"Ustensiles" (23)

mercredi 16 juillet 2014

Spirelli ou comment faire des spaghettis de légumes avec un taille crayon à légumes ?

Spirelli pour faire des spaguettis de légumes

Je déteste les gadgets, les trucs qui ne marchent pas bien et qui encombrent les tiroirs parce que l'on nous a vendu du rêve.

Cette fois j'ai craqué pour le Spirelli de chez Gefu. Je crois que c'est sur un site américain que j'ai entendu parler de ce drôle d'ustensile en forme de taille crayon. C'est l'ustensile chouchou des personnes adeptes de la cuisine crudivore et/ou qui veulent limiter les féculents dans leur alimentation.

Par chance, je l'ai trouvé sur un site français et il est déjà en rupture de stock.

Spirelli taille croyon a legumes

Spirelli ou taille crayon à légumes

Testé ce week-end, ça marche et c'est ultra simple à utiliser. Il a le droit de rester dans ma cuisine et peut-être même la chance de partir avec nous en vacances.

Comment ça marche ?

En gros, comme un taille-crayon. Vous tenez l'appareil dans la main gauche, vous tournez le légume dans la partie droite, les spaghettis tombent au milieu, tandis que vous récupérez à la fin une très fine tige de légumes à gauche que vous pouvez recycler dans une soupe.

Il y a deux tailles de lames, de chaque côté de l'appareil pour avoir des spaghettis plus ou moins larges.

J'ai testé aussi avec des carottes.

Dans les deux cas, les spaghettis sont particulièrement longs, un peu comme quand vous épluchez une pomme d'un seul tenant.

Que faire avec les spaghettis ?

Vous pouvez les manger crus, les faire cuire à la vapeur, les faire sauter dans de l'huile d'olive, les ajouter dans des nouilles sautées (ce que j'ai fait) ou dans des tartes. Cela permet de manger des légumes autrement, j'aime beaucoup la texture que cela donne aux légumes, c'est très différent de la version râpée ou de la version julienne car il y a plus de volume. C'est très intéressant et ça change.

Spirelli nouilles sautées aux spaguettis de légumes

vendredi 04 octobre 2013

C’est quoi un multicuiseur & tout ce qu’il faut savoir sur le multicuiseur Philips

Multi cuiseur philips
En mai et Juin, je n'ai pas chômé car j'ai écrit un livret de recettes livré avec le multicuiseur de Philips qui est disponible dans les boutiques d'électro-ménager depuis quelques jours.

Je n'avais jamais utilisé de Slow Cooker ou d'autres types de Multi Cooker comme on les appelle dans les pays anglo-saxons. Ce fut une belle découverte et j'ai énormément apprécié de cuisiner avec cet appareil jour après jour pour préparer les recettes du livret.

Aujourd'hui, je continue à l'utiliser car il me facilite la cuisine de tous les jours. Je trouve aussi que certaines de mes recettes se sont retrouvées sublimées grâce à la configuration de la machine. Ce qui est important pour moi est que vous restez le chef et que vous pouvez choisir pour certains programmes les temps de cuisson et la température pour la fonction four. Vendredi dernier, j'ai préparé un sauté de veau à l'indienne. J'ai fait revenir ma viande, les aromates et les épices dans la cuve vers 14h, juste avant que mes beaus parents arrivent. J'ai lancé la cuisson et je n'ai touché à rien jusqu'au moment de goûter et de passer à table. Bien pratique quand vous avez du monde à la maison et que vous avez plein de choses à vous raconter.

Pour tout vous dire, si je n'étais pas partie en vacances en train, j'aurais emporté ma machine sous le bras. David me l'avait d'ailleurs suggéré, il a vécu l'aventure coté dégustation et il est ravi.

Comment ça marche ?

Le multicuiseur se compose d'une cuve de 5 litres en acier inoxydable, d'un panier vapeur, d'un verre doseur, d'une cuillère pour servir, d'une spatule pour mélanger et de maniques en silicone, indispensables pour sortir la cuve du multi cooker quand elle est chaude. Quand vous le mettez en route, ça chauffe en bas, sur les côtés et par le haut, à des températures différentes, selon le programme choisi. Cela donne une cuisson homogène et il y a quasiment pas de chance de brûler un plat.

Multicuiseur philips
Le multicuiseur en plein boulot avec mon osso buccu préparé durant la présentation Presse en juin

Que faire avec le multicuiseur ?

Selon le programme choisi, vous allez pouvoir faire mijoter un plat, saisir de la viande et/ou des légumes avant de les faire mijoter, faire cuire des légumes ou du poisson à la vapeur, préparer du riz, des risottos, faire cuire un gâteau ou des petites crèmes desserts, mijoter des sauces, comme une sauce bolognaise, préparer des fruits rôtis, des ratatouilles et même concocter un granola en moins d'une demi-heure pour votre petit déjeuner qui fera merveille avec les yaourts préparés dans le multicuiseur grâce à la fonction « Yaourt ».

Multicuiseur philips recettes pascale weeks
Un échantillon des recettes que j'ai préparées avec le multicuiseur Philips

Quels sont ses avantages ?

Par rapport à une cuisson traditionnelle, il permet, grâce à sa cuve antiadhésive, de cuisiner avec moins de matières grasses (les recettes contiennent en général 1 cuillère à soupe d'huile pour 4 à 6 personnes). Vous allez utiliser également moins de liquides type bouillon pour préparer vos plats mijotés (tagine, currys, rougail, Osso Bucco, etc.) car il y a quasiment pas d'évaporation de liquides, ce qui permet d'avoir des plats aux saveurs plus concentrées et des textures de viande, de poisson et de légumes bien moelleuses. La chaleur est suffisamment forte pour bien saisir viandes ou légumes avant de les faire mijoter.

Vous allez pouvoir préparer des plats complets sans avoir besoin de laver autre chose que la cuve. Elle se nettoie en un clin d'œil et elle passe aussi au Lave-Vaisselle. J'ai beaucoup apprécié le fait que le multicuiseur permet de garder une cuisine propre car il n'y a pas de projections, la cuve étant profonde.

Certains plats, notamment les plats mijotés (plats en sauce), ne demandent quasiment pas de surveillance et il n'y a pas de risques que les choses attachent ou cuisent trop rapidement.

Petits plus : la cuve n'est pas chaude à l'extérieur, ce qui est important quand vous avez des enfants autour de vous. Si vous débranchez la machine par accident et que vous la rebranchez automatiquement, le programme redémarre où il était au moment de la coupure.

Comment l'utiliser ?

Une fois les ingrédients déposés dans la cuve ou dans le panier vapeur, Il suffit de choisir une fonction grâce à la touche « Menu » puis d'appuyer sur la touche « Start ». Selon les fonctions, vous allez pouvoir choisir un temps de cuisson (fonctions Mijoter, Frire, Vapeur, etc.) en appuyant sur la touche « Cuisson » puis « Minutes » et/ou «Heure » et une température en appuyant sur la touche « Température » (fonction four). La plupart du temps, le couvercle du multicuiseur sera fermé, ce qui permet une bonne diffusion de la chaleur (par en bas, sur les côtés et par en haut).

A la fin de certains programmes, comme « Mijoter » par exemple, le multicuiseur se met automatiquement en «Maintien au chaud», ce qui est bien pratique si vous cuisinez à l'avance. Les programmes peuvent aussi démarrer en différé.

Vous pouvez, pour une même recette, utiliser deux fonctions (pour l'osso bucco par exemple, on utilise la fonction « Frire » pour saisir la viande et pour faire revenir les oignons puis la fonction « Mijoter » pour la suite. Pour passer d'une fonction à l'autre, il suffit, à la fin d'un programme, d'appuyer sur la touche « OFF » puis d'appuyer sur la touche « Menu » pour choisir une autre fonction.

Qu'est ce que j'ai préparé avec ?

Carottes provencales 031
Carottes à la provencale, cuites sans liquide et sans surveillance, elles sont très fondantes

Au départ, je me suis amusée avec les plats mijotés. Je me souviens que ma première recette était un plat complet avec du poulet, des poivrons et des pommes de terre et j'ai tout de suite été séduite par la facilité et par la qualité de la cuisson.

Puis, je suis sortie de ma zone de confort et j'ai remarqué que le multicuiseur donne de très bons résultats avec les légumes ou les pommes de terre cuits à l'étouffée. Les carottes à la provençale par exemple cuisent sans une goutte de liquide ont eu beaucoup de succès lors de la présentation du multicuiseur à la presse. Il est très pratique aussi pour les cuissons des légumineuses, du quinoa et pour préparer des risottos classiques ou des pâtes cuites façon risotto. J'ai également préparé des soupes, des fondues de légumes etc.

Grâce à la fonction « four », je me suis lancée dans la préparation d'un gâteau et même si le dessus est moins joli que dans un four traditionnel, ça marche très bien. J'ai pris l'habitude de faire torréfier des fruits secs dedans en utilisant la fonction « Four » à 150°C. Cela donne de très bons résultats et cela évite d'allumer son four.

Pulled pork
Pulled Pork préparé avec le programme mijoté et cuit pendant 4 heures et 30 minutes, sans surveillance

Gros coup de cœur : j'ai testé mercredi le fameux « pulled pork » américain (viande à effilocher avant de la servir dans un bun) qui risque fort de détrôner le hamburger. Pouvoir laisser une viande pendant plus de 4 heures sans surveillance et sans utiliser trop d'énergie, c'est un vrai bonheur.

Si vous succombez, j'espère que vous aurez autant de plaisir que moi à l'utiliser dans votre cuisine de tous les jours.

Multicuiseur Philips, prix public conseillé : 120 euros

Livré avec un livret de 35 recettes testées par mes soins à la maison

D'autres recettes sur mon blog

Pulled pork (porc effiloché)

Blanquette de veau

Pommes de terre confites au sésame

Cocotte de potimarron, fenouil, oignons & chataignes

Suprêmes de pintade au miel, épices & abricots séchés

Toutes les recettes de mon blog avec le multicuiseur

Mise à jour suite aux questions

Merci mille fois pour vos retours, je suis ravie que le multicuiseur vous plaise. Pour répondre aux questions qui reviennent souvent, voilà une mise à jour :

Le bouchon situé au-dessus de la machine doit toujours être en position fermée. La position ouverte sert juste à retirer le bouchon pour le nettoyer. Quand vous utilisez le programme « cuisson vapeur », la vapeur va s’échapper sans problème lorsque le bouchon est en position fermée.

Pour faire des yaourts directement dans la cuve, sans se servir du panier vapeur, voilà la recette.

Les programmes « mijoter » et « plats en sauce » sont identiques, seul le temps de cuisson est déférent : 1 heure pour mijoter et 2 heures pour plats en sauce.

Pour adapter vos recettes classiques de plats mijotés au Multicuiseur, je vous conseille de retirer 50% du liquide que vous ajoutez habituellement car avec le Multicuiseur, il n'y a presque pas de déperdition.

Petits traits clignotants sur écran multicuiseur Philips

C'est quoi les petits traits qui clignotent sur l'écran quand on lance certains programmes : la réponse est dans ce billet.

lundi 03 décembre 2012

Tournoi de cuisine Philips et Marmiton ou comment utiliser le Soup Maker, le Salad Maker et le Barbecue d’Intérieur

Veloute carottes panais gingembre lait de coco lentilles corail
Le mois dernier, j’ai eu le plaisir de faire partie du jury d’un tournoi de cuisine organisé par Marmiton et Philips dans le cadre du lancement des 3 nouvelles machines Philips citées plus haut.

Lundi matin 8 h, ils étaient 6 concurrents et leur mission était de préparer une entrée et un plat en utilisant au moins un des appareils de chez Philips. Coté jury, nous étions 3 : Christophe Duhamel, co fondateur de Marmiton, Mehdi Corthier, le chef du restaurant La Table de Botzaris, Paris 19 et moi-même.

Nous avons goûté à de très belles choses, originales et goûteuses. Ce qui m’a frappé dans ce tournoi, c’est que les concurrents étaient finalement plus à l’aise durant les deux épreuves du panier mystère que dans celle durant laquelle ils pouvaient préparer une recette de leur choix. Le fait de cuisiner à partir d’ingrédients imposés permet de sortir de sa zone de confort et c’est beaucoup plus intéressant.

A la maison, afin de jouer au mieux mon rôle de jury, j’ai testé le nouveau matériel Philips en l’utilisant dans ma cuisine de tous les jours.

Comment fonctionnent ces 3 nouveaux produits ?

Soup_maker philips


Le Soup Maker

Il ressemble à une bouilloire à qui l'on a ajouté une lame de blender. Le Soup Maker ne prend pas beaucoup de place sur le plan de travail, le fil d’alimentation est amovible, ce qui rend le nettoyage facile et permet de le ranger dans un placard. Coté utilisation, Il suffit de couper les légumes en dés de 2 cm, de les mettre dans le Soup Maker, d’ajouter du bouillon, éventuellement un peu de crème liquide, des épices, etc. et 23 minutes plus tard, votre velouté est prêt. Si vous préférez les soupes avec morceaux, il sait faire aussi avec le programme adéquat.
La machine est basique, simple à utiliser mais très efficace. Elle chauffe et donc cuit les légumes puis met en marche seule la fonction blender. Le résultat est vraiment très lisse, même avec les carottes.
La lame se met en route plusieurs fois pendant le cycle et la machine est assez silencieuse.
Une fois terminée, votre soupe reste chaude pendant 45 minutes.

Que faire avec le Soup Maker ?

Des veloutés, comme celui aux carottes et panais de la recette qui suit, des soupes avec morceaux, des smoothies ou des compotes. Une fois le fonctionnement maitrisé, ce qui est très aisé, il y a fort à parier que vous allez l’utiliser plusieurs fois par semaine. J’ai testé avec du brocoli, du potimarron avec la peau, des châtaignes sous vide, du poireau, etc.  Dans cette recette, j’ai également ajouté un peu de lentilles, avec succès.

Velouté carottes panais gingembre lait de coco et lentilles corail

Ingrédients pour 4 personnes

500 g d’un mélange carotte et panais (poids net après épluchage)
1 oignon
1 morceau de gingembre de la taille d’un petit pouce
20 cl de lait de coco
60 cl de bouillon
2 poignées de lentilles corail
Fleur de sel

Pelez carottes et panais puis retirez les extrémités.
Lavez-les puis coupez-les en dés de 2 cm.
Pelez puis coupez l’oignon en dés de 2 cm.
Pelez puis coupez le gingembre en dés d’1 cm.
Mettez les légumes, l’oignon, le gingembre et les lentilles corail dans le Soup Maker.
Ajoutez le bouillon et le lait de coco.
Fermez le Soup Maker, sélectionnez le programme « Velouté » puis mettez en route.
Goûtez et ajoutez éventuellement de la fleur de sel.

Le Salad Maker

Salad maker philips


C’est un appareil léger et très peu encombrant et j’aime beaucoup sa facilité d’utilisation. Il permet de râper (fin ou plus gros), de couper en julienne ou de trancher plus ou moins fin, en ajustant 1 des 5 inserts sur un support en plastique.  Le Salad Maker s’utilise avec des légumes, certains fruits durs  mais aussi avec du fromage ou du saucisson.

Contrairement aux robots multi fonction, il ne dispose pas de bol. Du coup, il suffit de mettre votre saladier ou votre bol sous la machine afin de recueillir vos crudités râpées ou tranchées, ce qui évite de laver un bol de robot. Son point fort est vraiment sa simplicité d’utilisation et le fait qu’il n’y a pas beaucoup d’éléments à laver (ils vont d’ailleurs au lave-vaisselle). Il se remonte en un clin d’œil.

C’est typiquement l’appareil que j’aimerais offrir à ma fille quand elle partira de la maison ou à une amie qui n’a pas de robot multi fonction car avec sa petite taille, il permet de faire bon nombre de choses.

Que faire avec le Salad Maker ?

Avec la râpe : des salades de crudités (carottes, betterave, chou blanc ou rouge, cèleri rave, fenouil, pomme fruit, etc.), des gaufres ou des galettes de pomme de terre, sans oublier le carrot cake que l’on prépare avec des carottes râpées. Pensez à varier les vinaigrettes.
Avec l’éminceur : des  gratins de pommes de terre, des tians de courgettes, des carpaccios de courgettes ou de betterave, des rondelles de concombres pour les sandwichs anglais, des pommes fruit séchées, des tartes à l’oignon, etc.

Avec la râpe à julienne : des quiches ou des chaussons de légumes, voire des nems de légumes avec des feuilles de brick ou de filo.

Salade de carottes violettes a l'orange vue 1
Salade de carottes violettes à l’orange et au Ras El Hanout   

Ingrédients pour 4 personnes
   
500 g de carottes violettes
2 oranges   
3 poignées de raisins secs
1 cuil. à café rase d’épices ras el hanout
4 cuil. à soupe d’huile d’olive
1 cuil. à soupe de jus de citron
Sel et poivre du moulin
Une dizaine de pluche de coriandre ciselées

Pelez les carottes, lavez-les puis retirez les extrémités.
Positionnez un bol sous le Salad Maker puis insérez la râpe à gros trous sur le support.
Passez les carottes dans le Salad Maker en en gardant une.
Changez la râpe pour l’éminceur puis passez la dernière carotte.
Ajoutez les raisins secs et la coriandre aux carottes.
Pelez les oranges à vif puis prélevez les suprêmes.
Coupez chaque suprême en deux puis ajoutez-les aux carottes râpées.
Dans un petit bol, mélangez le jus de citron, le sel, le poivre et les épices.
Ajoutez l’huile d’olive  puis émulsionnez.
Versez sur les carottes, mélangez puis réservez au frais jusqu’au moment de servir.

Le Barbecue d’Intérieur


Grill plancha philips
J’aime beaucoup la viande, le poisson et les légumes grillés mais j’avoue que j’ai du mal à maitriser ce type de cuisson à la maison avec mon grill en fonte pourtant d’excellente qualité.
Du coup, je fais plutôt rôtir les choses au four mais ce n’est pas pareil.
 
Avec ce nouveau grill, inutile d’ajouter de la matière grasse. Sa chaleur est suffisamment forte (de 70 °C à 230 °C) pour faire vraiment griller les aliments. J’ai testé avec du poulet et de l’agneau. La viande reste bien tendre, et la chaleur se maitrise facilement grâce au thermostat. 
Pas de problème de fumée, grâce à une très légère inclinaison du grill et au réceptacle qui va récupérer l’excédent de graisse.
La plaque de cuisson, complètement amovible et lavable au lave-vaisselle possède une partie striée pour le grill et une partie plane, plus petite faisant office de plancha.
J’ai retrouvé le plaisir des grillades que je fais l’été sur mon combiné barbecue et plancha électrique dans mon jardin.

Nouveautés par rapport  à ce type d’appareil

1 couvercle en verre, également amovible combiné à 1 petit réservoir que l’on peut remplir d’eau, de thé, de vin ou d’un mélange de liquide et d’herbes pour les cuissons d’aliments plus gros afin qu’ils restent bien moelleux et qu’ils s’imprègnent des arômes que l’on met dans le réservoir.
 
1 second réservoir qui peut contenir des copeaux de bois et qui va diffuser une fumée pour donner une saveur de barbecue. On peut aussi remplir ce réservoir de feuilles de thé ou d’herbes séchées.

Que faire avec le Barbecue d’intérieur ?

Des aiguillettes de poulet ou de canard, de l’échine de porc coupée en lamelles fines, du filet d’agneau coupé fin, du bœuf, des filets de lapin, tous juste grillés ou bien marinés puis grillés. N’oubliez pas de sortir votre viande du réfrigérateur au moins 1 heure à l’avance. Vous pouvez aussi l’utiliser pour faire griller des calamars, des gambas, du poisson coupé fin ou en dés, des légumes, comme des asperges, des courgettes, des aubergines, des champignons, etc.
Vous pouvez aussi faire griller des morceaux de viande ou de poisson plus gros en utilisant le couvercle et le diffuseur d’arômes à remplir d’eau ou de vin.

Poulet mariné et grillé

Ingrédients pour 4 personnes

600 g de filets de poulet
Marinade
2 cuil. à soupe de sauce soja
2 cuil. à soupe de sauce Worcestershire
2 cuil. à soupe de miel
1 cuil. à soupe d’huile
2 cuil. à soupe de ketchup

Mélangez les ingrédients de la marinade dans un bol.
Coupez les filets de poulet en lanières, mettez-les dans un plat creux, versez la marinade puis mélangez, afin de bien enrober le poulet.
Couvrez d’un film étirable et laissez mariner 1 heure à température ambiante.
Faites cuire sur le grill pendant 8 minutes environ, en retournant le poulet à mi-cuisson.

Si vous avez des questions à poser sur ces 3 machines, n’hésitez pas à le faire dans l’espace dédié sur le site Marmiton, sur ce lien.

Pour les voir en cuisine, je vous invite à regarder les vidéos du tournoi, sur le site Marmiton, sur ce lien.

mercredi 31 octobre 2012

Soup Maker de Philips ou comment j’ai changé d’avis sur un appareil qui fait des soupes tout seul

Soupes
Je ne sais pas si vous avez remarqué dans ces dernières années la déferlante des appareils électroménager qui cuisinent pour vous ?

Depuis la cocotte-minute (et le Thermomix), on n’avait pas vu cela.

De mon côté, je suis restée fidèle à la cocotte-minute mais j’ai également un blender, un robot multifonction, un mixeur plongeant, une centrifugeuse, une sorbetière, un rice cooker, une machine sous vide et un robot pâtissier (Kitchen aid).

Quant aux machines qui cuisinent pour vous,  j’ai vu arriver cela d’un œil méfiant. En tant que romantique de la cuisine, si je ne peux pas mélanger moi-même, humer, etc., à quoi bon cuisiner ?

Heureusement, dans le travail, il est important de faire la part des choses et de se montrer ouverte aux nouveautés.

Il y 2 semaines, j’étais jury dans un concours de recettes organisé par Marmiton et Philips. Les candidats devaient utiliser le Soup Maker de Philips, il me fallait donc le tester à la maison.

Découvrir une nouvelle machine, j’adore cela. Je commence toujours par déterminer si elle est intuitive, avant de me plonger dans le guide d’utilisation car oui, je fais partie de ceux qui lisent les modes d’emploi, souvenir de mon premier métier chez IBM ?

Le Soup Maker ressemble à une bouilloire à qui l'on a ajouté une lame de blender.
L’appareil n’est pas encombrant sur le plan de travail. On peut retirer le fil, ce qui rend le nettoyage facile et qui permet de ranger la machine dans un placard.

Soup_maker philipsComment ça marche ?

Il suffit de couper les légumes en dés de 2 cm, de les mettre dans le Soup Maker, d’ajouter du bouillon, éventuellement un peu de crème liquide, des épices, etc.
23 minutes plus tard, votre velouté est prêt.

J’ai testé avec des carottes, du potimarron  non pelé, des poireaux, du brocoli, des champignons et j’avoue que je suis bluffée.

La machine est basique, simple à utiliser mais très efficace. Elle chauffe et donc cuit les légumes puis met en marche seule la fonction blender. Le résultat est vraiment très lisse, même avec les carottes.
La lame se met en route plusieurs fois pendant le cycle et la machine est assez silencieuse.
Une fois terminée, votre soupe reste chaude pendant 45 minutes.

Je trouve que c’est un appareil qui simplifie la vie d’une famille. Il me fait penser au rice-cooker par sa simplicité et sa praticité : on met les ingrédients dedans, on n’a rien à faire, le résultat est parfait et ça reste chaud.

Le Soup Maker est livré avec un livre de recettes. De mon côté, je mets juste un peu moins de liquide que dans les recettes.

Il coûte environ 129 euros.

En résumé

Les plus

Très simple à utiliser
Peu de vaisselle à faire, on nettoie juste le Soup Maker
Peu encombrant
Assez silencieux
Efficace
Permet de faire des soupes de type velouté ou des soupes avec morceaux
Permet aussi de faire des compotes et des smoothies
Garde les soupes au chaud pendant 40 minutes

Les moins

Sa capacité de 1,2 litre qui le rend parfait pour une famille de 4 ou 5 mais pas plus.

Je vous souhaite une très bonne journée de repos.

mercredi 16 novembre 2011

Couteaux en céramique LEO W, mon retour, 1 an et demi après + réduction sur le site.

Couteau-ceramique-haute-qualite-chef-16-cm leo w
En mai 2010, je recevais 2 couteaux en céramique de chez Leo W, une toute jeune entreprise implantée à Grasse. J’avais entendu parler de ce type de couteau mais je n’avais jamais eu le loisir d’essayer.

Depuis ce jour, ils ne me quittent plus. A part mon couteau d’office, je n’utilise plus d’autres couteaux.
Il faut dire qu’ils savent presque tout faire grâce à l’alliance entre efficacité et douceur (j’utilise majoritairement celui de 16 cm).

Fendre un chou rouge ou un potimarron est un jeu d’enfant même quand vous n’avez pas une force herculéenne. Il sait aussi se montrer délicat avec les fruits, sans les écraser. Avec la viande et le poisson, c’est un vrai bonheur (attention, vous ne pouvez pas désosser une viande ou une volaille avec).

J’ai découvert par hasard qu’il est également fantastique avec le pain. Un matin, je l’ai utilisé avec mon pain au levain et il permet de faire des tranches régulières de manière efficace malgré la croute un peu dure, tout en étant doux avec la mie. Parfait aussi pour détailler des tranches fines de brioche sans faire de la charpie. Depuis, j’ai rangé mon grand couteau à pain aux oubliettes et toute la famille l’utilise quotidiennement au petit déjeuner (sauf Noé, il est encore un peu jeune).

Dans mon entourage, j’ai fait pas mal d’adeptes soit à l’occasion de démonstrations culinaires (deux personnes de chez VillaWare sont devenue accros) soit lorsque je cuisine avec des amis, comme l’été dernier par exemple.

Le couteau en céramique a la réputation d’être fragile  mais je pense qu’en étant soigneux (c’est mon cas), il n’y a pas de soucis à se faire. Prenez la précaution de les ranger à part, tout comme les chefs le font avec leurs couteaux traditionnels.

Depuis quelques mois, mon couteau existe en version lame noire. Je l’utilise depuis quelques semaines, toujours en version 16 cm. Je le trouve plus esthétique que la version lame blanche et tout aussi efficace. Je me demande même si le manche n’est pas un peu plus léger, ce qui donne beaucoup d’aisance lors de la découpe.

Autre nouveauté, il est livré avec un fourreau, ce qui est pratique pour le ranger.

Pour plus d'infos techniques sur les couteaux en céramique, RDV sur le site de Leo W ou sur mon ancien billet.

Si vous voulez juger sur pièce, j’ai le plaisir de vous faire bénéficier d’une réduction de 10% sur tout le site Leo W, en utilisant le code de réduction PASCALE10.

N’hésitez pas  me tenir au courant de vos aventures.

NB : je tiens à préciser que je n’ai pas été rémunérée pour rédiger ce billet. J’ai juste accepté de recevoir le nouveau couteau à lame noire, sans m’engager à en parler, à la manière des journalistes culinaires qui reçoivent des produits et choisissent ensuite ou non d’en parler dans les pages des magazines.

lundi 05 septembre 2011

Autant en emporte l’emporte pièce : ma collection.

Boite emporte piece vue 1 

Autant en emporte l’emporte pièce : ma collection (Expression empruntée à Estérelle).

C’est sur Twitter puis par mail que j’ai vu qu’Estérelle s’apprêtait à nous dévoiler sa collection d’emporte pièces et elle nous demandait si nous acceptions de faire de même.

Hier, j’ai découvert son billet sur le sujet avec un titre comme elle sait si bien faire.

J’ai trouvé l’idée drôle. Afin qu’Estérelle se sente moins seule, j’ai sorti ma boite spécial emporte-pièce, j’ai plongé mes mains dedans et des tas de souvenirs me sont revenus en mémoire.

Avant que vous pensiez que je suis totalement folle, il faut savoir que je suis une adepte des sablés en tout genre. C’est normal, je suis moitié Lorraine, moitié alsacienne. Et comme je suis aussi puriste, il m’arrive de chercher partout un emporte pièce précis pour un type de sablé.

Le pire de tout, c’est que je suis certaine d’en avoir laissé dans les diverses classes de primaire de Gabrielle et Noé lorsque les maitresses se lancent dans des ateliers sablés.

Dans ma collection d’emporte pièces, il y a

Les grands classiques dont je me sers toutes les semaines. Pour tout vous avouer, ils n’habitent pas dans cette boite car ils sont toujours à portée de main.

Emporte piece universels vue 1 

L’intemporel, tout simple mais qui sert très souvent

Emporte pice universel vue 1 

Celui que j’ai acheté lorsque j’écrivais Cookies Muffins et Co, pour la recette des Gingerbread men.

Emporte pice gingerbread man vue 1 

Les emporte-pièces avec poussoir

Duo emporte piece fleur vue 1 

Celui de gauche, je l’ai cherché partout car c’est l’emporte-pièce que l’on utilise pour les sablés au citron de Silvia, les canestrelli que je fais très régulièrement (je dois d'ailleur refaire la photo car je n'avais pas le bon emporte-pièce à l'époque). Ils sont super pratiques car ils forment automatiquement un trou au centre.

le fameux

Emporte pice petit beurre vue 1 

Parce que je suis une blogueuse qui lit les autres blogs, j’ai craqué pour cet emporte pièce spécial petit beurre. Il est livré avec des lettres en plastique pour créer un message personnalisé mais j’avoue que je n’ai pas la patience de former des mots avec.

Vous pouvez faire les sablés au praliné avec.

Sables praline deux vue 1

 

Les plus récents, achetés en Grande Bretagne pour faire des décors en pâte à sucre ou en pâte d’amande.

Emporte pice fleur vue 1 

On peut faire cela avec (décor fraisier)

Decor fraisier vue 1 

Les plus jolis, rapportés par mes parents du Québec.

Emporte pice cuivre vue 1 

Les emporte pièces de Noël, incontournables

Emporte pice noel vue 1 

Les emporte pièces animaux, pour les enfants quand ils étaient plus jeunes.

Emporte pices animaux vue 1 

Ceux que j'avais oubliées, ils n’ont pas du servir souvent.

Emporte pice plastique vue 1 

Celui qui semblait être une bonne idée

Emporte pice multiple vue 1 

Mais que je n’ai jamais utilisé …

Mes chouchous car ils permettent de faire des trous au centre des sablés.Ils sont très bien également pour la déco.

Lot emporte pice decor vue 1 

Ils peuvent servir à ça

Sables nutella deux vue 1 

Sablés au Nutella

ou bien à décorer, comme ici

Cupcake coeur deux vue 1 

Les chiffres pour la déco mais ne me demandez pas pourquoi il manque une partie.

Emporte pices chiffre vue 1 

Et pour finir, ma collection de cœur car je ne peux pas résister.

Lot emporte pice coeur vue 1 


Sablés vitraux.

Coeur en praline vue 1 
Coeurs en praliné

N’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil chez Réquia, Débo ou chez Anne-Laure, je suis certaine qu’elles vont également vous dévoiler leur collection.

Et vous, avez-vous une collection d’emporte pièce, rangée dans un placard ? Si oui, n’hésitez pas à la partager.

mardi 07 juin 2011

Foodsaver, appareil de mise sous vide. J’achète ou pas ?

Foodsaver vue 1 

Foodsaver, appareil de mise sous vide. J’achète ou pas ?

Il y a 2 mois, sur un salon, j’ai découvert les appareils de mise sous vide de la marque Foodsaver.
Devant mon enthousiasme et ma curiosité, la marque m’a proposé de me prêter cette machine, sans obligation d’en parler sur mon blog (et sans rémunération non plus). J’ai accepté car j’étais vraiment curieuse de savoir ce que cela pouvait changer dans ma cuisine de tous les jours.

Les 2 premiers jours, j’ai tourné autour, un peu intimidée car c’est finalement le genre de machine dont je me suis passée pendant des lustres et ce n’est qu’en l’utilisant jour après jour que je l’ai apprivoisée, jusqu’à ne plus pouvoir s’en passer.

Ce qui m’a vraiment convaincu d’en parler sur ces pages, c’est que David a commencé à l’utiliser de son propre chef avant de ranger certaines denrées au frais (après une démo de 2 minutes de ma part). Grande première dans notre cuisine car je crois bien que c’est le premier appareil électrique que David utilise, si je ne compte pas la machine à café, la bouilloire et le lave vaisselle.

Comment ça marche ?

Le foodsaver est livré avec un rouleau de sachets. Il faut d’abords sceller l’extrémité du sachet en le positionnant sur la bande de soudure, puis le couper avec le cutter intégré.
Il suffit ensuite de remplir le sachet, de le positionner sur le canal d’aspiration, de fermer le couvercle  et le loquet, puis d’appuyer sur le bouton de mise sous vide. Le Foodsaver aspire l’air pour faire le vide, c’est assez puissant, pour ensuite sceller l’ouverture de manière automatique.
Une fois le bouton rouge éteint, c’est fini, vous pouvez ranger votre sachet au frais ou à température ambiante, selon son contenu.

Si vous n’avez absolument rien compris à ma prose, voilà une vidéo qui vous montre l’ensemble du processus.

A quoi ça sert ?

Tout simplement à conserver les aliments de manière très fiable et surtout environ 4 à 5 fois plus longtemps qu’avec un système classique de boites hermétiques ou de sachets que l’on met au frais. C’est normal, en chassant l’air, le Foodsaver empêche l’oxydation des aliments. Les aliments sont également protégés de l’humidité, ce qui est parfait pour les biscuits par exemple.
Le gros avantage par rapport à la congélation ménagère, c’est que les aliments ne perdent pas leurs qualités, ni leur texture.
Le poisson ne va pas rendre d’eau, la viande ressort comme si elle sortait de chez le boucher et idem pour les légumes qui gardent fraicheur et surtout texture.
Quand aux fromages, c’est absolument magique, ils se conservent des mois.
Rien ne vous empêche non plus de congeler votre aliment une fois sous vide, vous éviterez ainsi ce que l’on appelle la brulure de la congélation qui a tendance à détériorer le goût et la texture des aliments.

Mes expériences jusqu’à aujourd’hui

L’appareil de mise sous vide trône dans la cuisine et c’est devenu un outil du quotidien. Je suis juste obligée de surveiller Noé qui rêve de jouer avec (il me fait penser à moi quand j’étais gamine).

Je l’utilise presque tous les jours, en particulier pour les légumes et je ne pourrais plus m’en passer. Quand je récupère mon panier Amap, j’essaie de tout nettoyer, sécher, voir couper et je fabrique mes petits sacs que je mets au frais. Il ne me reste plus qu’à les ouvrir et à les cuisiner, un vrai bonheur.

En vrac, j’ai mis sous vide des tranches de potimarron, des blancs de poireaux émincés, des feuilles de vert de blettes, des cotes de blettes, des oignons émincés, des carottes, etc.

Le seul légume qui me pose problème est le radis et ça me rend dingue. Le radis mis sous vide a tendance à fermenter et donc à laisser un petit gout étrange sur la langue et je ne m’explique absolument pas ce phénomène, que je n’ai pas rencontré avec d’autres légumes.

Le Foodsaver est super pratique pour les petites choses de tous les jours, comme ce demi-citron qui reste et qui risque fort de se dessécher dans un coin.

Je l’utilise beaucoup pour la viande ou pour le poisson car pour ces deux aliments, je trouve vraiment que la congélation à la maison leur fait perdre des qualités (attention, je ne parle pas de surgélation faite par les industriels qui elle, pose moins de problème).

Foodsaver bocaux Pour les aliments mous, comme un fromage de chèvre par exemple, j’utilise le bocal qui est livré avec, ce qui évite d’écraser le fromage pendant le processus de mise sous vide. Lorsque je suis allée à Valence, je me suis un peu lâchée sur les Saint Félicien. Grâce au bocal j’ai réussi à les conserver plus de 3 semaines, en faisant le vide dans le bocal après chaque repas.

J’ai fait également quelques bêtises, comme la première fois que j’ai voulu mettre des biscuits sous vide. Ils se sont brisés en quatre pendant le processus de mise sous vide, c’était assez drôle. Depuis, j’utilise le bocal.

Le bocal sert aussi pour les herbes fraiches ou la salade. Je vais d’ailleurs acheter un second bocal.
Il y a quelques semaines, je devais faire 3 « carrot cake » pour le lendemain matin, alors que je rentrais de voyage la veille au soir. J’ai râpé mes carottes 3 jours avant, je les ai mises dans le bocal et j’ai fait le vide. Elles étaient comme neuves et cela m’a fait gagner un temps fou.

Je me sers beaucoup du Foodsaver pour les ingrédients de pâtisserie que j’achète en grande quantité, comme la pâte d’amandes qui une fois ouverte a tendance à se dessécher, ou les fruits secs, les fruits séchés, la pâte à sucre, etc.

Et puis j’ai trouvé une superbe astuce pour éviter que David mange les cacahuètes que j’utilise pour ma cuisine. Dés qu’il commence un sachet, je le mets sous vide et allez savoir pourquoi, il ne touche plus au sachet et il me dit en riant qu’il a parfois peur que je mette tout sous vide :)

Et la cuisine sous vide ?

Certains chefs pratiquent la cuisine sous vide et je me souviens encore d’une viande de bœuf cuite sous vide qui était fantastique. Mais j’avoue que je n’ai pas encore testé.

Et les sachets, je prends n’importe quel sachet ? Je peux en acheter d’autres ? Je peux les recycler ?

Vous ne pouvez pas utiliser d’autres sachets que ceux conçus pour le Foodsaver. La machine est livrée avec un gros rouleau, des sachets déjà prêts à l’emploi plus le bocal avec couvercle.
Après, vous avez la possibilité d’acheter d’autres rouleaux, que l’on trouve en ligne très facilement (j’ai acheté les miens sur Amazon).
Coté recyclage, les sachets se lavent et peuvent s’utiliser plusieurs fois (évitez juste de laver ceux qui ont contenu de la viande ou du poisson crus). Vous pouvez tout à fait mettre sous vide un aliment plusieurs fois dans le même sachet. Par exemple, quand j’ai besoin de pâte d’amandes, j’ouvre mon sac, je prélève la quantité dont j’ai besoin et je refais une mise sous vide.
Idem pour le fromage ou le jambon entier. Il faut juste prévoir un sachet un peu plus grand dès le début si vous projetez de l’ouvrir plusieurs fois.
Certes, il y a un moment où il faudra jeter le sac mais d’un autre coté, jeter de la nourriture n’est pas toujours très écolo non plus …

Pour le prochain salon du blog culinaire en Belgique, je vais pouvoir faire comme les pros et mettre tous mes ingrédients sous vide, comme j’ai souvent vu faire Damien. Si ce n’est pas cool, ca ?

Combien ça coute ?

Le Foodsaver que j’ai est un haut de gamme, à la limite d’un modèle professionnel.
Il s’agit du modèle FoodSaver V2840 qui coûte environ 150 euros avec un gros rouleau, des sacs prêts à l’emploi et un bocal.

En conclusion, j’achète ou pas ?

Je pense que c’est une machine qui a sa place dans beaucoup de nos cuisines et qui permet de nettement moins jeter. Le Foodsaver est néanmoins plus adapté aux gens qui cuisinent beaucoup et/ou à ceux qui ont tendance à stocker des choses et qu’ils ne veulent pas gâcher.

Si vous avez cette machine, n'hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires. Si vous vous posez d'autres questions, posez-les dans les commentaires ou par mail, je ferai le maximum pour y répondre.

jeudi 20 mai 2010

Couteaux en céramique Leo W : mon avis de « cuisinière de tous les jours ».

Couteau ceramique leo w vue 1


Couteaux en céramique Leo W : mon avis de « cuisinière de tous les jours ».

De mon expérience passée des vidéos de cuisine, j’ai gardé l’habitude d’emporter mes ustensiles lorsque je cuisine ailleurs qu’à la maison. Cela s’applique non seulement pour la fameuse râpe microplane, mais également pour les couteaux.

A la foire de Paris, alors que je préparais mon matériel avant la démonstration, j’ai eu beaucoup de questions de la part des visiteurs sur mon couteau en céramique, dont je ne me sépare plus et c’est ce qui m’a décidé à en parler sur ces pages.

J’ai reçu ce couteau il y a près un mois, de le part de l’entreprise Leo. W.
D’une manière générale, je n’accepte pas que l’on m’envoie du matériel car je préfère découvrir les choses par moi-même ou grâce à la lecture d’autres blogs de cuisine. Mais là, comme je voulais depuis longtemps essayer les couteaux en céramique et que j’ai trouvé l’approche de Florent Leonardo agréable, j’ai sauté sur l’occasion (je tiens à préciser que je n’avais aucune obligation d’en parler ici et que je n’ai pas été rémunérée pour le faire).

Il y a plein d’arguments en faveur des couteaux en céramique, qui nous viennent tout droit du japon depuis les années 90. Vous pouvez les lire un peu partout sur Internet. Je n’ai pas envie de les recopier ici et je vous laisse les découvrir sur le site de Leo W.

Je préfère vous donner mon avis de « cuisinière de tous les jours».

Ce que j’aime avec ce couteau

Sa prise en main : il est léger mais la poignée est suffisamment lourde, ce qui assure une bonne prise en main. L’ergonomie de la poignée est telle que les doigts ne sont jamais en contact avec la lame.

Je sais que je n’ai pas besoin de l’aiguiser dans les années à venir et ça me libère l’esprit de savoir que je vais avoir un couteau qui coupe (super bien d’ailleurs) pendant longtemps, sachant que je suis très nulle pour les aiguiser. Pour moi, c’est le principal avantage de ce couteau. Au bout de quelques années, vous pouvez tout de même l’aiguiser en utilisant uniquement un affuteur  en poudre de diamant que vous pouvez trouver très facilement sur des sites en ligne et qui coute une trentaine d’euros.

Il chouchoute les aliments et pour cela, je ne peux plus m’en passer. En fait, je n’ai plus l’impression de couper les choses mais de les caresser. Je sais, ça peut sembler ridicule (David, arrête de te moquer !) mais quand vous manipulez beaucoup les aliments, vous avez des sensations et cette impression de délicatesse avec les choses est ce qui m’a frappé, en coupant des fraises, en pelant à vif des oranges, en réussissant à les couper en tranches vraiment très fines, en coupant de la mozzarella en tranches fines et nettes, etc.

Bien entendu, il est également très efficace avec les choses plus difficiles à couper. David trouve qu’il donne une impression de force malgré la légèreté du couteau.

Pour moi, ce couteau, c’est l’alliance entre l’efficacité et la délicatesse et je n’avais jamais vraiment eu cette sensation, même avec de très bons couteaux que j’utilise depuis 3 ans.

Certains disent que les couteaux en céramique sont fragiles et cassent. C’est certainement vrai pour les couteaux d’entrée de gamme que l’on commence à trouver un peu partout. N’hésitez pas à regarder les tests de chute sur ce lien, sur le site de Leo W. Prenez le temps et renseignez vous avant d’acheter le votre et ne succombez pas à la tentation d’acheter des couteaux en céramique trop bons marchés. Les qualités des couteaux en céramique sont très variables, selon les procédés de fabrication utilisés.

Maintenant, il est vrai qu’il faut être un minimum soigneux avec les couteaux en céramique mais, avec un peu de bon sens, ce n’est pas très compliqué.

N’oubliez pas de couper sur un support adéquat (planche à découper en plastique ou bois), de ne pas les utiliser sur une assiette ou un plan de travail en pierre ou en marbre. Rangez-les séparément de vos autres couteaux ou ustensiles. Pour moi, ce n’est pas la fin du monde car c’est déjà ce que je fais avec mes couteaux traditionnels, car j’y tiens beaucoup.
Pour voir les autres précautions d’emploi, je vous invite à visiter leur site.

J’ai deux couteaux en céramique mais celui dont je me sers le plus est le modèle de 13 cm. Si vous voulez commencer avec un seul couteau dans la gamme, je vous conseille donc ce modèle.

Coté technique : les couteaux en céramique sont fabriqués à base d’oxyde de zirconium, composant chimique qui permet aux couteaux d’être extrêmement résistants à l’usure. Je vous laisse découvrir les autres spécificités sur le site de Leo W.

Où les acheter ?

Sur Internet (voir liste des sites sur ce lien) ou dans certaines boutiques autour de Nice et de Cannes.

Et vous, vous avez déjà des couteaux en céramique ? Qu’en pensez-vous ?

dimanche 22 mars 2009

Coupe pain danois ou comment transformer une matinée ordinaire.

Coupe pain danois vue 1 

Coupe pain danois ou comment transformer une matinée ordinaire

La vie est pleine de surprises, il suffit juste d’y être attentif. Non, je ne deviens pas philosophe, loin de là mais c’est la réflexion que je me suis faite il y a quelques jours.

Je n’étais pas particulièrement de bonne humeur ce mardi matin là, avec mon appareil photo en panne dans mon sac.
J’ai commencé à reprendre espoir lorsqu’une personne de l’espace Nikon à la Bastille m’a demandé de laisser mon précieux outil pendant 1 heure afin de tenter une réparation.

Croisant les doigts, je suis allée m’installer dans un café tout proche, rue Amelot.
Tout en lisant mon journal en diagonal, je n’ai pas perdu une miette de ce qui se passait autour de moi. Une américaine qui voulait un café allongé pas trop fort, le patron (j’ai découvert par la suite qu’il s’appelle Adamo) parfois agacé par le téléphone mais toujours charmant avec les clients, des habitués visiblement pas pressés de vaquer à leurs occupations quotidiennes, une femme qui au contraire est partie comme une flèche après avoir bu 2 gorgées de son café, etc.

C’est alors qu’une jeune femme est entrée, blonde, le look étudiant. Elle s’est dirigée vers le comptoir et, dans un charmant accent nordique, j’ai plus ou moins compris qu’elle présentait des produits au patron. En le voyant sortir son carnet de chèque, l’air visiblement ravi, je me suis dit qu’elle devait vraiment vendre quelque chose d’exceptionnel.

La vente terminée, la jeune femme était en train de montrer une sorte de book autour d'elle. Ma curiosité a été trop forte, je me suis levée et je suis allée la voir, en lui demandant ce qu’elle vendait.

La fameuse jeune femme blonde s’appelle Stine-Thilde et elle vend des coupe pains danois. Elle les achète au Danemark chez des antiquaires, les remet en état puis les vend en France.

Ses objets sont simples, beaux et ils dégagent une histoire. Le patron, tout content de son achat m’a également confié qu’il coupe le pain sans l’écraser, comme le font d’autres coupe pains.

Vous pouvez découvrir les coupe pains danois sur le blog de Stine-Thilde, sur ce lien.

Une fois mon appareil récupéré et réparé (je tiens à remercier l’espace Nikon pour leur gentillesse et leur efficacité), je n’ai pas pu résister et je suis retournée dans le café pour prendre en photo le fameux coupe pain, afin de pouvoir en parler sur ces lignes.

Au moment de prendre la photo, j’ai sympathisé avec une jeune femme qui prenait un café au bar. Il se trouve qu’elle est photographe. Elle m’a donné quelques conseils sur mon appareil car elle a beaucoup travaillé avec et, de fil en aiguille, elle s’est retrouvée à poser sur la photo (merci mille fois Agnès).

Et voilà comment cette matinée, qui ressemblait au départ à une matinée de corvée, s’est métamorphosée en un moment riche en rencontres et en découvertes.

Italian style café
82 rue Amelot
Paris 11

Le blog "Le coupe pain Danois"

dimanche 25 novembre 2007

Microplane : enfin dans ma cuisine.

Zestes_de_citron_vue_1

Microplane : enfin dans ma cuisine

Il y a très longtemps que j’avais envie d’une râpe Microplane après n’avoir lu que des éloges sur différents blogs de cuisine.

Mais, c’est parfois bon de faire durer l’attente et de choisir le moment de craquer. Malheureusement, lorsque j’ai décidé que c’était le moment de l’accueillir dans ma cuisine, la râpe Microplane s’est retrouvée en rupture de stock un peu partout.

Après avoir éclusé tous les magasins du quartier Montorgueil, j’ai jeté l’éponge, jugeant qu’elle ne valait tout de même pas une course acharnée dans tout Paris. Les mois ont passé et ce n’est qu’en achetant des sacs poubelle sur mon stand fétiche d’ustensiles de cuisine du marché de Nogent Sur Marne, que je suis tombée nez à nez avec la fameuse râpe.

La râpe Microplane fait partie de ces ustensiles magiques dans une cuisine. Ce n’est pas vraiment design car cela ressemble plus à un outil de bricolage (si vous continuez à lire vous comprendrez pourquoi) et des générations de cuisinières ont cuisiné sans. Mais, la première fois que vous l’utilisez, vous savez immédiatement que vous ne pourrez plus jamais plus vous en passer.

Mais qui est donc cette râpe magique ?

Mircroplane est la marque déposée d’une entreprise américaine qui fabriquait à l’origine des pièces détachées pour imprimantes. Les chutes de métal étant très coupantes, ils décidèrent un beau jour d’utiliser cette qualité pour fabriquer leurs propres outils de bricolage.
L’histoire raconte que la femme d’un quincaillier, qui vendait ces outils, agacée parce qu’elle n’arrivait pas à retirer le zeste d’une orange avec sa vieille râpe, utilisa alors un outil laissé par son mari dans la cuisine (pensez à cette histoire la prochaine fois que vous râlerez parce que des outils traînent). Elle fut impressionnée par la quantité de zeste et son mari jura que c’était le meilleur gâteau à l’orange qu’il n’avait jamais mangé. Il décida de modifier son catalogue et l’outil de bricolage devint une râpe pour la cuisine. Je ne sais pas si l’histoire est vraie, c’est simplement celle que l’on peut trouver en anglais sur le site officiel Microplane.

Microplane_deux_vue_2_2Grâce à cette râpe, vous allez pouvoir prélever en un clin d’œil tout le zeste d’un citron (ou tout autre agrume, non traité) qui va se retrouver nu comme un vers mais toujours pudiquement entouré de sa peau blanche amère, celle qu’il ne faut surtout pas prélever. A coté, un tas impressionnant de zeste râpé si fin, que vous n’avez plus besoin de les couper. Ils vont se fondre à merveille dans vos cakes au citron par exemple. Testez avec vos recettes habituelles, la présence du citron est beaucoup plus intense. 

David, qui est loin d’être un « ustensile addict » a reconnu son efficacité avec un morceau de parmesan. Depuis, il met du parmesan partout !

Elle est parfaite également avec le chocolat, les fèves Tonka et les citrons cumbava.

Son prix est d’environ 22 euros. Il peut sembler élevé mais, si l’on pense à son efficacité et au fait que les lames ne s’usent pas dans le temps, c’est un excellent achat.

Où la trouver ?

Dans les boutiques d’ustensiles de cuisine comme chez A. Simon ou Dehillerin à Paris

A Nogent Sur Marne sur le stand d’ustensile de cuisine (marché central, mardi, jeudi et samedi) mais également sur leur très beau site en ligne Natarianni .

Si vous savez où la trouver près de chez vous, n’hésitez pas à me le faire savoir, je mettrai ce billet à jour avec vos adresses.

Excellent soirée à vous.

Microplane_vue_1

Suivez Pascale Weeks sur Twitter


Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Je soutiens
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger