’aide d’une fourchette.
Salez puis mélangez à nouveau.
Répartissez la préparation dans 2 bols.
Ajoutez la moutarde dans l’un des bols et mélangez.
Coupez le concombre en tranches très fines, sans le peler.
Etalez les 4 tranches de pain.
Sur la moitié des tranches de pain, tartinez le mélange cottage cheese au Savora puis recouvrez l’une des tranches avec des rondelles de concombre en les faisant se chevaucher. Recouvrez avec l’autre tranche.
Sur les autres tranches de pain, tartinez le mélange cottage cheese sans moutarde puis recouvrez l’une des tranches avec le saumon fumé. Recouvrez avec l’autre tranche.
Emballez les sandwichs dans du film étirable et réservez au frais jusqu’au moment de servir.
Juste avant de servir, retirez la croute du pain puis coupez chaque sandwich en 4 carrés.
Servez.

Mon conseil : préparez-les un peu à l'avance, il seront encore meilleurs, les saveurs vont se mélanger et le sandwich sera plus moelleux.

mercredi 13 juillet 2011

La tartine qui sent bon les vacances : tartine tomates mozza.

Tartine tomate mozza vue 1 
La tartine qui sent bon les vacances : tartine tomates mozza

Depuis que j’anime ce blog et que j’exerce mon activité de travailleur indépendant dans le domaine de la cuisine, il m’arrive d’avoir du mal à décrocher pendant les vacances d’été.

Mon entourage me taquine en me disant que je suis droguée même s’ils sont ravis de me voir aussi passionnée.

En revanche, j’aime de plus en plus les similis vacances, celles qui me font sortir de mon environnement, tout en continuant à travailler mais à un rythme moins soutenu.

C’est ce que je vis en ce moment à Montpellier chez ma sœur Caroline. Au programme, boulot, balade dans la vieille ville, pause dans la piscine, etc.

En tout début de soirée, ma sœur et mon beau frère partent parfois faire du ski nautique après leur boulot. Ils ont depuis longtemps renoncé à m’entrainer dans leurs aventures. Il faut dire que je ne suis pas une grande sportive, que ce n’est pas à mon âge qu’on le devient et qu’en plus j’ai peur de l’eau. Le ski nautique est donc très loin de me faire rêver. J’ai tout de même tenté il y a fort longtemps, je ne m’en vente pas et heureusement, le ridicule ne tue pas !

Du coup, pendant leur absence, je farfouille dans leur cuisine, histoire de préparer un repas léger et sans prétention pour leur retour.

Lundi soir, j’ai bricolé 2 ou 3 choses, dont cette tartine très estivale avec laquelle nous nous sommes régalés.

Si vous êtes en vacances (ou pas) et que vous avez un four, elle est pour vous.

Tartine tomates mozza

Ingrédients pour 4 personnes

4 grandes tranches de pain de campagne
1 gousse d’ail non pelée et coupé en deux
250 g de mozzarella (poids net égoutté)
40 tomates cerise
1 cuil. à café légèrement bombée de sucre roux
3 cuil. à soupe d’huile d’olive
Fleur de sel
Poivre du moulin

Commencez par préparer les tomates.
Préchauffez votre four à 150 °C.
Lavez les tomates cerise puis mettez-les dans un plat allant au four.
Saupoudrez de sucre puis arrosez avec l’huile d'olive.
Enfournez puis laissez confire les tomates pendant 30 minutes en mélangeant délicatement deux fois pendant la cuisson.
Sortez le plat du four et laissez tiédir.
Coupez la mozzarella en tranches puis laissez dégorger sur du papier absorbant.
Juste avant de servir les tartines, préchauffez votre four à 180°C.
Posez les tranches de pain sur une plaque de cuisson puis enfournez pour 5 minutes environ, jusqu’à ce que le dessus du pain soit croustillant.
Sortez le pain du four et frottez les tranches avec l’ail.
Arrosez chaque tranche de pain avec le jus de cuisson des tomates.
Répartissez les tranches de mozzarella sur chaque tartine puis enfournez pour quelques minutes afin de faire légèrement fondre le fromage.
Sortez le pain du four, disposez les tomates confites sur chaque tartine.
Donnez 1 ou 2 tours de moulin à poivre et servez.

