"Volailles" (30)

dimanche 14 décembre 2014

Suprêmes de pintade aux herbes

Supremes de pintades aux herbes

Suprêmes de pintade aux herbes

Cette année, Noël, c'est à la maison.

Nous commençons le 25, avec ma belle-famille britannique et nous enchainons le 31 avec ma famille. Je suis très traditionnelle pour Noël et David l'est encore plus que moi.

Quand je lui ai dit que pour 14 personnes à chaque repas de Noël, je n'allais pas me lancer dans la cuisson de deux dindes ou de deux chapons, j'ai bien vu qu'il était déçu, voire contrarié. Il a même suggéré que nous empruntions un deuxième four pour ne pas abandonner les volailles entières.

Ce n'est pas tant la cuisson de la dinde qui m'embête, je sais faire, c'est la découpe. Rien que l'idée de couper deux grosses volailles, de servir 14 personnes, de m'assurer que tout le monde mange en même temps, sans que rien ne soit froid me donne des sueurs froides.

L'objectif premier étant de passer un bon moment, j'ai tranché en décidant de préparer des suprêmes de pintade. J'aime beaucoup la pintade. Avec les suprêmes, pas de problème de découpe et la cuisson est facile à maitriser.

Nous avons la chance d'avoir sur notre marché de Nogent Sur Marne un producteur de volailles du Périgord noir. Samedi dernier, j'ai pu tester une recette de suprêmes de pintade, pour tester et aussi pour rassurer David.

C'est bête comme chou à faire. Nous avons beaucoup apprécié ce plat, la viande est moelleuse et pas grasse du tout. C'est décidé, je vais le refaire pour Noël mais avec une farce plus festive.

Je garde cette version aux herbes pour d'autres repas de famille.

Suprêmes de pintade aux herbes

Ingrédients pour 8 personnes

  • 8 suprêmes de pintade
  • 2 carottes
  • 1 oignon
  • 150 g de Philadelphia
  • 15 g de ciboulette
  • 15 g de cerfeuil
  • 1 cuil. à soupe de thym frais
  • 10 cl de bouillon de volaille ou de légumes
  • Huile d'olive
  • Fleur de sel
  • Poivre du moulin pour servir
  • Ficelle de cuisine

Comment faire ?

Préchauffez votre four à 180°C.

Pelez puis ciselez l'oignon. Pelez les carottes puis coupez-les en très petits dés.

Dans le bol d'un robot de type mixeur, mixez la Philadelphia, le thym et les herbes.

Salez les suprêmes, coté chair.

Etalez de la farce aux herbes sur toute la surface de la chair puis roulez le suprême sur lui-même.

Faites de même pour chaque suprême puis ficelez-les avec de la ficelle de cuisine, sans trop serrer.

Faites chauffer 2 cuillères à soupe d'huile dans une cocotte qui va au four.

Faites revenir les suprêmes 2 minutes de chaque côté sur feu moyen à vif pour les faire dorer mais sans trop les colorer.

Retirez-les de la cocotte.

Ajoutez une cuillère à soupe d'huile, ajoutez l'oignon ciselé et les dés de carottes et faites-les revenir sur feu moyen pendant 8 minutes.

Hors du feu, ajoutez les suprêmes, le bouillon et enfournez pour 40 minutes en fermant la cocotte avec son couvercle.

Si vo suprêmes sont sur deux couches mettez les suprêmes du dessous sur le dessus et inversement.

Retirez les ficelles, mixez éventuellement la garniture aromatique dans le fond de la cocotte, salez, poivrez et servez les suprêmes avec la sauce.

Nous avons servi ces suprêmes avec une poêlée de pommes de de terre et potimarron.

lundi 25 août 2014

Salade repas de vermicelles de riz au poulet, tomates, concombre & cacahuètes

Salade vermicelles riz poulet tomates concombre

Salade repas de vermicelles de riz, poulet grillé tomates et concombre

Quand j'étais toute gamine, bien avant de savoir lire, il parait que j'étais obnubilée par les catalogues du type La Redoute et que je pouvais passer des heures à les feuilleter. Aujourd'hui, c'est pareil avec les magazines de cuisine. Oui je sais c'est dingue de dire cela alors qu'il y a des trucs tellement incroyables sur le net. Le pire, c'est que je ne fais pratiquement pas les recettes dans les magazines. Je me contente de les feuilleter et pour certains, de les lire.

Malgré un ménage très sévère que je fais de plus en plus régulièrement, je lutte contre mes tendances naturelles à collectionner, il y a certains magazines que j'ai depuis des années et que j'ai dû feuilleter des dizaines de fois. C'est le cas d'un vieux magazine de Donna Hay, grande prêtresse de la cuisine en Australie. Je ne me lasse pas de regarder les photos et je suis amoureuse de la couverture. Il se trouve que j'ai déjà fait une recette, celle des papillotes de fraises rôties il y a 2 ans.

Cette fois, c'est une salade de vermicelles de riz qui m'a tapé dans l'œil. J'ai toujours des vermicelles de riz dans mes placards mais à part dans les rouleaux de printemps, je suis toujours un peu désemparée devant cette pelote de fils bien blancs.

J'ai donc tenté la recette de Donna Hay. En revanche, les quantités me paraissant complètement improbables, j'ai juste repris l'idée.

Gros coup de cœur pour cette salade repas super fraiche et qui ne laisse pas sur sa faim. Je ne sais pas si c'est un crime mais, après avoir fait cuire puis rincé mes vermicelles de riz, j'ai fini par les couper au ciseaux directement dans le bol car c'est quasiment impossible de faire pénétrer le vinaigrette en gardant les vermicelles dans leur forme initiale.

Je sais que c'est un crime de lèse-majesté de le faire avec les spaghettis italiens mais franchement, vous avez déjà essayé de mélanger des vermicelles de riz froids avec une sauce ? En donnant quelques coups de ciseaux, la sauce va bien se répartir et c'est un vrai plaisir à manger.

Salade de vermicelles de de riz au poulet, tomates, concombre & cacahuètes

Ingrédients pour 2 personnes

Pour la salade

  • 125 g de vermicelles de riz
  • 10 tomates cerise
  • 1 demi-concombre
  • Une dizaine de feuilles de menthe
  • 1 poignée de cacahuètes grillées et salées

Pour la sauce qui servira pour 2 recettes

  • 4 cuil. à soupe d'huile d'olive
  • 4 cl de jus de citron vert
  • 2 cl de vinaigre de riz
  • 2 cl de sirop de sucre de canne
  • 1 cuil. à café de sauce nuoc mam
  • 1 noisette de sauce pimentée (Sriracha)

Pour le poulet

  • 2 filets de poulet
  • 2 cuil. à soupe de sauce soja sucrée
  • 1 cuil. à café de sauce nuoc man
  • 1 cuil. à café d'un mélange d'ail et de gingembre râpée
  • 1 noisette de sauce pimentée (Sriracha)
  • Huile pour la cuisson

Comment faire ?

Coupez les filets de poulet en biais, dans le sens de l'épaisseur afin d'obtenir quatre morceaux larges mais fins.

Mettez-les dans un bol avec la sauce soja sucrée, le nuoc mam, le piment et le mélange ail et gingembre.

Mélangez, couvrez et laissez mariner le temps de préparer le reste.

Préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients.

Concassez les cacahuètes.

Coupez les tomates cerise en deux. Fendez le concombre en quatre, retirez la partie centrale pleine de graines puis coupez la chair en petits dés.

Plongez les vermicelles de riz dans de l'eau très chaude pendant quelques minutes, selon les indications du sachet. Egouttez-les, rincez-les puis mettez-les dans un bol.

A l'aide d'une paire de ciseaux, coupez-les directement dans le bol, afin qu'il soit plus facile d'assurer le mélange avec la sauce.

Ajoutez la moitié de la sauce, mélangez, ajoutez les tomates, le concombre, la menthe ciselée et mélangez bien.

Faites griller le poulet, soit dans une poêle huilée, soit sur une plancha ou sur un barbecue. De mon côté, j'ai utilisé un barbecue d'intérieur bien pratique.

Répartissez la salade de vermicelles dans deux assiettes, ajoutez le poulet, les cacahuètes concassées et servez.

Comme je le disais plus haut : gros coup de cœur pour cette salade. Et comme j'avais des restes, ils ont fini dans une lunchbox.

mardi 04 février 2014

Bouchées de poulet aux épices, dip aux tomates séchées et fromage blanc

Bouchees poulet plus dip fromage blanc tomates sechees vue 1

Bouchées de poulet aux épices, dip tomates séchées & fromage blanc

Depuis mi-janvier, je suis redevenue salariée et j'avais presque oublié comment c'était. Gros changement de rythme pour toute la famille, sauf pour Gabrielle qui est partie de la maison depuis septembre. David a repris en charge certaines tâches ménagères, comme le linge. Je n'ai pas touché à un bouton de machine à laver ni de sèche-linge depuis le 10 janvier, ça fait tout drôle mais ça ne me manque pas du tout.

Dans la semaine qui a précédé ce changement de cap, j'ai confié à David mon inquiétude quant au fait de concilier mon nouveau travail et mon blog, sachant que j'allais forcément moins cuisiner. David m'a rassuré en me disant : « mais non, ton blog va juste changer de style et tu vas cuisiner comme la plupart des gens qui travaillent à l'extérieur».

J'ai repensé à sa phrase la semaine dernière alors que je préparais des croque-monsieur (maison quand même, ça prend vraiment très peu de temps) que nous avons mangés avec un velouté de légumes préparé la veille.

Je ne me souvenais plus de ce sentiment quand on rentre vers 19 h, voire 19 h 30 et que l'on a très faim (je ne goûte plus) et que Noé, en pleine adolescence, me demande « quand est-ce qu'on mange ? ». Si j'ai des restes, soit le lundi soir, c'est un vrai bonheur. Le reste du temps, j'improvise et le plus difficile reste de bien faire les courses le week-end car je ne peux pas trop les faire durant la semaine.

Certains soirs dans ma cuisine, je me revois il y a un peu plus de 10 ans et je me souviens que c'était beaucoup plus difficile quand les enfants étaient petits et qu'il fallait gérer en plus du repas, le bain et le coucher après une journée de boulot. Finalement, il y a des avantages à vieillir.

Pour tous ceux qui veulent se préparer quelque chose de rapide mais qui fasse plaisir, voilà une de mes recettes fétiches, qu'il suffit d'accompagner d'un reste de riz, d'un reste de soupe, de bâtonnets de crudités ou d'une salade.

Bouchées de poulet aux épices, dip aux tomates séchées et fromage blanc

Ingrédients pour 4 personnes

600 g de filets de poulet sans la peau

1 cuil. à soupe d'huile d'olive

1 cuil. à soupe rase de farine

3 cuil. à café rase d'un mélange d'épices Cajun

Pour le dip : 100 g de tomates séchées & 150 g de fromage blanc

Préparation

Sortez le poulet du réfrigérateur.

Préchauffez votre four à 200°C.

Egouttez les tomates séchées, mixez-les avec le fromage blanc jusqu'à obtenir un mélange lisse puis versez dans un bol.

Coupez le poulet en bouchées, mettez-les dans un bol, ajoutez l'huile et mélangez.

Dans un petit bol, mélangez la farine, les épices et versez sur le poulet.

Mélangez, de préférence avec vos mains, afin que les morceaux soient bien farinés.

Etalez sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson.

Enfournez pour 8 à 10 minutes, jusqu'à ce que le poulet soit cuit.

Pour vérifier, il suffit de couper un morceau en deux, la chair ne doit plus être translucide.

Servez avec le dip.

Astuces

Cette manière très rapide et simple de préparer le poulet permet de le garder moelleux, je ne suis pas fan de la cuisson à la poêle. Vous pouvez varier les épices. Je n'ai pas ajouté de sel car très souvent les mélanges d'épices en contiennent.

Ce poulet est aussi bon chaud que froid.

mardi 31 décembre 2013

Poulet mariné coriandre & citron vert

Il y a près de 10 ans, j'ai écrit et testé beaucoup de recettes pour le site Goosto (anciennement Arts-Culinaires.com). Ce sont les premières personnes qui m'ont fait confiance alors que je n'avais aucune expérience.

Malheureusement, le site Goosto a fermé ses portes et mes recettes ne sont plus accessibles. Heureusement, j'ai gardé tous les textes et c'est avec plaisir que je partage avec vous mes recettes préférées.

Aujourd'hui, je vous propose cette recette de poulet mariné citron & coriandre.

Un plat tout en légèreté, à servir avec une salade ou du quinoa.

Réalisation : très facile

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 10 minutes

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 filets de poulet (environ 600 g)
  • 1 bouquet de coriandre
  • Le jus d'un citron vert
  • 2 tranches de pain de mie sans la croûte
  • 1 cuil. à café rase de sel
  • 1 cuil.à soupe d'huile d'olive

Comment faire ?

Dans le bol d'un robot de type mixeur, ajoutez les pluches de coriandre, le pain de mie, le jus de citron, le sel et l'huile.

Mixez jusqu'à l'obtention d'une purée.

Coupez chaque filet de poulet en 3 lanières, dans le sens de la longueur et mettez-les dans un plat, type plat à gratin.

Ajoutez le mélange à base de coriandre et mélangez afin d'enrober chaque morceau de poulet.

Laissez mariner une demi-heure à température ambiante.

Préchauffez votre four à 200°C.

Disposez les morceaux de poulet sur une plaque de cuisson antiadhésive et enfournez pour 10 minutes en retournant le poulet à mi cuisson.

vendredi 20 décembre 2013

Suprêmes de pintade au miel, épices & abricots séchés

Pintade miel epices abricots oignons deux vue 1

Suprêmes de pintade au miel, épices & abricots séchés

Cette recette me rappelle un bon souvenir, celui d'un repas avec David et Noé. Nous avons de la chance de pouvoir diner ensemble la plupart des soirs de semaine.

Quand j'ai testé des recettes dans la journée, c'est un peu la fête. Et puis, ça m'arrange car je prépare toujours mes recettes pour 4 ou pour 6 personnes. Cette astuce permet d'augmenter la fiabilité des recettes car diviser ou multiplier les quantités favorise les erreurs. Ça parait bête mais c'est souvent le cas, vous pouvez en croire mon expérience.

David a particulièrement apprécié ce plat que j'avais servi avec cette cocotte de potimarron, fenouil, oignons & châtaignes.

Les suprêmes de pintade se trouvent toute l'année chez les volaillers. Il s'agit du filet de la pintade présenté avec la peau et le premier manchon de l'aile. Il suffit de les rouler et de les maintenir avec de la ficelle de cuisine avant de les faire cuire. La cuisson doit être assez courte afin de garder la chair moelleuse. Il se trouve aussi que sa chair est maigre par rapport à d'autres volailles, tout en étant goûteuse.

J'ai préparé ce plat avec mon multicuiseur avec d'autres recettes festives que vous pouvez trouver sur ce billet. Vous pouvez aussi préparer les suprêmes dans une cocotte, je vous donne les deux méthodes.

Je vous souhaite un très bon week-end.

Suprêmes de pintade au miel, épices & abricots séchés

Ingrédients pour 6 personnes

6 suprêmes de pintades

12 abricots secs

1 cuil. à soupe de miel

1 cuil. à soupe d'huile d'olive

¼ cuil. à café de gingembre moulu

¼ de cuil. à café de coriandre moulu

180 g d'oignons grelot

4 cuil. à soupe de bouillon de volaille ou de légumes pour la cuisson au multicuiseur ou 10 cl pour une cuisson en cocotte

Sel fin

Fleur de sel & poivre du moulin

Ficelle de cuisine

Préparation avec le multicuiseur Philips

Mettez les abricots secs dans un bol et recouvrez-les d'eau tiède.

Salez les suprêmes de pintade côté chair puis ficelez-les sans trop les serrer.

Dans un petit bol, mélangez l'huile, le miel et les épices.

Badigeonnez les suprêmes roulés avec ce mélange.

Pelez les oignons grelot.

Appuyez sur «Menu», sélectionnez la fonction «Frire» puis appuyez sur «Start».

Quand l'écran affiche 40 min, ajoutez la moitié des suprêmes sur une seule couche et faites-les revenir 2 minutes de chaque côté. Retirez-les de la cuve et réservez sur une assiette.

Ajoutez le restant des suprêmes et faites-les cuire de la même manière. Retirez-les de la cuve.

Ajoutez les oignons et faites-les revenir pendant 3 minutes en mélangeant assez souvent.

Appuyez sur « Off/Chaud ».

Remettez les suprêmes dans la cuve, ajoutez le bouillon et les abricots égouttés.

Appuyez sur «Menu», sélectionnez la fonction «Mijoter», appuyez sur « Temps de cuisson », sélectionnez 20 minutes puis appuyez sur «Start». Fermez le couvercle.

A la fin du programme, retirez les suprêmes, les oignons et les abricots et mettez-les dans un plat.

Salez, poivrez puis servez avec le jus de cuisson.

Préparation en cocotte

Mettez les abricots secs dans un bol et recouvrez-les d'eau tiède. Pelez les oignons grelot.

Salez les suprêmes de pintade côté chair puis ficelez-les sans trop les serrer.

Dans un petit bol, mélangez l'huile, le miel et les épices. Badigeonnez les suprêmes roulés avec ce mélange.

Faites chauffer une cocotte sur feu entre moyen et vif, ajoutez la moitié des suprêmes et faites-les revenir 2 minutes de chaque côté. Retirez-les de la cocotte et réservez sur une assiette.

Ajoutez le restant des suprêmes et faites-les cuire de la même manière. Retirez-les de la cocotte.

Ajoutez les oignons et faites-les revenir pendant 3 minutes sur feu moyen, en mélangeant assez souvent.

Remettez les suprêmes dans la cocotte, ajoutez le bouillon et les abricots égouttés.

Portez à ébullition, couvrez, baissez le feu et faites mijoter pendant 15 minutes.

Retirez les suprêmes, les oignons et les abricots et mettez-les dans un plat.

Salez, poivrez puis servez avec le jus de cuisson.

 

mardi 30 octobre 2012

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Poulet sauté aux oignons rouges & couscous aux raisins secs

Poulet saute oignons rouges couscous raisins secs

Poulet sauté aux oignons rouges & couscous aux raisins secs

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé une des recettes que je prépare pour les abonnés d’HelloFresh chaque semaine.

Cette fois, il s’agit d’un plat tout simple et parfumé, un poulet sauté aux oignons rouge sur un lit de couscous aux raisins secs.

Le texte de cette recette est sur le blog d'HelloFresh.

Bon appétit.

NB : à partir du 7 novembre, HelloFresh livre dans toute la France, voir les infos sur leur site.

lundi 16 juillet 2012

Cuisine des vacances pour le Parisien et Aujourd’hui en France. Episode 3 : Que faire avec les restes d’un poulet rôti ?

Poulet roti le parisien deux

Que faire avec les restes d’un poulet rôti ?

Cet été, dans Le journal Le Parisien et Aujourd’hui en France, vous retrouverez chaque jour des recettes de cuisine, du samedi 14 juillet au samedi 25 août.

J’ai eu le plaisir d’ouvrir le bal du 14 juillet et je vais continuer jusqu’au 20 juillet avec 7 recettes et astuces. Ensuite, vous pourrez retrouver d’autres blogueurs, blogueuses, mais je leur laisse le soin de se dévoiler au fur et à mesure.

A priori, pas de photos dans Le Parisien pour accompagner les recettes et les astuces mais vous pouvez les retrouver ici.

J’en profite pour souhaiter la bienvenue aux lecteurs de Parisien et d’Aujourd’hui en France.

Bonne lecture et très bonnes vacances à vous.

Le poulet rôti est l’une des choses que je préfère. En vacances, je l’achète et j’adore les choisir bien dorés chez les volaillers ou sur les marchés. Je construis mon repas autour, en ajoutant par exemples des légumes rôtis, une salade, du melon, etc. J’en achète toujours un peu plus car j’imagine déjà ce que je vais pouvoir faire avec les restes.

Mes idées, à décliner selon vos envies :

Lavez puis séchez une salade, ajoutez des tomates coupées en dés, le poulet coupé en dés et une vinaigrette. Juste avant de servir, écrasez quelques chips de tortillas, ça croustille et ça donne du goût.

Préparez un sandwich avec du pain de campagne, du fromage frais, un soupçon de moutarde, des rondelles de concombre et/ou de tomates, quelques pousses de salade et le poulet coupé en lamelles.

Pour une salade de pâtes, faites cuire 75 g de de pâtes par personne, rincez puis assaisonnez-les immédiatement avec huile d’olive et vinaigre. Ajoutez le poulet coupé en cubes, des tomates séchées, de la féta et des olives.

Pour l’apéritif, coupez le poulet en morceaux. Servez avec des piques et une sauce à base de fromage blanc, ciboulette et un peu moutarde Savora.

Préparez une quiche en faisant cuire une pâte brisée à blanc. Garnissez avec 3 œufs battus, 15 cl de crème liquide, 30 g de parmesan, 2 cuillères à soupe de pesto, 150 g de poulet coupés en dés et quelques tomates cerise. Faites cuire 30 minutes à 180°C.

Et si vous voulez faire cuire le poulet vous même, la recette est sur ce lien.

Enjoy !

mercredi 27 juin 2012

Poulet à l’ail, gingembre et oignons nouveaux, selon Gok Wan

 

Poulet ail vue 1

Poulet à l’ail, gingembre et oignons nouveaux

Ce mois de Juin a été plutôt chargé chez les Weeks. Je n’ai pas passé un seul week-end à la maison depuis le mois de mai et je suis devenue experte pour préparer mes valises en moins de 30 minutes. D’ailleurs, j’écrirais bien un billet sur le sujet, histoire de vous donner tous mes secrets.

Du coup, j’ai moins cuisiné et quand j’ai cuisiné, c’était essentiellement pour mes différentes activités. Nos diners étaient donc composés des recettes testées dans la journée.

Mardi, suite à un RDV reporté, je me suis retrouvée avec une plage de quelques heures que je n’avais pas prévues. J’en ai profité pour cuisiner, rien que pour nous. Le soir venu, nous avons même déserté la cuisine pour la salle à manger. C’est bien parfois de rendre les choses un peu plus formelles en famille, un peu comme une fête entre nous.

J’en ai profité pour tester mon dernier achat en Grande Bretagne : le livre de Gok Wan « Gok Cooks Chinese ». Gok Wan anime une émission de cuisine chinoise sur Channel Four en Grande-Bretagne et il semble être une star car on le retrouve dans bon nombre de magazines. Impossible de le louper avec ses lunettes et son visage très allongé. Il a appris à cuisiner avec son père qui tenait un restaurant de « chinese take away » (cuisine chinoise à emporter). Il a un blog que l’on peut consulter sur ce lien et je viens de voir qu’il a presque 1 million de followers sur Twitter (oui, une star !).

En faisant une recherche rapide, j’ai lu qu’il est à l’origine styliste de mode et qu’il s’est fait connaitre en animant l’émission « How to look Good Naked », soit l’équivalent de « Comment être belle toute nue ». La cuisine serait donc un retour aux sources pour lui ?

J’aime beaucoup son livre plein de recettes simples mais parfumées, tout à fait mon style de cuisine. Je me suis amusée aussi à regarder 2, 3 vidéos sur YouTube. Vous en trouverez une à la fin de ce billet.

Les ingrédients utilisés par Gok Wan se trouvent facilement en France. Si vous n’avez jamais préparé de cuisine chinoise, il vous suffira juste de constituer un petit fond d’épicerie que vous pourrez utiliser pour une grande partie des recettes.

Mon dévolu s’est jeté sur un poulet à l’ail. Il se trouve qu’il s’est transformé en poulet au gingembre et à l’ail  car j’étais persuadée d’avoir vu du gingembre dans la liste des ingrédients. Quand je me suis rendue compte que le gingembre était dans une autre recette de poulet, il était trop tard pour faire machine arrière, je l’avais déjà mélangé à l’ail.

Cela faisait longtemps que nous n’avions pas mangé un plat chinois et ça nous manquait. Il y a de grandes chances que je teste d’autres recettes dans ce livre car elles sont très précises.

 

 

Poulet à l’ail gingembre et oignons nouveaux

Par rapport à la recette d’origine, j’ai ajouté de la carotte, un peu plus d’oignons nouveaux, du gingembre et j’ai changé la maïzena par de la farine car je suis en rupture de stock (shame on me !).

Ingrédients pour 4 personnes

4 filets de poulet élevés en plein air
2 cuil. à soupe bombées de farine
Sel
4 oignons nouveaux avec les tiges
1 carotte pelée
4 gousses d’ail pelées
1 morceau de gingembre pelé de 2 cm
3 cuil. à soupe de vin de riz chinois (Shoaxing rice wine)
2 cuil. à soupe de sauce soja
3 pincées de sucre de canne roux
Huile végétale (pépins de raisin pour moi)
Poivre du moulin

Poulet ail ingredientsCoupez les filets de poulet en dés de 3 à 4 cm.
Mélangez la farine avec un peu de sel fin, versez sur les dés de poulet, mélangez avec vos mains afin de bien enrober chaque morceau de farine.
Emincez les tiges vertes des oignons et réservez dans un bol.
Emincez la partie blanche et réservez dans un autre bol.
Râpez l’ail et le gingembre et ajoutez-les dans le bol avec la partie blanche des oignons.
Râpez la carotte et réservez dans un bol.
Versez un demi-centimètre d’huile dans un wok et faites chauffer sur feu vif.
Ajoutez la moitié du poulet en une seule couche.
Laissez cuire sur feu vif pendant 2 minutes.
Retournez et prolongez la cuisson de 2 minutes.
Retirez le poulet à l’aide d’une écumoire et réservez sur une assiette recouverte de papier absorbant.
Faites cuire le restant du poulet de la même manière.
Essuyez le wok.
Ajoutez une cuillère à soupe d’huile puis faites revenir le blanc des oignons nouveaux, l’ail, le gingembre, la moitié de la partie verte des oignons et la moitié des carottes, pendant 5 minutes, sur feu moyen, en mélangeant de temps en temps.
Pendant ce temps, mélangez la sauce soja, le sucre et l’alcool de riz dans un petit bol.
Ajoutez ce mélange dans le wok et mélangez pendant 2 minutes.
Ajoutez le poulet, les carottes restantes et la moitié du vert d’oignon restant.
Faites cuire sur feu moyen pendant 4 minutes, en mélangeant de temps en temps.
Goûtez et rectifiez éventuellement l’assaisonnement.
Servez avec du poivre et le restant du vert d’oignon.

Enjoy !

Et si vous ne connaissez pas Gok ...

 

mardi 10 avril 2012

Coronation Chicken

Coronation_chicken_retouche

Coronation Chicken

Si vous avez séjourné en Grande-Bretagne plus d’un week-end, il y a de grandes chances que vous ayez goûté à ce plat, créé en 1953 pour le couronnement de la reine Elisabeth II.

C’est grâce à ma belle-sœur Helen que je l’ai découvert il y a plus de 10 ans et j’étais ravie de partager ma version dans le « British Corner » du dernier magazine Yummy.

Le « coronation chicken » fait partie intégrante du répertoire de la cuisine britannique malgré sa connotation « cuisine des années 70 ». 

C’est un plat que l’on retrouve très souvent sur les buffets dans les jardins dès les beaux jours ou à l’occasion de soirées entre amis. On le prépare volontiers à l’occasion des pique-nique dont les britanniques raffolent. Il faut dire que le « coronation chicken » est très rapide à préparer et très pratique à manger avec une simple fourchette, à condition que les morceaux de poulet soient découpés suffisamment petits.

Comme souvent avec ce type de plat très simple, il doit être préparé avec de bons ingrédients.

Pour plus de détails sur son histoire, je vous invite à le feuilleter en ligne sur ce lien ou à le télécharger sur ce lien.

Coronation Chicken

Ingrédients pour 4 à 6 personnes

600 g de filets de poulet cuits
1 pomme
6 c. à soupe rase de chutney de mangue (120 g)
10 c. à soupe rase de yaourt à la grecque (200 g)
4 c. à soupe rase de mayonnaise maison (60 g)
4 c. à café rase de curry doux et parfumé
60 g de raisins secs moelleux
50 g d’amandes effilées
Salade de mâche pour servir.

Faire revenir les amandes dans une poêle chaude sans matière grasse jusqu'à ce qu’elles soient dorées.
Couper les filets de poulet en dés de 1,5 cm. Les mettre dans un bol avec les raisins secs.
Couper la pomme, ôter le cœur et la couper en très petits dés. Les ajouter au poulet.
Dans un petit bol, mélanger le chutney, la mayonnaise, le yaourt à la grecque et le curry. Saler, poivrer. Verser sur le poulet et mélanger bien. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
Réserver au frais pendant au moins deux heures afin que les saveurs se mélangent.
Servir sur un lit de salade de mâche et parsemer avec les amandes.

Variantes : ajouter de l’ananas frais coupé en dés ou bien de la coriandre fraîche ciselée.
Si vous avez des restes, ils sont délicieux dans un sandwich.

samedi 17 décembre 2011

Chapon de pintade (pintade chaponnée) en cocotte aux pommes et épices à pain d’épices + petit manuel pour s’y retrouver dans les volailles festives

Chapon de pintade aux pommes
Je n’ai pas honte de dire que ma culture culinaire n’était pas très riche il y a une dizaine d’année et je remercie ce blog qui me fait rencontrer des gens passionnés avec qui j’apprends plein de choses.

Jeudi, visite très instructive au pavillon de la volaille à Rungis avec le Syndicat National des Labels Avicoles de France, responsable notamment des volailles Label Rouge (voir note).

Ce n’était pas ma première visite à Rungis mais les fois précédentes, je n’avais fait qu’un passage éclair au pavillon des volailles. Jeudi, nous avons découvert le nouveau pavillon ouvert en juin dernier et particulièrement fourni et animé le 15 décembre, avec les traditionnelles volailles festives.

Si pour vous la volaille se résume au poulet et à la dinde à Noël, restez avec moi, j’espère que vous allez apprendre plein de choses.

Rungis pavillon de la volaille
En plus des volaillers, avec leurs beaux chapeaux noirs ou leurs casquettes, nous avons croisé beaucoup d’autres spécimens, comme :

Oie

L’oie, énorme qui est une volaille de fête par excellence. Comme nous l’explique Agnès Laszczyk, Directrice du Synalaf, l’oie parait effectivement grosse mais c’est parce que sa carcasse l’est.

Nous avons également croisé beaucoup de chapons, des pintades, des chapons de pintade, des poulardes, des chapons de Bresse, reconnaissables à leur fourreau blanc (voir plus bas), etc.

Pas forcément facile de s’y retrouver, j’ai donc pris le temps de mettre les choses à plat.

Les différents types de volaille

Elles différent par leur taille, leur goût et bien entendu par leur prix.

Un poulet est soit un mâle, soit une femelle, les poulets mâles étant plus gros que les femelles. Il existe plusieurs races/souches de poulets.

Un coq est un poulet qui a vieillit et qui n’a pas été castré. Sa chair est très ferme et c’est pourquoi on lui préfère les cuissons longues.

Une poule est un poulet version femelle qui a pondu pendant 1 an.

Poularde vue 1
La poularde
est une jeune poule qui n’a jamais pondu. Difficile de ne pas citer la poularde de Bresse qui est abattue avant maturité sexuelle juste avant d’avoir été nourrie pendant 4 semaines dans une petite cabane avec des aliments qui aident sa chair à être très moelleuse. Elle est ensuite roulée et serrée dans une sorte de manchon de toile blanche, ce qui a pour effet de garder les chairs très moelleuses et persillées en gardant le gras sous cutané bien réparti.

Chapon de bresse
Chapon de Bresse

ChaponMini chaponChapon et mini chapon

Le chapon est un poulet qui a été castré (chaponné pour être exact), il ne deviendra donc jamais un coq. D’une manière générale, une volaille qui est castrée se nourrit plus que les autres, ce qui donne une chair plus moelleuse et plus goûteuse.

La pintade n’a rien à voir avec les poulets car il s’agit d’une race de volaille à part qui était à l’origine sauvage. Elles sont abattues avant leur maturité sexuelle.

Pintade
Le chapon de pintade est une pintade mâle qui a été castrée.

Chapon de pintade
Sans oublier la dinde, l’oie, les cailles et le canard.

Les différentes qualités de volaille

Ce qui fait la qualité d’une volaille, c’est sa souche (variété), mais je n’en parlerai pas ici, c’est trop pointu, son mode d’élevage (plein air ou liberté), je ne parlerai pas ici des poulets élevés en batteries, son alimentation (une volaille se nourrit en grande majorité de céréales) et sa maturité au moment où elle est abattue (d’autres choses rentrent en ligne de compte comme la manière dont les volailles sont abattues mais ça deviendrait trop technique, ainsi que les divers contrôles tout au long de la vie des volailles). Evidemment, plus une volaille est nourrie longtemps, meilleure est sa chair mais cela coûte plus cher, idem pour les modes d’élevage. Pensez-y quand vous achetez une volaille.

C’est quoi une volaille fermière Label Rouge ?

Le label rouge définit le mode d’élevage (en plein air ou en liberté), la nourriture (céréales produites en France et nourriture constituée de 70 à 80% de céréales) et la maturité (croissance lente qui varie selon le type de volaille). La première région productrice de volailles label rouge est le pays de Loire, suivi par le Sud-Ouest.

C’est quoi la différence entre une volaille élevée en liberté et une volaille élevée en plein air ?

Les volailles élevées en liberté le sont vraiment, à savoir qu’elles sont dans un espace non clôturé et il n’y a pas de limites. Elles sont juste rentrées le soir dans des grands hangars mais sans être entassées. C’est obligatoire de toute façon à cause des renards. J’ai eu l’occasion de visiter un élevage de poulet à cous nus de Saint-Sever (excellente souche pour faire des chapons d’ailleurs) et c’est assez impressionnant de les voir se balader en pleine nature.


Poulet de saint sever en libertePoulet de Saint Sever élévé en liberté

Les volailles élevées en plein air sont dehors mais dans un espace clôturé avec une densité de 2 m2 par volaille. Elles rentrent également le soir dans des hangars où elles ne sont pas entassées.

A Rungis, pas facile d’acheter quand on est un particulier, sachant que l’on ne va pas vous vendre une ou deux volailles. Comme nous étions plusieurs et que nous étions disciplinées, nous avons choisi la même volaille afin de pouvoir l’acheter en gros et c’est comme cela que nous sommes reparties avec un ou deux chapons de pintade chacune.

Les chapons de pintade sont vendus vidés ou effilés (c'est-à-dire avec encore la tête, les pâtes, les gésiers, etc.). Les nôtres étant effilées, une volaillère nous a montré comment vider une volaille (un grand moment).

Ce matin, je me suis attelée à la tâche avec mes 2 chapons de pintade. Tout en coupant les têtes, les pattes, en plongeant ma main dans les volailles, j’étais plutôt contente que personne ne soit dans la cuisine avec moi, je suis entourée d’âmes sensibles.

Bon, ce n’est pas sorcier à faire quand on a observé attentivement une pro le faire et c’est déjà plus facile à la seconde volaille. La prochaine fois, je demanderai tout de même à mon volailler de le faire, plus pour le coté nettoyage de la cuisine que pour le coté pas très glamour.

Pour cette première fois, j’ai voulu une recette toute simple afin d’apprécier la chair qui a une si bonne réputation. J’ai donc ressorti ma bonne vieille cocotte Romertopf qui n’avait pas servie depuis samedi dernier. J’ai ajouté des pommes fruits un peu acidulées et des épices à pain d’épices car c’est bientôt Noël.
La chair du chapon de pintade est effectivement très moelleuse et plus typée que celle d’un poulet ou d’une dinde. Les cuisses sont d’ailleurs assez foncées. J’avais badigeonné mon chapon d’huile d’olive, ce qui est une hérésie, le chapon de pintade a une sorte de couche de gras sous cutanée qui donne un vrai jus à la cuisson, c’est assez magique.

Merci mille fois à Agnès et à Dominique pour leur disponibilité et leur gentillesse.

 

 

Lire la suite "Chapon de pintade (pintade chaponnée) en cocotte aux pommes et épices à pain d’épices + petit manuel pour s’y retrouver dans les volailles festives" »

Suivez Pascale Weeks sur Twitter


Mes recettes au Multicuiseur Philips
Retrouvez moi également ici
Diner Pamplemousse de Floride
Notes les plus populaires
    Mes blogs de cuisine chouchou
    Blogs utiles
    Mes sites de cuisine préférés
    Lectures non culinaires
    Partenaires
    • Couteau ceramique

    Ma Photo
    INDEX DES RECETTES
    • Pour retrouver toutes mes recettes, cliquez sur l'une ou l'autre des catégories dans la colonne de droite, sous les commentaires récents. Enjoy !

    Mes livres
    Livret de recettes à télécharger