Si vous avez du thym frais sous la main, ajoutez-le aux tomates avant de les faire cuire.

 

mardi 09 juin 2009

Crostini concombre et faisselle.

Crostini concombre deux vue 1 

Crostini concombre et faisselle

Le concombre fait partie des choses que j’achète assez machinalement, parce que j’aime ça, tout comme les autres membres de la famille, y compris Noé, pour qui le concombre et la salade verte sont pratiquement les seuls légumes verts qu’il mange avec plaisir, sans que j’ai besoin de les préparer en soupes.  

En règle générale, nous le mangeons simplement coupé en tranches dans une salade verte et/ou de tomates, dans une salade à la japonaise selon la recette d’Estérelle, dans un sandwich au cottage cheese (à l’anglaise), en mousse à l’agar agar, ou encore dans un tzatziki, selon cette recette, que j’ai écrite pour la rubrique cuisine du site Notre Famille.com.

Dans mon dernier panier AMAP se trouvait un concombre et je me suis dit qu’il fallait continuer sur ma lancée en sortant de mes recettes habituelles.

Si j’ai déjà détaillé des concombres en tranches, en bâtonnets ou en cubes, si je les ai souvent râpés, je n’avais jamais fait de lanières de concombre, à l’image de celles de courgettes. C’est à découvrir, ça change et c’est joli. Pour cela, il vous faudra un ustensile très simple mais qui rend beaucoup de services : le rasoir à légumes dont certains se servent pour éplucher les légumes mais qui est également parfait pour faire des lamelles très fines de courgette, concombre ou aubergine. Le mien est de la marque Zyliss. J’ai essayé d’autres marques mais c’est celui-ci que je préfère.

Crostini concombre et faisselle

Ingrédients pour 4 personnes

1 concombre
Sel fin
4 tranches de pain de campagne ou de pain aux céréales
2 faisselles
1 gousse d’ail pelée et coupée en deux
Sel et poivre du moulin
Huile d’olive
Graines de sésame

A l’aide de votre rasoir à légumes, commencez par retirer une bande de peau du concombre, que vous ne garderez pas.
Continuez à prélever des bandes et mettez-les dans une passoire.
Lorsque vous arrivez aux graines, tournez votre concombre et continuez à prélever des bandes. Continuez de la même manière sur les 4 cotés en imaginant tout simplement que votre concombre a des cotés plats.
Ajoutez 3 grosses pincées de sel fin, mélangez et laissez dégorger en posant la passoire sur un bol.
De temps en temps, essorez le concombre entre vos mains.

Egouttez 2 faisselles et assaisonnez-les avec sel, poivre du moulin et éventuellement des herbes fraîches que je n’avais malheureusement pas sous la main.
Faites griller le pain et frottez les tranches avec la gousse d’ail.
Coupez les tranches en deux et tartinez de faisselle.
Ajoutez une ou deux lanières de concombre sur chaque demi tranche de pain.
Ajoutez quelques gouttes d’huile d’olive puis parsemez de graines de sésame.

Régalez vous !

mardi 05 juin 2007

Blog Appétit : tartine gourmande

Tartine_pomme_figue_salers_vue_1

Pour une fois, c’est sur mon blog Cuisine Ethique que je participe à Blog Appétit spécial « Salers ».

Si vous aimez les tartines gourmandes, je vous invite à essayer celle aux pommes figues, salers et graines de sésame.

C’est ICI (clic).

Excellente journée à vous.

mercredi 23 août 2006

Tartine à la sicilienne (Bruschetta Con Sarde)

Bruschetta_sardine_vue_1

Pour cette 9ième édition de Blog Appétit, c’était à mon tour de choisir les produits. Impossible de me souvenir pourquoi j’ai choisi sardines et tomates, mais, tout ce que je sais, c’est que j’adore les sardines, qu’elles soit fraîches, ou en boites. Je ne pars jamais en vacances sans quelques boites de sardines, qui font merveille dans des pâtes par exemple. J’aime beaucoup cuisiner les sardines fraîches et leur rapport qualité prix est incomparable. Et, comme les tomates ont du goût en ce moment, le choix s’est imposé de lui-même.

Au départ, je voulais faire des spaghettis con sarde, un plat de pâtes siciliens, à base de sardines fraîches, de fenouil, de raisins secs, et de pignons de pin.
Puis, au moment de réaliser la recette, je n’avais absolument pas envie de manger des pâtes. J’ai gardé le même esprit, mais en réalisant des Bruschetta aux sardines marinées, avec des tomates concassées, du fenouil confit, des raisins et des pignons.

Je garde la recette, car c’est une Bruschetta un peu plus sophistiquée que celle que je fais habituellement et nous avons beaucoup aimé le mélange des saveurs et des textures.

Tartine à la sicilienne (Bruschetta Con Sarde)

Ingrédients pour 2 personnes

Pour les sardines marinées

J’ai fait mariner 8 sardines, car je trouvais un peu ridicule d’en faire mariner 2 malheureuses. Vous aurez donc des restes.

8 sardines
le jus d’un citron vert
fleur de sel, poivre du moulin
3 cuil. à soupe d’huile d’olive

Pour le reste

2 poignées de raisins secs
1 grosse poignée de pignon de pin
2 grosses tomates
1 petit oignon
1 petit bulbe de fenouil
2 cuil. à soupe d’huile d’olive
Fleur de sel, poivre du moulin

2 grandes tranches de pain de campagne
1 gousse d’ail coupée en deux

Préparation

La veille ou le matin pour le soir

Demandez à votre poissonnier de préparer les sardines en filets.
Passez-les sous l’eau, puis mettez-les sur du papier absorbant.
Disposez-les en une seule couche, coté peau en dessous, dans un grand plat creux (type plat à gratin).
Salez et poivrez.
Dans un bol, mélangez le jus de citron vert et l’huile d’olive et versez ce mélange sur les sardines.
Couvrez d’un film étirable et laissez mariner au frais une nuit ou une journée.

Le jour même

Faites tremper les raisins secs dans de l’eau tiède.
Faites chauffer une poêle sans matière grasse, ajoutez les pignons et faites-les revenir jusqu’à ce qu’ils soient colorés.
Plongez les tomates 30 secondes dans de l’eau bouillante salée puis passez-les sous l’eau froide.
Retirez leur pédoncule, puis pelez-les en retirant simplement la peau avec vos doigts.
Coupez-les en quatre, retirez le jus et les pépins, puis coupez la chair en petits cubes.
Salez et poivrez.
Préchauffez votre four à 210°C (th.7).
Sortez les sardines marinées du réfrigérateur
Emincez finement l’oignon et le fenouil.
Faites chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse, sur feu doux.
Ajoutez l’oignon et faites-le revenir pendant 5 minutes.
Ajoutez le fenouil, les raisins égouttés, et faites revenir l’ensemble pendant 10 minutes sur feu doux, en remuant de temps en temps.
Salez et poivrez.

Pendant ce temps, posez le pain sur une plaque de cuisson, et enfournez pour 5 minutes environ, jusqu’à ce que le pain soit légèrement grillé.
Frottez la surface du pain avec l’ail.

Ajoutez les tomates, le mélange fenouil-oignon-raisins et parsemez de pignons de pin.
Ajoutez des morceaux de sardines marinées, décorez avec les pluches du fenouil, et servez immédiatement.

Bon appétit !

samedi 21 janvier 2006

Sandwhich "BLT".

Blt_coupe_vue_1

David et moi sommes en train de découvrir avec bonheur que nos enfants sont suffisamment grands aujourd’hui pour dormir le matin s’ils se sont couchés tard la veille.

C’est ainsi que dimanche dernier, toute la maisonnée a dormi jusqu’à 10 h, ce que nous n’avions pas fait depuis des années puisque Noé est né juste au moment où Gabrielle commençait à se lever plus tard.

Ceci dit, l’option lever-tôt-après-une-nuit-courte-plus-petite-sieste n’est pas forcément plus éprouvante que l'option lever-tard-sans-sieste. Je devrais peut être essayer l’option lever-tard-plus-sieste, mais où trouverais-je le temps de tout faire ?

Les enfants sont tout de même étranges car malgré un petit déjeuner aux alentours de 10h, ils ont tout de même faim avant 13h.

Ce fameux dimanche de grasse matinée, David et moi n’avions pas une énergie débordante pour préparer un repas digne de ce nom et c’est David qui a trouvé l’idée : « et si nous faisions des BLT, mon sandwich préféré ? ».

BLT sont les initiales de Bacon, Lettuce, Tomatoes et c’est la base d’un sandwich extrêmement populaire dans les pays anglo-saxons. David pense que c’est un sandwich anglais, je pense que c’est un sandwich américain, mais, est ce bien important ?

Notre version est à base de pain de campagne, ce qui rend de toute façon, le sandwich franco-anglo-saxon. La version originale est à base de pain de mie grillé et vous trouverez parfois ce sandwich fait avec 3 tranches de pain.

BLT sandwich

Pour 4 personnes

8 grosses tranches de pain de campagne ou plus si gros appétit

2 tomates

Des feuilles de laitues lavées et séchées

8 tranches de bacon

Un peu de mayonnaise (pour David et les enfants mais pas pour moi)

Un peu de beurre

Pour réaliser ce sandwich, le bacon que je préfère est celui de la marque Monoprix, les tranches sont larges et assez épaisses et donnent de très bon résultat. C’est celui que j’utilise pour faire le vrai « english breakfast ». Je ne conseille pas les tranches de bacon qui servent à faire les pruneaux au bacon, les tranches sont trop fines et pas assez larges.

Préchauffez votre four en position grill.

Mettez vos tranches de bacon sur une plaque de cuisson recouverte de papier aluminium ou de papier sulfurisé, ce qui facilitera le nettoyage.

Enfournez et laissez cuire environ 8 minutes, jusqu’à ce que le bacon soit bien croustillant au bord.

Mettez sur du papier absorbant.

Pendant ce temps :

Lavez et coupez les tomates en tranches.

Lavez et sécher vos feuilles de laitue.

Beurrez 4 tranches de pain et mettez-y des tranches de tomates, des tranches de laitue, puis des tranches de bacon.

Mettez un peu de mayonnaise sur les 4 tranches de pain restantes puis fermez les sandwiches.

Variante : vous pouvez y ajouter des tranches d’avocat et obtenir ainsi la version californienne du BLT.

Excellent week-end à vous.

Blt_vue_1

jeudi 18 août 2005

Plougman's lunch

Plougmans_lunch_vue_1

Durant notre séjour sur l’Isle de Wight, nous avons rarement déjeuné à la maison. Nous avons énormément pique-niqué avec les enfants ou déjeuné au pub. Les pubs en Grande-Bretagne sont vraiment une institution et représentent quelque chose d’unique. A la campagne, ils ont souvent un jardin dans lequel vous pouvez déjeuner. Rien à voir avec les terrasses que nous avons en France. Là bas, les tables sont en bois brut, posées sur le gazon et elles sont très éloignées les unes des autres. Même si les pubs ont beaucoup changé dans ces vingt dernières années, ils restent très authentiques. Vous pouvez y boire de la bière ou du vin au verre mais également y déjeuner ou y dîner. Certains sont très conviviaux, un peu comme un bistrot dans un village en France et d’autres plus chics. Ce sont les rares endroits, en dehors des foyers britanniques dans lesquels vous pouvez manger de la vraie bonne cuisine traditionnelle britannique.

Surtout, n’oubliez pas d’aller commander vos boissons au bar avant d’aller vous asseoir. Vous pouvez ensuite consulter tranquillement le menu et les « Specials » sur un grand tableau noir. J’aime beaucoup le service en Grande Bretagne que je trouve relax et professionnel à la fois.

Mon déjeuner préféré dans un pub en été, est le ploughman’s lunch. Il n’y a pas plus traditionnel que cela. C’est l’en-cas qu’emportait les laboureurs (ploughmans) dans un torchon il y a fort longtemps.

Cet en-cas était constitué d’un bon morceau de fromage de Cheddar, d’oignons au vinaigre, de Branston’s Pickle, le tout accompagné d’un gros morceau de pain de campagne. Je ne sais pas ce qu’ils buvaient avec mais peut être une pint de bière ou du cidre ?

Branston_pickle_vue_2

Le « Branston Pickle » est un chutney vieux comme le monde (ou du moins, de l’époque des colonies britanniques) fabriqué à base de petits morceaux de légumes variés (carotte, chou fleur, oignon, cornichon, etc.) dans une sauce aigre douce épicée. Son goût se marie parfaitement bien avec le fromage de cheddar. Son secret de fabrication est bien conservé mais vous pouvez néanmoins trouver une recette ICI.

De nos jours, dans les pubs, le Plougman’s lunch est souvent accompagné d’une salade verte, ce qui n’est pas désagréable. Je regrette que parfois certains pubs aillent trop loin en rajoutant des choses telles que du Coleslaw ou des morceaux de poivrons mais je suis peut être trop puriste.

De retour à la maison, à l’aide de ce que nous avions ramené de là bas, nous avons dévoré notre ploughman’s lunch, avec une petite pointe de nostalgie.

Les ingrédients

Si vous souhaitez vous même fabriquer vos oignons au vinaigre, vous trouverez la recette de Meg sur « Too Many Chefs ».

Le « Branston pickle » se trouve en Grande-Bretagne et dans certaines épiceries en France comme le Lafayette Gourmet. Pour une version moins traditionnelle personne ne vous enverra en prison si vous mangez le cheddar avec un confit d’oignons ou un chutney, mais surtout ne dites à personne que c’est moi qui vous l’ai dit.

Vous trouverez du Cheddar chez certains fromagers à Paris, tels que

Androuet, 15, Rue d’Aligre, Paris 12 ou

La Ferme Saint Hubert, 16, Rue des Belles feuilles, Paris 16.

Vous en trouverez également dans le salon de thé Rose Bakery, 46, Rue des Martyrs, Paris 9.

samedi 18 juin 2005

Bagel saumon fumé-fromage frais.

Bagel_saumon_fum_vue_1

Les sandwichs évoquent  pour moi les voyages en voiture, et certaines journées bien remplies. J’ai une prédilection pour ceux faits maison car je sais ce qu’il y a dedans. Ce que j’aime le plus c’est de les varier grâce à tous les pains de qualité que nous trouvons en France.

De temps en temps, j’aime les sandwich à base de bagel. Le bagel est un petit pain rond en forme d’anneau, parfois recouvert de graines de pavot. On pense souvent que le bagel est américain mais, ce n’est pas aussi simple. Il est originaire de Pologne puis a été exporté aux USA par les immigrants juifs d’Europe de l’Est au début du 20ième siècle. On le retrouve dans tous les quartiers dans lesquels vit une communauté juive. Il est devenu pratiquement le pain national aux Etats Unis. C’est là d’ailleurs que je l’ai découvert il y a 10 ans.

Pour l’histoire et l’origine de ce pain rond, vous pouvez cliquer ici.

Je n’ai pas encore essayé de les faire moi même mais je sens que cela ne va pas tarder depuis qu’une lectrice m’a gentiment proposé une recette.

Bagel saumon fumé-fromage frais

Un bagel nature ou au pavot par exemple

1 tranche de saumon fumé

100 g de fromage frais, type Saint Moret

2 cuil. à soupe de ciboulette ciselée

Dans un bol, mélangez le fromage frais avec la ciboulette.

Coupez le bagel en deux, dans l’épaisseur.

Tartinez les deux cotés avec le fromage frais.

Posez le saumon fumé coupé en morceaux sur une face.

Refermez le bagel puis coupez-le en deux.

Et voilà un sandwich qui change.

Où trouver des bagels à Paris ?

Si vous avez des adresses en région ou dans d’autres pays francophones, n’hésitez pas, je mettrai cette liste à jour.

Lafayette Gourmet, sur le stand d’Eric Kayser

Korcarz,

29, Rue des Rosiers, Paris 4

19, Rue Fourcroy, Paris 17

25, Rue de Trévise, 75009 Paris

Bagel’s Café, 21, Rue Danielle Casanova, Paris 1

Bagel’s store, 31, Rue de Turenne, Paris 3

Sam’s Bagels, 51, Passage Choiseul , Paris 2

Bagels and Brownies, 17 Rue N-D des Champs, Paris 6

Morry’s Bagels and Toasts, 1 Rue de Charonne, Paris 11

Bagel Co, 31, Rue de Ponthieu, Paris 8

.

Suivez Pascale Weeks sur Twitter
Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger